1. Accueil
  2. Accueil
  3. « La Gardin Party » les 25 et 26 juin à Raismes
AccueilAmandinois

« La Gardin Party » les 25 et 26 juin à Raismes

Le monde de la mine, les corons et leurs jardins associés, tout fait sens dans cet univers familier et particulier. C’est pourquoi, dans le cadre des 10 ans de le reconnaissance du Patrimoine minier UNESCO, la création de moments festifs prend une saveur particulière sur notre territoire où le charbon constitue une partie de notre histoire. Parmi ceux-ci, la commune de Raismes propose un week-end sous la forme d’un festival du jardin, dont le nom de baptême fera date, en l’occurrence « La Gardin Party » les samedi 25 et dimanche 26 juin.

Aymeric Robin : « Le jardin est extrêmement présent dans la culture minière »

Au sein de la Cité du Pinson, élément classé UNESCO, dans le quartier Sabatier à Raismes, un programme original est proposé à la population le week-end du 25 et 26 juin. Outre l’anniversaire des 10 ans du Bassin minier/UNESCO, cette manifestation « s’insère complètement dans notre programme Raismes 2032, notamment sur la sécurité alimentaire dans notre commune », explique l’édile de Raismes.

Le focus de cet événement culturel est le jardin, car il demeure un pan de notre histoire. « Le jardin est extrêmement présent dans la culture minière. Un festival du jardin, la « Gardin Party », c’est une première du genre durant lequel nous avons semé des événements. Certes, ce festival est le fil conducteur, mais il s’inscrit totalement dans notre démarche de ville en transition. Agir local, penser global », poursuit le maire.

Les partenaires ont rivalisé d’imagination autour d’un programme très touffu démarrant par une sortie « Running » au départ du Parc de Loisirs, des cours de yoga dans le parc Taffin, des spectacles, un concert église Sainte-Cécile, des opérations légumes, voire des projections, sans oublier l’éducation à l’alimentation indispensable à l’autonomie alimentaire, mais encore bien d’autres divertissement dans ce programme très complet https://www.ville-raismes.fr/actualites/nouvelles/2022-juin/1031-festival-de-la-gardin-party-les-25-et-26-juin-cite-du-pinson-quartier-de-sabatier

Le quartier du Pinson délimité par le tracé jaune sur la carte

« Dans le prolongement de cette manifestation, nous envisageons dans le centre-ville l’ouverture d’une épicerie sociale et solidaire, mais nous collaborons étroitement avec Ageval, repreneur de la Ferme du Major, pour les paniers de la Ferme avec le plus de variété possibles », indique Aymeric Robin.

« Nous soutenons les projets participatifs comme sur la ville de Raismes », Sarah

Evidemment, le partenaire indissociable de cette manifestation est l’association Mission Bassin Minier, porteur de cette Reconnaissance du Bassin Minier Patrimoine de l’Unesco en juin 2012. En effet, 2022 marque le dixième anniversaire de cette inscription emblématique pour un territoire aussi vaste comme celui du Bassin minier. Rappelons que le charbon fut découvert il y a 301 ans sur la commune de Fresnes-sur-Escaut… !

« Nous soutenons les projets participatifs comme sur la ville de Raismes. Sur ce week-end, nous installons également des expositions, notamment dans l’église Sainte-Cécile dimanche 26 juin 14h, avec une série de documentaires « Portraits de Jardiniers » par l’association Tribu Documentaires », explique Sarah de l’association Mission Bassin Minier.

Vous pouvez retrouver l’ensemble du programme des événements sur le Bassin minier dans le cadre des 10 ans de cette inscription sur www.jai10ans.com

« Un coût de 60 000 euros », Aymeric Robin

Chaque événement représente un coût pour la collectivité et cette opération festive « nécessite un financement à hauteur de 60 000 €, dont 40 000 euros de subventions, mais également 10 000 euros des bailleurs sociaux, il reste à charge pour la commune 10 000 euros », précise le maire.

Cette manifestation iconoclaste est soutenue par La Porte du Hainaut « toujours soucieuse d’accompagner les organisations locales festives. De plus, nous veillons également à l’alimentation avec l’adage « bien dans son assiette, bien dans sa tête », conclut Aymeric Robin.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires