1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Handball) Saint-Amand perd sur le fil 31-32
AccueilAmandinois

(Handball) Saint-Amand perd sur le fil 31-32

Il a suffi d’un arrêt par la gardienne niçoise, très expérimentée, à la dernière seconde pour éviter un match nul mérité pour le club de la cité thermale. Pour autant, cette défaite d’un but ne doit pas cacher les entames des deux périodes catastrophiques où l’équipe a cravaché pour revenir à chaque fois. Dommage, mais assurément les graines du maintien dans l’élite sont sur le parquet de la salle Maurice Hugot.

Une entame comme un cauchemar

Le début de la rencontre est cauchemardesque avec un 1-6 rondement mené par les Niçoises, une classe d’écart craignaient certains avec une Marie Prouvensier, meilleure joueuse du match, de haut vol. Que nenni, les Amandinoises sont revenues avec abnégation, grâce à Maëlle Chalmandrier, mais surtout une Emilie Bellec en feu sur son aile droite, prenant l’ascendant sur la gardienne adverse.

On ne compte plus les poteaux défavorables à l’équipe amandinoise, mais malgré cela elles grignotèrent au score pour revenir à 10-12, toujours sous l’impulsion d’Emilie Bellec, mais également de quelques arrêts décisifs par Maja Vojnovic.

Ce deux points d’écart va animer cette fin de première période avec une Marketa Sustackova, reprenant un rebond provoquant l’ire de l’entraineur sudiste, mais les toutes dernières minutes seront favorables à Nice atteignant la mi-temps sur le score de 15-18.

Fin de match de dingue…

Rebelotte en débute période, Saint-Amand est aux abonnés absents en défense, Nice enfile les buts comme des perles pour atteindre un écart significatif de 16-23. Là encore, un arrêt de l’internationale slovène change la physionomie de cette rencontre. Saint-Amand remonte grâce à des percussions, sur son aile gauche, de Romane Frecon-Demouge, mais aussi Maëlle Chalmandrier, toujours Emilie Bellec concluant un contre furieux ramenant Saint-Amand à 25-28.

Cette fin de match sentait la poudre, le temps de Louison Boisorieux pour commencer son show. Elle a transpercé la défense niçoise à plusieurs reprises, répondant du tac au tac aux réalisations niçoises, 27-29 et un Kung Fu spectaculaire bouclé par Marketa Sustackova . Toutefois, Nice reprend de l’air grâce a deux penaltys transformés par Marie Prouvensier, 29-32.

Pourtant, là encore, Saint-Amand ne lâche pas, 30-32 sous la houlette de Louison Boisorieux, véritable bulldozer, puis 31-32, toujours elle, et tir trop tardif pour Nice. Saint-Amand récupère la balle d’égalisation, jeu entre Maëlle Chalmandrier et Louison Boisorieux pour l’aile gauche… Romane Frecon-Demouge tente sa chance à la dernière seconde. La gardienne ferme la porte entre les jambes, un classique, et une victoire pour Nice.

Après un retrait de 9 points pour l’équipe de Mérignac (difficultés financières) sans parler de la liquidation totale de Bourg de Péage, Saint-Amand demeure tout de même en zone dangereuse juste devant Mérignac. Nul doute que cette seconde partie de championnat sera trépidante et indécise à tous les niveaux du tableau.

Prochain match à domicile le mercredi 18 janvier contre Celles-Belle, cette équipe mérite un public encore plus nombreux.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires