« Le Printemps c’est tout un poème. On en parle, on le pratique, on l’attend…», écrivait Alphonse Boudard. Cette soirée du Printemps Culturel à Petite-Foret pour fêter son arrivée, dévoiler l’affiche, fleurie, de cette année, et voir Pierre après Pierre, une pièce d’un jeune auteur de la région et jouée par la Compagnie Bipède or not Bipède, c’est à l’espace Barbara vendredi 07 avril dès 20h30.

Jean-Jacques Potaux « les créateurs, les auteurs, les plasticiens, les metteurs en scène sentent  ce qui se passe dans notre monde et nous aident à le voir, à essayer de comprendre beaucoup mieux que ne peuvent le faire de longs discours. »

Le Printemps Culturel, quel joli nom. Le couple « Printemps » et de « Culturel », nous donne envie de voir éclore les spectacles comme les fleurs. C’est le moment. Chaque année, pour fêter le printemps, l’association du Printemps Culturel choisit un spectacle et l’organise avec une ville partenaire. Petite-Forêt sera le lit de l’éclosion du Printemps Culturel 2017. A toute fête, ses petits cadeaux, un spectacle Pierre après Pierre de la Compagnie Bipède or not Bipède, le journal LPC n°64 et le dévoilement de la jolie affiche conçue par le plasticien Sébastien Hildebrand.

Interview, non pas de l’hirondelle qui fait le printemps, mais de Jean-Jacques Pottaux.

Le président de l’Association du printemps culturel dont Johan Grzelczyk est le directeur de projet, revient avec nous sur ses plus beaux souvenirs du Printemps Culturel. « Chaque année en apporte de beaux. » Il confie « Chaque semaine nous apporte des raisons d’espérer. Les créateurs, les auteurs, les plasticiens, les metteurs en scène sentent  ce qui se passe dans notre monde et nous aident à le voir,  à essayer de comprendre beaucoup mieux que ne peuvent le faire de longs discours. » C’est joliment dit et tellement vrai. Fin d’année 2016, à Raismes, Cécile Richard, avec la restitution du travail des ateliers. «J’ai relu plusieurs fois le beau texte qu’elle avait distribué à la centaine d’enfants et de parents qui avaient fait le déplacement. Le titre était à lui seul un poème : Quelle est la forme de quoi ? Cela faisait partie de notre parcours, l’Art dans les quartiers, les quartiers vers l’art mené dans l’arrondissement en politique de la ville » Puis d’autres étapes plus récentes, « Laurent Mascart à Marly,   avec des dessins d’enfants affichés dans la ville de Marly, ou, Régis Marie à Fresnes avec une installation très originale intitulée Entre Ciel Et terre. Samedi et dimanche, notre association était partenaire du salon du livre de Marly. De passionnantes rencontres avec des auteurs, des spectacles... »

Et aussi des souvenirs plus personnels, « je garde un souvenir ébloui du concert donné par Valérie Mischler le 8 mars, à L’imaginaire de Douchy ; cela s’appelait : Tout feu , tout femme. C’est une interprète extraordinaire et elle chante de grands poètes, comme Bernard Dimey un auteur qu’elle fait redécouvrir. »

Le spectacle Pierre après Pierre de la Cie …280 425 3

Déjà joué au Quesnoy et prochainement à St Amand-les-Eaux, Pierre après pierre, est une pièce de Julien Covain, mise en scène d’Arnaud Schmitt avec Anne Auffret, Florent Aumaitre, Julien Covain et Arnaud Schmitt, qui nous plonge dans une histoire aussi divertissante que troublante… Pierre subit un interrogatoire, il est au cœur d’un conflit dont il semble ignorer l’origine. Il menait une vie paisible avec sa fiancée qu’il comptait demander en mariage jusqu’au jour où son frère, après quelques années d’absence, décide de lui rendre visite. Quel lien peut-il y avoir entre cet homme qui l’interroge aujourd’hui, sa compagne et la visite de son frère ?

Un nouveau jeune auteur talentueux nous promet-on. Anny Duperey en dit même «l’intrigue est subtile, agencée d’une manière surprenante. Le texte est vivant, les répliques excellentes. » 

Jean-Jacques Potaux nous parle de cette pièce écrite par un jeune auteur de notre Région, Julien Covain et jouée par la compagnie Bipède or not Bipède.

A l’espace Barbara de Petite-Forêt, un lieu très apprécié par Le Printemps Culturel puisque l’association l’a aidé à naître. « C’est une pièce qui traite d’une question grave dont nous parlons trop peu, la maladie psychique. Elle est très bien écrite, remarquablement jouée  et je la reverrai avec plaisir.  Des spectateurs qui l’ont vue au Quesnoy vont revenir. Ce n’est pas une question simple, mais un spectacle qui donne à réfléchir, qui aide à vivre car la souffrance, la dépression, la mélancolie sont très présentes dans la vie quotidienne, et il est nécessaire d’apprendre à les surmonter. Y réfléchir, en parler est une tâche nécessaire. La pensée de Freud est d’une grande actualité. »

280 425Affiche fleurie et saisons à venir avec Johan Grzelczyk.

Johan Grzelczyk, le directeur de projet au Printemps Culturel, nous parle de cette jolie affiche, fleurie, signée Sébastien Hildebrand, artiste plasticien. « Il travaille actuellement avec Le Printemps Culturel et la ville d’Aulnoy-Lez-Valenciennes sur un projet de décoration extérieure de l’école municipale de musique qui sera inaugurée le vendredi 05 mai à 18 h. C’est lui qui devrait animer l’étape raismoise de notre parcours L’art dans les quartiers, les quartiers vers l’art, à l’automne 2017. »

Très bientôt, le 29 avril à 16h30, une performance sonore et poétique qui sera donnée par Guillaume Laidin et Frédéric Dumont à la médiathèque de Valenciennes. Deux artistes, en résidence dans le cadre d’un Contrat local d’Éducation artistique, qui se sont rencontrés ici, et qui, avec la complicité de Johan Grzelczyk, ont décidé de travailler ensemble. Une création 100% Valenciennoise. Suivront Les souliers de sable ( Manivelle Théâtre) les 10 et 11 mai à St Saulve, Le festival des arts de la rue, les Douchynoiseries, à Douchy, les 3 et 4 juin ou encore Les agités du mélange, les 9, 10 et 11 juin à Fresnes…

 Le Printemps Culturel ce n’est pas qu’au Printemps, c’est toute l’année, comme l’écrivait Arthur Rimbaud, « Salut ! C’est le printemps. C’est l’ange de tendresse. Ne devinez-vous pas pourquoi je bous d’ivresse ?  »

Publié par Celine Druart le 3 avril 2017
Espace Barbara Petite-Forêt Jean-Jacques Potaux Johan Grzelczyk Le Printemps Culturel Pierre après Pierre
C’est l’arrivée du Printemps Culturel !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email