1. Accueil
  2. Accueil
  3. Aymeric Robin : « C’est une gratuité d’ouverture, pas d’assistanat »
AccueilTerritoire

Aymeric Robin : « C’est une gratuité d’ouverture, pas d’assistanat »

L’accès à la culture demeure un mantra dans une démocratie, un temps de réflexion non imposée pour les citoyennes et les citoyens. C’est pourquoi, les réseaux culturels de proximité sont fondamentaux, plus encore aujourd’hui qu’hier, dans un contexte de pouvoir d’achat contraint. Dans cette optique, La Porte du Hainaut a choisi d’appliquer une gratuité totale aux emprunts de livres ou CD… dans ses médiathèques, c’est à la fois un message et un choix politique (visuel Aymeric Robin et Isabelle Denizon-Zawieja).

(Visuel pris dans la médiathèque d’Escaudain)

Isabelle Denizon-Zawieja : « Une médiathèque est un tiers-lieu ! »

Sur les 46 communes de La Porte du Hainaut, le réseau est composé de dix médiathèques communautaires, 3 réalisées par l’intercommunalité, Bouchain, Lieu-st-Amand et Escaudain, la plus spacieuse indéniablement. Ensuite, 7 autres sites sont des médiathèques déjà existantes, mais devenues d’intérêt communautaire. 25 autres médiathèques, en sus des 10 communautaires, s’ajoutent à ce réseau de lecture publique afin de bénéficier des animations de la CAPH à cet effet. Au total, sur 46 communes, 35 collectivités locales ont un point d’accès culturel dédié aux livres… ! Cela représente 600 000 documents disponibles dans ces différents lieux grâce également à l’appui de la DRAC et de la médiathèque départementale.

Voilà pour le cadre dans lequel la CAPH veut poursuivre une dynamique culturelle. « Durant cette période compliquée pour le pouvoir d’achat, nous voulons éviter que la culture fasse l’objet d’un sacrifice. C’est pourquoi, l’emprunt d’un livre, etc., dans nos dix bibliothèques communautaires sera gratuit. Ce coût sera absorbé dans le budget général où la culture est fléchée à 3,5 millions d’euros annuel », commente Aymeric Robin.

En effet, la gratuité de l’emprunt d’un produit culturel était déjà présente pour les mineurs, les demandeurs d’emploi, et les bénéficiaires des minima sociaux. Le coût in fine est estimé à « 20 000 euros, mais nous voulons avant tout envoyer un message. C’est une gratuité d’ouverture, pas d’assistanat », ajoute le Président de la CAPH.

Un schéma de lecture publique 2023/2024

Nouveau logo des médiathèques de La Porte du Hainaut

Pour la vice-présidente à la culture de la Porte du Hainaut, l’idée est de maintenir et surtout de capter de nouveaux adhérents dans ce réseau de médiathèques communautaires. « Nous avons 18 500 adhérents aux médiathèques, nous voulons augmenter ce chiffre avec un élan supplémentaire à travers plusieurs axes comme une meilleure accessibilité des médiathèques, la signalétique, mais également des sites plus inclusifs, plus simples, plus connectées… Notre initiative sur les mangas va dans ce sens afin d’attirer de nouveaux publics https://www.va-infos.fr/2022/09/07/caph-traversee-mangas-clea-48h-une-rentree-culturelle-plein-gaz/ », indique Isabelle Denizon-Zawieja.

Néanmoins, la mutation la plus importante est l’atmosphère in situ. « C’est fini les médiathèques où le silence doit régner impérativement. Nous sommes au sein de sites vivants, car une médiathèque est un tiers-lieu, un espace de vie, et d’échanges ! », ajoute  Isabelle Denizon-Zawieja.

Dans cette optique, un programme de réhabilitation des sites existants est prévu au planning budgétaire. « La première rénovée sera celle de Douchy-les-Mines. Ensuite, ce sera le tour de cette de Denain », précise Aymeric Robin.

Un pôle ressources

Evidemment, la dimension numérique d’un lieu de culture comme une médiathèque est indissociable de son développement futur. La Covid a accéléré une démarche globale en la matière.

« L’adhérent a déjà une seule carte pour l’ensemble des médiathèques communautaires, mais l’objectif fin 2023 serait de commander un livre dans une médiathèque et de le rendre dans une autre », précise Céline Guelle, la coordonatrice des médiathèques communautaires.

 La médiathèque doit devenir « un pôle ressources pour les habitants », insiste Isabelle Denizon-Zawieja. Presque une cinquantaine d’agents communautaires, 50 ETP (Equivalent Temps Plein), dans les 10 médiathèques de La Porte du Hainaut sont au service de cette objectif. Evidemment, un site culturel de cet acabit est aussi attentif aux  de son territoire « nous veillons à travailler avec les quelques librairies indépendantes sur notre territoire », précise Audrey Biot, la Directrice du Pôle culturel de La Porte du Hainaut.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires