Samedi 28 janvier, c’est la Journée Portes Ouvertes au sein l’UVHC, le moment pour les futurs étudiants de venir découvrir des formations, mais également la pédagogie numérique de cette université en pleine expansion

Learning LAB, la pédagogie partagée

11 238 étudiants répartis sur les 3 sites de l’UVHC, 11 238 raisons de mettre en place une dynamique numérique et d’ailleurs «il y a pour la première fois une vice-présidence dédiée au numérique», souligne Abed Mourad, vice-président au numérique et innovation pédagogique.

Clairement, l’attente numérique est importante par le monde estudiantin, certes qui bénéfice déjà d’un panel numérique dès son arrivée, mais son appétence s’exprime à travers «le besoin d’une évolution des pratiques pédagogiques», ajoute le vice-président. Le challenge du confort d’apprentissage est au coeur des préoccupations de l’étudiant en 2017, à Valenciennes comme ailleurs.

Dans cette optique, un premier Learning LAB flambant neuf est à disposition des sciences, une première avec la section G2EI (Génie Electrique Informatique Industrie) s’est déroulée sous la houlette de Serge Debernard, directeur de la filière automatique, informatique, industrie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERACe Learning LAB est le premier d’une série dédiée à une nouvelle dynamique consacrée à la pédagogie numérique. « Cinq autres Learning LAB seront déployés dès février 2017 sur le site de Valenciennes », précise Celine Favre, responsable du pôle TICE (Techniques Informatiques Communication pour l’Enseignement). Bien sûr, les sites de Cambrai et de Maubeuge pourront bénéficier d’un Learning LAB courant 2017.

Espace numérique partagé, le travail individuel est confronté aux travaux des autres étudiants, le tout fait progresser la pédagogie ; le Learning LAB apporte également un confort pour l’enseignant car l’émulation de groupe est presque mécanique.

Enseignement numérique

Il y a déjà au sein de l’UVHC deux formations à distance comprenant 60 étudiants ; le Masters STAPS Ingénierie et Ergonomie de l’Activité Physique parcours Mesures et Modélisations des Mouvements Humains et le Master Transport, Mobilités, Réseaux, parcours Ingénierie ferroviaire et systèmes guidés (INERSYG’. «Ce sont des formations diplômantes, certes à distance, mais plus destinées à un public spécialisé. Ce ne sont pas des formations initiales» , précise Celine Favre.

Autre axe de progrès numérique à l’UVHC, des formations hybrides avec 50% à distance et 50% avec une présence physique sont opérationnelles.

Ensuite, la fameuse tendance, importée des U.S.A, le fameux MOOC (massively open online courses) est en place au sein de l’UVHC. Une première thématique sur l’E-Sports est ouverte à des apprenants extérieurs, un deuxième est également en cours sur «le Droit des Contrats ». Un prochain «est prévu dans le domaine du serious game, notamment sur le ferroviaire», précise le vice-président.

Voilà quelques exemples d’une véritable politique numérique, il est limpide que demain, un enseignement de pointe, reconnu de cette université, pourrait être distillé, et validé à distance par un diplôme à l’autre bout de la planète. Tout ceci atteste «d’un projet d’établissement avec une stratégie globale numérique», souligne Abed Mourad.

Retrouvez le programme complet de cette JPO du 28 janvier (programme_jpo-janv2017) et les points d’accès (Plan-Parking-Canada)

Publié par Daniel Carlier le 27 janvier 2017
UVHC
Le numérique prend ses aises à l’UVHC
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email