1. Accueil
  2. Accueil
  3. Une déambulation vers l’horizon avec Le Boulon
AccueilPays de Condé

Une déambulation vers l’horizon avec Le Boulon

C’est au moins une centaine de personnes qui s’étaient donné rendez-vous devant l’entrée du parc de Chabaud Latour pour une déambulation artistique dans un cadre idyllique et un temps magnifique, ce dimanche 11 juin, offert par la compagnie Le G.Bistaki .Certains spectateurs étaient munis de vases dont ils souhaitaient se délester. La symbolique liée à l’eau et son utilisation inattendue, ont ponctués le spectacle.

Pendant plus d’une heure, à un rythme lent et à l’écoute de sons, subtils, intégrés à la faune et flore du parc, les spectateurs ont pris le temps de regarder l’horizon.

Virginie Foucault, la directrice du Boulon, était présente pour ce moment hors du temps, dans cet écrin de verdure et d’eau, un des nombreux hors les murs du centre du spectacle vivant de Vieux-Condé.

Depuis sa naissance en 2010, La compagnie Le G. Bistaki construit ses pièces autour de quelques objets dont la rencontre est peu probable ailleurs que dans un spectacle. Ici, le vase et l’épée.

Pour accueillir le public, deux individus masculins, vêtus de tenues à l’allure médiévale et même à l’allure de derviche tourneur, ont fait avancer les spectateurs, lentement, telle une procession, en parlant à voix basse. Peu à peu, le public, a commencé à chuchoter, puis à se taire, pour écouter les quelques bribes de paroles lancées au vent.

Puis entre pauses, déambulation lente, les 8 acteurs, danseurs, jongleurs, musiciens…ont ponctués le spectacle de moments dansés époustouflants et de poésie chorégraphiée, au son des fleurets fendant l’air mais aussi des sons de poteries cassées. La scénographie, très simple et à la fois très subtile était composée de totems de vases mais aussi de débris de pots cassés.

Au fur et à mesure du spectacle, tous les acteurs, féminins et masculins, vêtus de longues jupes noires, ont vu disparaitre leur genre, tandis que les spectateurs ont vu disparaître la notion de l’espace et du temps.

Ce spectacle, qui se peut se jouer partout, car l’horizon est toujours là, métaphore de l’idée que l’on peut toujours avancer, quelques soit l’allure, est conçu pour que chaque spectateur se fasse sa propre histoire à partir de sa mythologie personnelle.

Ce spectacle est une histoire de regard sur le monde, de distances à parcourir, de reliefs à franchir… une histoire de la vie, de nos vies.

Pour continuer l’épopée, le boulon donne rendez-vous aux familles le dimanche 3 juillet de 10h30 à 19h pour une carte blanche à l’abbaye de Vaucelles avec l’événement L’abbaye déboulonne…

Jane Huvelle

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires