1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Hand) Que d’émotions : une victoire, un titre, une montée !
AccueilAmandinois

(Hand) Que d’émotions : une victoire, un titre, une montée !

Avant d’affronter samedi les joueuses d’Achenheim, les Amandinoises étaient à une victoire du titre de champion de France D2 mais aussi à une victoire de la montée en Ligue Butagaz Energie. C’était également le dernier match à domicile de la saison. Inutile de préciser qu’elles étaient super motivées pour briller. Sans trembler, elles battent les joueuses du Bas-Rhin, classées au milieu de tableau. Elles ont fêté cette victoire qui les couronne championnes de France et pensionnaire de la LBE la saison prochaine. Ce fut aussi le au-revoir de la capitaine emblématique Marion Malina qui arrête sa carrière. Merci à toutes les joueuses pour ces belles émotions…

Rapides et efficaces

Les supporters sont nombreux pour cette dernière et ils se sont bien préparé à l’image des jeunes du club qui lèvent des pancartes, jaunes évidemment, avec comme message allez les louves ou encore vive le SAH. Les joueuses amandinoises portent un tee-shirt blanc, une lettre par joueuse pour former un merci Kiki, le surnom de Marion Malina.
Le match débute bien : une lucarne de Wild, un kung-fu conclu par Pellerin. Les Amandinoises produisent du hand spectacle. Ce n’est pas trop du goût de l’entraîneur d’Achenheim qui demande un temps mort (5-2). Sans effet car Saint-Amand poursuit sa marche en avant (17-11, 30’).

Pendant la mi-temps le spectacle est assuré sur le terrain par les pompom boys de Lille et dans les tribunes par les supporters qui dansent la macarena.

La seconde période reprend sur les mêmes bases, les Amandinoises maîtrisent leur hand et savourent chaque but marqué. Passe de Frécon-Demouge à l’aile opposée, celle de Pellerin, but (27-18), c’est du hand plaisir. La Ola est lancée dès la 43’. Attention tout de même Achencheim place un 0-3 (29-20 puis 29-23). Boutrouille alias Assurancetourix relance les siennes (30-23), suivie par Frécon-Demouge (31-23) qui utilise ses bras pour faire l’avion. En fin de match l’entraîneur Félix Garcia fait entrer les jeunes, les titulaires les encouragent : Marinovic fait deux arrêts, Peltier et Buzin inscrivent deux buts. Alors qu’il reste une minute à jouer, le public se lève, applaudit, crie. Victoire 39-29. Place à la fête !

L’après-match

Farandole évidemment, incontournable ! Elue MVP, Romane Frécon-Demouge reçoit des fleurs et emprunte le micro du speaker pour chanter on est champions. Regroupées autour du panneau bienvenue en Ligue Butagaz Energie, les Amandinoises sont radieuses. La Présidente Sophie Palisse prend à son tour la parole « bravo aux joueuses, vous aviez envie, vous nous avez offert du hand magnifique, merci au staff ». Vient ensuite le protocole de remise de médailles : longues étreintes entre les joueuses et quelques larmes. C’est Marion Malina et Noémie Barthélémy qui assurent la distribution. Les Amandinoises montent sur l’estrade pour recevoir le trophée, lancer de confettis, elles prennent la pose pour les deux tribunes, elles ne s’en lassent pas.

Hommage aux partantes

La Présidente « remercie chaleureusement » les partantes : Chloé Pugliese, Manon Pellerin, Manuella Dos Reis, Iris Peltier, Petra Marinovic et Maelys Kouaya. « Vous avez contribué à nous faire accéder en LBE, tout le club vous remercie ».

Merci pour tout Kiki

« ça fait 9 saisons qu’elle est parmi nous, merci de lui faire une ovation », lance la Présidente. Marion Malina est acclamée par le public puis prend la parole « merci d’être venus aussi nombreux, vous avez été géniaux. Merci aux partenaires ».
Noémie Barthélémy lui a préparé un petit mot, « tu as toujours été un exemple de combativité »… « tu nous as toujours fait rire »… « pour tout ça merci ».
Daniel son papa, son fan numéro un raconte une anecdote, « quand je devais la punir, je l’empêchais d’aller à l’entraînement, elle piquait une crise ».
Une haie d’honneur avec les jeunes du club, des anciennes co-équipières, ses équipières et les membres du club, la blonde au chignon ne sait pas retenir ses larmes et s’étonne de tout ce qui lui est réservé, « je ne m’attendais pas à tout ça, ça été une année compliquée pour moi (blessée), merci pour tout, cette médaille c’est grâce à vous car je ne jouais pas, félicitations les filles. Merci au staff et au staff médical, merci Sophie ». Le dernier message est pour ses parents, « merci de m’avoir laissée faire ce que je voulais dans ma vie ». Et de conclure « il est l’heure d’aller boire un coup et fêter ça ! »
Une dernière surprise l’attendait : la Présidente et Clara Morais ancienne joueuse emblématique également dévoilent un maillot géant portant le numéro 18. Ce numéro ne sera désormais plus utilisé.  

 « Il n’y a pas de plus belle fin », Maëlle Chalmandrier

L’entraîneur amandinois Félix Garcia est toujours aussi calme et modeste, «  c’est très bien pour les filles, elles travaillent dur depuis juillet 2021. Tout n’a pas été facile, nous avons eu des périodes difficiles. Je suis vraiment content, les filles sont des héroïnes ».

Maëlle Chalmandrier partage ses impressions, « la défaite à Saint-Maur nous a fait du bien, c’était une claque. Nous avions oublié la valeur d’un but, marquer c’est difficile. Nous nous sommes parlé, il fallait assumer et avoir le bon état d’esprit. Ce soir nous avons été galvanisées par une autre force. Nous jouions à domicile et c’était le dernier. Le contexte du match fait que nous ne pouvions pas perdre. Tout le monde a été en mode combat. Il n’y a pas de plus belle fin. Je suis heureuse, soulagée et fière ».

Saint-Amand disputera le dernier match de la saison à Rennes le samedi 4 juin.

Saint-Amand – Achenheim : 39-29 (17-11).

– Saint-Amand : Dos Reis (7 arrêts sur 30, 52 minutes), Marinovic (2 arrêts sur 8, 7 minutes), Pellerin 5, Frécon-Demouge 9, Wild 4, Chalmandrier 5, Barthélémy 3 puis Hurychova 1, Kouaya 1, Boutrouille 5, Pugliese 2, Peltier 2, Ingala, Buzin 2.

– Achenheim : Cintrat (9 arrêts sur 46, 58 minutes), Heng (0 arrêt sur 2 tirs, 1 minute), Imhof 1, Abdesselam 7, Schmid 8, Pratelli 2, Betzer 4 puis François 4, Bujnochova, Lhou Moha 1, Begon 1, Seguin, Finck 1.

(Diaporama de 9 photos, visuels ajoutés dans la nuit)

Anne Seigner

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu