Samedi soir, dans une salle du Hainaut glaciale, les Valenciennoises ont assuré l’essentiel à savoir une victoire 3-0 face à Bailleul. Par contre la manière n’y était pas vraiment la faute entre autre à un adversaire combatif qui n’a rien lâché.

Une victoire sans la manière

De la vitesse par intermittence

1VABAIl y avait peu de supporters pour cette 12e journée de pré-nationale. Ils ont eu raison de rester chez eux au chaud, la température de la salle n’était pas des plus agréables… C’est Bailleul qui prend le meilleur départ menant 2-0 après deux erreurs valenciennoises. Clémence Cheval remet les siennes sur de bons rails (5-2) et enchaîne les points (14-6). Trop décontractées les Valenciennoises laissent Bailleul revenir (20-17). Chloé Bray, la recrue en provenance d’Amiens, fait parler sa puissance (22-17). Bailleul résiste (24-18, 24-19) mais finit par craquer sur un smash out d’Alix Lamerand (25-19).

Enfin lancées ? Oui les Valenciennoises prennent le large (8-2) mais les joueuses de Bailleul plus petites mais plus toniques (10-8) sont courageuses (16-14). Mélanie Bourges, motivée et agressive, inscrit les 3 derniers points du deuxième set (25-19).

Menées 2 sets à rien, les joueuses de Bailleul n’ont pas dit leur dernier mot à l’image d’Isabelle Souart (8-9). Les Valenciennoises commettent des fautes directes (11-14) Sur un service gagnant de Chloé Bray, Valenciennes égalise (15-15). Mélanie Bourges se distingue encore (20-17). L’ace de Kristina Kostadinova place les Valenciennoises à un point de la victoire (24-18). Une mésentente en défense et une mauvaise réception les font stagner (24-20). C’est la capitaine Alexia Arnaud qui conclut le match (25-20).

« C’est le plus beau match depuis la reprise »

Loïc Marant, l’entraîneur de Bailleul est satisfait malgré la défaite : « il nous a manqué de la stabilité en réception et un peu plus d’engagement sur les frappes de balles. Toutes les joueuses étaient là mais pas à 100%. Je les félicite, elles ont tout donné. La passeuse a un coude dans le sac, la deuxième passeuse sort d’une grippe, une autre a le genou déboîté, j’ai fait monter une joueuse de l’équipe B, c’est compliqué à gérer ». Arrivé à la tête de cette équipe en novembre, il est convaincu que le travail va finir par payer. « Nous savions que ça allait être compliqué ici, je suis déçu de ne pas avoir décroché 1 ou 2 sets. Les joueuses sont motivées et ont le même objectif, c’est important pour la fin de saison et le maintien ».

2VABAL’entraîneur Maximilien De Parmentier est satisfait, « c’est le plus beau match depuis la reprise. Il y a eu de bons passages mais aussi des petites erreurs qui peuvent nous coûter cher contre des équipes plus fortes. Nous travaillons le bloc puisque nous avons gagné en gabarit. Chloé nous apporte son expérience et du leadership. Son intégration humaine s’est faite rapidement. Nous avons 5 mutées donc nous devons faire des rotations ». Avec un effectif qui s’est étoffé (14 pour 11 places par match), l’entraîneur concède, « j’ai des larmes quand j’annonce l’équipe le vendredi ».

En décembre la Fédération Française de Volley-ball a validé la formule sportive du championnat, seule l’équipe qui termine à la première place monte. « Notre objectif est d’aller chercher la première place… .».

Audio : interview de Chloé Bray (n°15)

Valenciennes – Bailleul : 3-0 (25-19, 25-17, 25-20)

Publié par Anne Seigner le 22 janvier 2017
Chloé Bray Loïc Marant Maximilien De Parmentier
(Volley) Les Valenciennoises assurent l’essentiel
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email