1. Accueil
  2. Accueil
  3. Une Micro-Folie prend ses quARTier(s) à Fresnes-sur-Escaut
AccueilPays de Condé

Une Micro-Folie prend ses quARTier(s) à Fresnes-sur-Escaut

Dans une gare, une pirogue, une ferme ou un cinéma, ces musées numériques s’implantent partout depuis leur lancement en 2017. En avril, en voilà un qui s’installe à Fresnes-sur-Escaut, au quARTier. Situé dans les anciens ateliers de la SOGINORPA, le quARTier est un espace de création artistique et de culture graphique. Le quARTier accueille de nombreuses expositions et manifestations tout au long de l’année (Escaut Expo, auditions de l’école de musique, salon d’automne, les agités du mélange, …). Initialement pensé pour la gare de Fresnes, c’est dans un espace déjà effervescent que la Micro-Folie de Fresnes prend ses quartiers.

Ce samedi 2 avril 2022, l’inauguration a donc permis au public, très nombreux, de découvrir les nouvelles infrastructures au sein de l’espace scénique initial.

Au programme : la visite du musée numérique, démonstration du fablab (impression 3D, découpeuse laser, brodeuse numérique…), démontage de l’œuvre participative, la grotte, visite du musée avec les casques de réalité virtuelle, exposition, concerts…

Soutenu par l’État, supervisé par le Ministère la Culture et accompagné par La Villette, le dispositif Micro-Folie consiste à intégrer un Musée Numérique au cœur d’un équipement déjà existant. D’autres modules complémentaires – tels qu’un FabLab, des postes de réalité virtuelle, ou encore un espace scénique –  peuvent compléter l’offre de la Micro-Folie. Implantées au plus proches des habitants, ces plateformes culturelles de proximité sont un véritable outil au service de l’Education Artistique et Culturelle (EAC). Avec une ambition affichée de déployer 1 000 Micro-Folies sur l’ensemble du territoire national d’ici 2022, ce dispositif a vocation à se pérenniser.

Pierre-Michel Bernard, maire d’Anzin, Michelle Gréaume, sénatrice du Nord, Valérie Forgnies, maire de Fresnes-sur-Escaut et Julien Chevalier, le responsable opérationnel ont pris la parole pour présenter ce beau projet. Franck Jasik, le chef de projet politique de la ville supervisait de loin, cet événement.

Le quARTier existe depuis 2014. Il a toujours été un lieu pour et avec les habitants, qui pour madame la maire, sont acteurs et au cœur des préoccupations. Les politiques culturelles sont avant tout transversales et sans tout le tissu associatif qui règne à Fresnes, ce projet n’aurait pu être possible.

On pourra donc trouver au quARTier, un Fab-Lab, un musée numérique, un espace scénique… et un espace de convivialité, dans une galerie ouverte sur l’espace extérieur qui est d’ailleurs souvent utilisé pour présenter aux habitants, des œuvres, sans entrer dans le lieu. Didier Fusillier, président du Parc et de la Grande Halle de la Villette, émet d’ailleurs le souhait que l’objectif est d’être dépassé ! Que le projet échappe à la Villette ! « Les micro-folies ont la capacité à s’immiscer dans le quotidien, d’être là comme une évidence. Avec elles, on ne fait plus l’effort d’aller au musée. C’est ce qui fait leur force » (entretien Beaux-Arts magazine, avril 2022, p 14)

Le concept de micro folie a été découvert en 2018 et ce fut une évidence pour la ville, de s’inscrire dans le dispositif. Initialement le projet avait été pensé pour la gare. Mais c’est au quARTier, lieu intergénérationnel que le musée déplorera ses activités numériques au sein d’expositions telles que des sculptures, peintures, photographies, et tissage… La mixité des techniques et du public était d’ailleurs bien représentée lors du vernissage.

Madame la maire, Valérie Forgnies, a terminé son discours par ces mots : « Fresnes part à la conquête de la culture…numérique »

L’adresse de cette pépite est : Rue Claude Monnet à Fresnes-sur-Escaut et https://www.facebook.com/lequartiercap

Jane Huvelle

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu