1. Accueil
  2. Accueil
  3. Krako es-tu là, un documentaire de Rémi Vouters
AccueilTerritoire

Krako es-tu là, un documentaire de Rémi Vouters

« Après 87 ans d’une vie aussi trépidante que créative, l’artiste peintre Yann Casimir Krakowiak nous a quitté en juin 2019. Où est-il ? J’espère le retrouver… Chez ses amis, sa famille, ses collectionneurs, dans ses peintures, ses dessins, ses archives et toutes les traces et souvenirs laissés par ce peintre inclassable et génial. »

Voici le synopsis du documentaire Krako es-tu là, réalisé par Rémi Vouters, réalisateur valenciennois, qui, est autant secret sur son travail qu’il est intarissable quand il s’agit de parler de l’artiste valenciennois, dont le décès, brutal, a laissé de nombreuses personnes orphelines de son âme fantaisiste, de sa chaleur humaine, de sa « polonitude » qui en faisait un personnage original et sensible, un être entier qui ne dissociait presque pas l’art de la vie. D’ailleurs, Rémi Vouters aime à donner cette citation de l’artiste : « Peindre n’est pas un métier mais un amour de la liberté. »

« Krako était un ami, un compagnon de route, quelqu’un qui m’a toujours surpris, imprévisible mais qui avait aussi les pieds sur terre ».

L’idée de ce documentaire était déjà un projet qui avait commencé à germer dans l’esprit de Rémi Vouters il y a déjà une dizaine d’années mais le décès de son ami a précipité les choses et c’est sans trop de difficultés que le réalisateur a réussi à glaner chez ses proches, ses amis, sa famille, mais aussi chez certains collectionneurs, des anecdotes, des images, des instants  de vie, des moments de création… tout ce qui fait un homme à « la présence exceptionnelle » mais qui n’a jamais voulu se mettre en avant. D’ailleurs, il est peu visible dans le circuit traditionnel de l’art mais il est pourtant présent un peu partout, sur les murs de ses proches, chez certains collectionneurs. Les archives vidéo, sonores, photos, carnets vont permettre de retrouver le personnage, sa verve, son humour, sa fantaisie. Il est donc là, Krako, mais encore trop dans l’ombre. Alors ce documentaire constitué de moments précieux va éclairer sa pratique et révéler la lumière de son art. Car de la lumière il y en a : de par ses voyages, notamment le dernier à Tahiti, mais aussi simplement dans la vitalité qui se dégage de ses scènes.

 « Le film met en valeur l’utilisation explosive des couleurs en filmant au plus près toutes ces tonalités franches que l’artiste a déclinées tout au long de sa carrière. Le spectateur voyagera dans l’univers de Krako non seulement par ses toiles et ses œuvres mais aussi en découvrant ses nombreuses archives, les musiques qu’il écoutait, les paysages qu’il admirait, les poèmes qu’il a illustrés, les tableaux de ses peintres préférés. Il s’agit également d’un voyage dans l’intimité du peintre, son écriture, ses dessins, ses pensées, sa maison atelier comme lieu sacré de réflexion et de création. Ses amis, ses proches feront revivre son esprit en témoignant de leur attachement profond à l’artiste. »

Les scènes ont essentiellement été tournées dans le valenciennois, en revanche, nous voyagerons en Bretagne et en Polynésie grâce à des photos, archives, dessins…

La musique a également une place importance dans le dépaysement : on y écoutera « la musique énergique des chants et tambours polynésiens, une bande son originale et composition sera créée et viendra apporter des tonalités différentes selon les périodes créatrices de l’artiste ».

Et parce que c’est un véritable travail de recherche qui a été fait, « le film prend la forme d’une enquête à la recherche d’indices et d’éléments sur l’artiste et son parcours. Les silences de la maison et l’atelier vides contrasteront avec les séquences où l’on découvre une œuvre dense et variée et une vie pleine de rebondissements. Ces contrastes renforceront cette absence remarquée. »

Krako, où es-tu ? Un peu partout et pour toujours.

La galerie Paragone de Bergues présente quelques-unes de ses peintures au côté du graveur Buondelmonte jusqu’au 26 novembre. L’occasion de découvrir ou de revoir les œuvres colorées de l’artiste.

https://paragone.fr/

KRAKO es-tu là? (42mn, couleur, 16/9, 2022)/Projection le 26 novembre 2022 à 20h au sein de la salle Les Nymphéas, Rue Chevalier, 59300 Aulnoy-lez-Valenciennes (Gratuit).

Réalisation Rémi VOUTERS

Production Équipe Monac.1 avec la participation de la Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut, la ville d’Aulnoy-Lez-Valenciennes, la ville de Raismes et l’Institut Polonais de Paris et plus de 80 contributeurs privés.

Jane Huvelle

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires