1. Accueil
  2. Accueil
  3. Saint-Saulve cherche des pièces pour son « porte-monnaie »
AccueilValenciennois

Saint-Saulve cherche des pièces pour son « porte-monnaie »

Le Conseil municipal de Saint-Saulve a pointé les difficultés dans l’élaboration de son budget 2023, une gageure pour cette commune déjà devant le mur face à l’exercice 2022. Le défi est abyssal et promet des nuits blanches aux édiles du Valenciennois, surtout face à un filet de sécurité pour les collectivités locales de plus en plus incertain du coté de l’Etat.

Yves Dusart : « Je ne peux pas croire que l’Etat ne fasse rien pour les collectivités locales »

Déjà en propos liminaire sur cet item budgétaire, l’édile de la commune avance les résultats des nouveaux chiffres des énergies relatives aux marchés publics commun avec Valenciennes Métropole.  « Pour l’électricité, nous passons de 95 euros le KWH en novembre 2021 à 425 euros le KMWH en novembre 2022. Nous avons contracté avec le fournisseur Volterres avec un prix multiplié par 5 pour les compteurs de moins de 36 KVA, et avec Ekwateur pour les compteurs plus de 36 KVA avec un prix multiplié par 3 », commente Yves Dusart.

On note la fameuse césure entre les compteurs électriques de puissance 36 KVA, plus et moins. Ce n’est pas un détail puisque les aides aux entreprises, PME et TPE, de l’Etat sur la facture énergétique reprenne cette dichotomie, alors que les artisans alimentaires, boulangers, pâtissiers, et bouchers dépassent allègrement cette puissance de compteurs et par suite sont exclus, à ce stade, d’un processus de soutien financier par l’Etat. Concernant le gaz, la CAVM passe de 35 euros le MégaWH en novembre 2021 à 120 euros en novembre 2022, soit fois 3,5.

Pour la commune de Saint-Saulve, le résultat est assez limpide. « Compte tenu des hausses énergétiques, nous subirons une hausse de 1,6 millions d’euros concernant l’énergie, une augmentation de 460 000 euros dans le domaine des ressources humaines, plus une estimation de 300 000 € pour l’ensemble des autres pôles. En résumé, notre budget de fonctionnement va augmenter de 2 360 000 euros en 2023 », explique Jean Marie Dubois, l’adjoint aux finances. Le premier magistrat résume le bilan « après la Covid, un budget 2022 très difficile, nous espérions autre chose. Au final, les efforts demandés aux administrés via la hausse de l’impôt foncier (à Saint-saulve) sont réduits à néant…».

Jean-Marie Dubois

Evidemment, la sobriété est la tendance du moment à Saint-Saulve et ailleurs. « Un éclairage public fermé entre 23H30 et 5 heures du matin, des salles de sport chauffées à 14° et autres salles à 19°, le chauffage est fermé le vendredi à 17h dans les bâtiments publics, la fermeture de la mairie le samedi matin, et les équipements sportifs fermés durant les vacances de Noël et des vacances de février. Enfin, la piscine sera fermée du 19 décembre 2022 au 26 février 2023 », expose Yves Dusart.

« Un espoir avec le filet de sécurité », Yves Dusart

Dès les premiers soubresauts dans l’étude du budget de l’Etat, le sujet d’une aide envers les collectivités locales, face à la hausse exponentielle de l’énergie, était dans toutes les conversations. Cette dernière a été validée pour les petites communes rurales, mais pour les autres le sujet est en cours. « Nous avions un espoir avec le filet de sécurité. Malheureusement, l’Etat impose 4 critères stricts dans lesquels nous ne rentrons pas pour certains. On va passer à coté du plan comme d’autres communes dans notre cas. Je ne pas croire que l’Etat ne fasse rien pour les collectivités locales. On attend réellement au moins une semi… bonne nouvelle ! », commente le maire de Saint-Saulve.

Certes, l’adjoint aux finances attend « une hausse de la DGF en 2023 et de la DSU en 2024, mais il y aura une vie normale à arbitrer sur la commune. Aujourd’hui, je ne parle plus de portefeuille local, mais de porte-monnaie… ! ».

Ecovalor, clap de fin

L’usine d’incinération et de valorisation énergétique, ECOVALOR, située sur Saint-Saulve, a connu son dernier conseil d’administration validant sa fin d’activité le 31 décembre prochain. « Durant une période transitoire, Valenciennes Métropole va prendre le relais de compétences en attendant la mise en place d’un nouvel exécutif au sein du SIAVED avec des élus communautaires de la CAVM et du Pays Solesmois », commente François Ducatillon, administrateur au sein du syndicat Ecovalor. Sur ce point, le maire monte au créneau : « Nous souhaitons obtenir une représentation pour la ville de Saint-Saulve au sein de ce nouvel exécutif du SIAVED (Syndicat de déchets à Douchy-les-Mines). C’est pourquoi, nous nous sommes abstenus sur ce point durant ce dernier Conseil d’administration d’Ecovalor ».

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires