L’Assemblée générale de l’association Porte du Hainaut Développement a fait un bilan des mouvements économiques sur ce territoire, un résumé actif avec en point de mire le salon Made In Hainaut en mai 2017.

Dans son propos liminaire de cette AG, le président de l’association Alain Bocquet se félicitait d’une future heureuse nouvelle « avec la signature du contrat du siècle pour le ferroviaire (Alstom/Bombardier). Ce répit doit permettre à cette filière de mettre en place une synergie du ferroviaire. Soyons un peu plus ramassé dans nos activités pour une meilleure conquête du monde dans cette industrie« .

Acteur de l’économie territoriale

Avec 130 membres dont 119 entreprises, l’association Porte du Hainaut Développement est, aujourd’hui, un soutien parfaitement identifié par les acteurs économiques sur le terrain. Olivier Delattre, responsable du développement économique pour la CAPH, a réalisé une présentation très exhaustive des dossiers sortis de terre et les projets en cours. Un volume impressionnant avec un futur projet qui a éclipsé, un peu, les autres.

Thomas Grosclaude

Thomas Grosclaude

En effet, un nouveau membre de cette association pour 2017 est très attendu.  L’arrivée sur le territoire du binôme Safran/KLM-Air France était la grande annonce industrielle de cette année 2016.  Cette venue se traduira à travers un projet d’installation, dans le cadre de la maintenance aéronautique, d’un bâtiment de 5 000 M2, sur un site de 13 000 M2, sur la ZAC de Sars et Rosières. « La joint-venture sera opérationnelle début 2017« , précise le chef de projet pour Safran/KLM-Air France, Thomas Grosclaude. « Le permis de construire est déposé « , ajoute Alain Bocquet.

Avec un peu de recul, ce duo emblématique Safran/KLM-Air France, après celle de Toyota, PSA Groupe à travers Sevelnord voire PSA-Trith-st-Léger, Alstom et Bombardier propulse le Valenciennois comme une terre d’accueil des grandes signatures d’entreprises.

En 2016, 5 nouvelles entreprises ont frappé à la porte de cette association, CCLS, Boulonnerie sur Thiant, Agosto Béton dans le BTP, Direct bureautique sur Denain, Comrod sur St Amand et Kicks.

Salon Made in Hainaut

Après un galop d’essai réussi en 2013, une montée en puissance en 2015 avec plus du double d’exposants, le salon Made in Hainaut a de nouvelles ambitions. « Ce salon n’est pas enfermé dans ses limites administratives. C’est un salon transfrontalier connecté sur le monde« , déclare Alain Bocquet.

A ce jour « nous avons déjà 125 accords de principe, c’est encourageant, nous sommes déjà à 50% de notre objectif « , souligne Olivier Delattre, le responsable du développement économique pour la CAPH.

Publié par Daniel Carlier le 22 novembre 2016
Made In Hainaut
Le salon Made in Hainaut dépasse les frontières
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email