AccueilValenciennois

L’effraction de trop chez l’association « Entraide & Dignité » à Valenciennes

A Valenciennes Faubourg de Paris, l’association « Entraide & Dignité » a connu sa 5ème tentative d’effraction, cet acharnement nous pose collectivement question compte tenu du service proposé aux familles nombreuses dans la précarité sur la ville centre, comme dans tout le Hainaut.

Boumedienne Guefif : « Nous allons déménager d’ici le 15 août »

Dans le cadre d’un rachat des fonciers, Faubourg de Paris à Valenciennes, par l’entreprise ALDI dans la perspective d’un agrandissement de son site, tous les occupants sont partis sur cette zone au fil du temps. « Nous avons également négocié avec ALDI, mais nous devions partir d’ici septembre. Ces derniers événements nous poussent à accélérer notre déménagement », commente Boumedienne Guefif, responsable de l’association.

Effectivement, l’isolement du local de l’association solidaire « Entraide & Dignité » incite les délinquants à des tentatives d’effraction. Suite aux deux cambriolages https://www.va-infos.fr/2023/06/13/lassociation-entraide-dignite-cambriolee-deux-fois-a-valenciennes/ durant le mois de juin dernier, l’association a installé une alarme avec télésurveillance et présence sur site dès alerte, mais si ce dispositif, très efficace, permet d’éviter un cambriolage, il n’empêche pas des dégradations volontaires sur le site. « Elle empêche la visite dans nos locaux, mais pas les dégradations comme les fenêtres dans la nuit du samedi 29/07 au dimanche 30/07. A ce stade, nous ne sommes temporairement plus en mesure d’accueillir les bénéficiaires dans de tels lieux ni de recevoir de livraisons », poursuit-il.

C’est pourquoi, le transfert vers un autre lieu d’activité, toujours Faubourg de Paris à Valenciennes, est anticipé. En effet, ladite association a acquis un local auprès du Diocèse de Cambrai, mais le départ était prévu plus tardivement. « Nous fermons notre site actuel et nous allons déménager d’ici le 15 août vers l’autre. Nous commençons les travaux depuis hier (31 juillet) afin d’aménager le minimum nécessaire à la reprise de notre activité associative  », conclut Boumedienne Guefif.

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires