1. Accueil
  2. Accueil
  3. Saint-Amand Handball, la Ligue Butagaz Energie pour y rester !
AccueilAmandinois

Saint-Amand Handball, la Ligue Butagaz Energie pour y rester !

A quelques heures de la reprise du championnat contre un concurrent direct au maintien en Ligue Butagaz Energie, le club de Saint-Amand Handball Porte du Hainaut a présenté ses objectifs, ses attentes, et son approche face à cette nouvelle accession en élite. En effet, l’ascenseur durant la saison 2020/2021, pas mérité sur le plan sportif et mal vécu, a laissé des traces et des enseignements. Voilà le fil conducteur d’une nouvelle dynamique imprimée par Sophie Palisse, la Présidente, et Félix Garcia, l’entraîneur déjà pourvu d’un titre de champion de France au deuxième échelon national.

Sophie Palisse : « On sait par expérience que c’est un autre monde »

Tout d’abord, cette accession au plus haut niveau du Handball féminin, dans un championnat très relevé, voire sur le podium au niveau mondial, n’est pas le fruit d’un concours de circonstances sur tapis vert, d’une nouvelle version des championnats par la Fédération. Non, Sophie Palisse rappelle d’abord un pilier de cette montée d’échelon : « Nous finissons la saison 2021/2022 Champion de France (de D2 féminine). C’est la 1ère fois que nous accédons au plus haut niveau avec le titre et nous sommes ravis de l’avoir obtenu ». Ça c’est dit !

Une fois le décor planté, la tâche n’est pas pour autant moins imposante. « La Ligue Butagaz Energie, on sait par expérience que c’est un autre monde ! Il y a un fossé, notamment sur le plan sportif. Notre expérience récente nous a fait prendre la pleine mesure des avancées nécessaires au niveau de notre staff plus étoffé avec l’arrivée d’un entraineur adjoint et d’un préparateur physique de métier », poursuit la présidente.

« Nous sommes compétitifs contre 7 ou 8 équipes », Félix Garcia

Au niveau du recrutement, le Saint-Amand Handball La Porte du Hainaut a connu des bouleversements. Environ 50% de départs « parfois programmés, parfois subis comme Manon Pellerin, mais nous respectons son choix. Ensuite, pour Noémie Barthélémy (pivot)…lorsqu’un club comme Metz vous appelle, il est difficile de refuser. Dans le domaine du recrutement, j’ai pris à bras le corps ce sujet en mandatant des agents pour nous trouver des joueuses de qualité », commente la Présidente. Les départs s’articulent comme suit : Manon Pellerin, Petra Marinovic, Chloé Pugliese, Manuella Dos Reis, Maëlys Kouaya, Noémie Barthélémy, et l’historique capitaine Marion Malina pour une fin de carrière bien remplie. Malheureusement, la préparation de l’équipe a été perturbée par une blessure grave (ligament croisés) de Clarisse Wild. « Nous cherchons un joker médical, mais les joueuses avec une plus-value pour l’équipe sont rares à cette époque. Nous cherchons activement », précise Sophie Palisse.

Au niveau des arrivées, elles sont importantes sur des postes fondamentaux. Félix Garcia aurait d’ailleurs souhaité plus de temps de préparation…, mais la première rencontre (ce samedi soir) oppose Le Saint Amand Handball et Plan de Cuques, un concurrent direct. Il faudra être prêt de suite. Au niveau des gardiennes, une slovène est arrivée, Siofok Maja Vojnovic, et composeront avec Typhanie Plée les remparts du SAH. Deux nouveaux pivots, Emma Puleri et la Croate Mia Brkic seront les atouts de l’équipe. Emilie Bellec avec Candice Maurin seront sur l’aile droite, et l’Argentine Joana Bolling sera la binôme de Romane Frécon Demouge sur l’aile gauche. Cette dernière est la nouvelle capitaine pour cette saison 2022/2023. Louison Boisorieux sera sur la base arrière, mais le SAH comme évoqué ci-dessus cherche activement une remplaçante à Clarisse Wild.

« J’aurais souhaité plus de temps de préparation, une quinzaine de jours minimum, mais nous rencontrons pour notre première à domicile un concurrent direct (Plan de Cuques). Nous devons êtres prêts. Si notre plan de jeu général n’est pas modifié, nous avons par exemple deux nouveaux pivots complètements différents, et des changements sur le poste d’ailier droite. On s’adapte à ces modifications », commente Félix Garcia.

Ensuite, le choix des recrutements n’est pas anodin non plus. Si en 2020/2021, la compétition pour le maintien se jouait entre 2 ou 3 équipes, tel n’est plus le cas dans l’esprit de Félix Garcia. « Nous sommes compétitifs contre 7 ou 8 équipes, notre objectif de jeu est beaucoup plus large. Notre effectif comprend, à ce stade, 12 joueuses plus 4 joueuses du Centre de Formation (en attendant un joker médical) », indique l’entraîneur.

La nouveauté de cette saison est l’addition sur le banc d’un entraîneur adjoint, Ali Nakaa, avec une double casquette puisqu’il sera en charge de faire vivre « ce Centre de Formation. Lorsque le SAH m’a contacté, je n’ai pas hésité ». Carrière de joueur très rempli, notamment au sein du club renommé (80 ans) des Carabiniers de Billy Montigny, en faisant un crochet par Lomme, et enfin cette étape importante dans une carrière dédiée au Handball, entraîneur adjoint au SAH aux cotés de Félix Garcia.

Un budget en hausse

Félix Garcia et Ali Nakaa

Certes, certaines équipes comme Metz, Brest, Nantes, et Paris sont intouchables, mais le challenge sportif est sur la table contre les neuf autres formations. Ce championnat à 14 clubs se déroule en aller/retour sans phase de Playsoff ou Playdown avec une descente en fin d’année. « On ne s’interdit rien. Sans mettre un objectif, mais la 10ème place n’est pas impossible », ajoute Sophie Palisse.

Les joueuses sont évidemment impatientes d’en découdre. La nouvelle capitaine, Romane Frécon Demouge, le rappelle avec force. « D’abord, c’est une chance de commencer par une rencontre à domicile. Nous avons vécu très difficilement la descente il y a deux saisons. Le maintien en Ligue Butagaz Energie constitue un véritable objectif pour cette saison. Le maintien, c’est la guerre. Nous avons des valeurs de combat et nous voulons assurer notre maintien le plus vite possible », conclut-elle. On l’a compris, la récurrence du mot maintien ne fait pas de doute dans la bouche de Romane Frécon Demouge, l’équipe amandinoise n’est pas là pour faire de la figuration dans la Ligue Butagaz Energie. Vous pourrez l’observer dès ce samedi 03 septembre, 20H à la salle Maurice Hugo, contre Plan de Cuques. Venez nombreux les soutenir !

Plus d’infos sur le calendrier (LFH_CALENDRIERS_OPPOSITIONS_2022-2023)

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires