AccueilValenciennois

1er mai historique à Valenciennes contre la Réforme des Retraites

Habituellement, le 1er mai n’est guère mobilisateur sur la ville-centre du Valenciennois, mais cette Fête des Travailleurs et de leurs revendications 2023 n’est pas passée inaperçue avec environ 3 000 manifestants, c’est inédit sur Valenciennes depuis des lustres. Le cortège a rassemblé comme de coutume l’intersyndicale avec toutes ses forces vives qui n’avaient pas assez de mots pour signifier aux gouvernants que la mobilisation ne s’arrête pas là !

L’intersyndicale : « On ne lâche rien…après le 01 mai »

Sans oublier qu’il y avait également un rassemblement sur la commune de Denain, la Place d’Armes était encore noire de monde avec ces drapeaux flottants au vent pour toutes les formations syndicales, mais également politiques. A ce titre, beaucoup plus que durant les dernières éditions, les élus.e.s étaient présent.e.s arborant fièrement une cocarde tricolore. Dès les premiers mots des intervenants pour cette 13ème mobilisation, la foule avait compris que le mantra du jour était la poursuite de la lutte sur le temps long.

Pour la CGT Valenciennes, Emile Vendeville rappelle que le 01 mai… : « Ce n’est pas la Fête du Travail, mais celle des travailleurs et de leurs revendications. Le Gouvernement s’obstine à ne pas entendre, mais nous continuons sur la Réforme des Retraites, l’inflation, le pouvoir d’achat, et les conditions de travail ». Une mise en lumière d’une lutte syndicale au sein de l’entreprise Verbaudet était au menu « Nous sommes à notre 7ème semaine de grève, elle est suivie par 50% du personnel. Elle résulte de la dernière NAO (Négociation Annuelle Obligatoire) où nous avons obtenu 0% de hausse salariale malgré l’inflation », commente une déléguée syndicale. A cet effet, une caisse de grève est passée dans ce cortège solidaire.

Pour sa part, la CFDT rappelle que « le combat n’est pas terminé. Le ressentiment social va perdurer ». Quant à F.O, toujours au poste, elle souligne « que ce 1er mai 2023 a un goût particulier. Comme depuis 3 mois, tous les syndicats sont unitaires ». La CFTC rappelle au cas où que « sans les travailleurs, il n’y a pas de richesse dans notre pays ».

Au niveau calendrier, après la promulgation de ladite loi, une autre date est très attendue, celle du rendu du Conseil constitutionnel, le 03 mai prochain, sur la deuxième demande de RIP (Référendum d’Initiative Partagée).

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires