Samedi soir, salle du Hainaut, la rencontre de la 6e journée de pré-nationale féminine entre Valenciennes 2e et Harnes 1er n’a pas tenu ses promesses. Si le leader Harnes s’est montré intraitable, son dauphin a souffert en réception avant de lâcher mentalement. Les Valenciennoises se sont fixées la montée pour objectif, force est de constater qu’elles ont encore du travail.

Valenciennes déçoit face au leader

En souffrance en réception

Comme prévu le club valenciennois a fait le nécessaire pour animer la rencontre : un invité de marque Grégory Pujol qui a donné le coup d’envoi, du public et un speaker. Les supporters d’Harnes avaient fait le déplacement avec leur mascotte.
volley380Crispées au début du premier set, les Valenciennoises subissent (2-7). Un bon passage de Clémence Cheval, deux attaques de Noémie Maréchal et une d’Alexia Arnaud permettent aux Valenciennoises de se relancer (7-9). Harnes reste serein, il faut dire qu’avec Natalya Horokhova c’est l’assurance d’un jeu juste. Valenciennes est en souffrance en réception, ce qui perturbe le lancement des attaques. Ajouté à cela quelques erreurs au service et des contres non gagnants, Harnes se détache (15-20 puis 20-24). Fraîchement qualifiée pour jouer Solveig Dressler fait ses premiers pas dans le championnat français. Les Valenciennoises ont un sursaut d’orgueil et sauvent 3 balles de match avant de concéder le premier set (23-25).
Dans le deuxième set les deux équipes sont au coude à coude (5-5 puis 11-11). Ensuite bousculées les Valenciennoises baissent les bras. Emma Louchart attaque le long de la ligne (15-22) et conclut le deuxième set (16-25).

Les Valenciennoises ne réagissent pas dans le troisième set, pire elles lâchent prise. Menées 4-5 elles encaissent un 6-0 (4-11). Anaïs Berlémont stoppe l’hémorragie (5-11) mais Harnes poursuit son entreprise de démolition infligeant un 7-0 orchestré par Eloïse Decottignies. Valenciennes boit le bouillon (10-25). Les joueuses du  Pas de Calais peuvent exulter et partager leur succès avec leurs supporters : clapping, ola et plongeon sur le terrain. Certainement pas le scénario que les Valenciennoises avaient imaginé !

« Les filles n’ont pas été à la hauteur du rendez-vous »

Eric Decat, l’entraîneur d’Harnes est tout sourire, «dans le premier set nous avons fait jeu égal, dans le 2e Valenciennes a fait plus de fautes que nous, le 3e set a été plus facile. Je suis satisfait du résultat. L’équipe a une moyenne d’âge de 22 ans. Notre objectif est la montée mais pas monter à tout prix ».

volley2-380Maximilien De Parmentier, son homologue valenciennois n’est pas content du résultat ni de la manière, «le premier set est correct. Dans le 2e nous commençons à douter, nous manquons de maturité et de vécu volley-ball. En réception ça été une catastrophe. Harnes nous a écrasé dans le duel service-réception. Je n’ai pas vu les joueuses plonger pour récupérer un ballon, Harnes le fait. Les filles n’ont pas été à la hauteur du rendez-vous, j’attends une réaction. A elles de se réveiller à Marcq et de relancer la machine. Veulent-elles vraiment monter ? Il faut qu’elles prennent conscience de tout ce que le club fait pour elles. La seule victoire, c’est l’investissement du club et la présence des supporters».

Le président valenciennois Arnaud Legrand est forcément déçu, « je pense que nous aurions pu titiller Harnes davantage. Dans le 2e set, nous lâchons mentalement, le 3e je n’en parle même pas…la victoire d’Harnes est méritée. Je regrette le manque de combativité des joueuses. Une réaction pour elles-mêmes, les supporters et les bénévoles est attendue. Nous voyons tout le chemin à parcourir pour grandir ».

Audio : interview de Noémie Maréchal (n°6)

Audio : interview d’Anaïs Berlémont (N°9)


Valenciennes – Harnes : 0-3 (23-25, 16-25, 10-25)

Publié par Anne Seigner le 20 novembre 2016
Anaïs Berlémont Eric Decat Maximilien De Parmentier Noémie Maréchal Volley Club de Valenciennes
(Volley) Les Valenciennoises étouffées par Harnes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email