La saison s’est achevée sur une belle 8e place. Place à la suivante. Tout ne s’est pas exactement passé comme prévu. Le club hennuyer pensait conserver le noyau de l’équipe et le renforcer. Or il a du le renouveler, 8 joueuses sont parties, 5 arrivent. Toutefois l’objectif du club ne change pas : se maintenir.

Les mouvements

La meneuse Joyce Cousseins-Smith portera les couleurs de Nice la saison prochaine, la meneuse Mélissa Micaletto et l’arrière Claire Stiévenard celles d’Arras (Ligue 2), l’ailière Romana Hejdova celles de Mondeville, l’intérieure Pauline Akonga celles de Villeneuve d’Ascq et Johanna Joseph celles de La Glacerie (N1). La destination de Porsha Roberts et Jacinta Monroe ne sont pas connues.

Il ne reste que l’arrière espagnole Laura Garcia (1,75 m, 35 ans) au club depuis 2012 et l’intérieure Marie-Bernadette Mbuyamba (1,83m, 24 ans) toujours sous contrat.

Trois jeunes issues du centre de formation intègrent les pros : la meneuse Elise Deprez (1,70 m, 19 ans), l’arrière Ana Sarah Ngo Ndjock (1,80 m, 18 ans) et l’intérieure Ludivine Marie (1,86 m, 19 ans).
Le président Jean-Pierre Boulanger a fait signer 5 recrues :
Bintou Diémé-Marizy (meneuse, 1,67 m, 33 ans) en provenance de Tarbes,
– Jenny Fouasseau (ailière, 1,80 m, 25 ans) en provenance de Lyon,
– Katarina Tetemondova (ailière slovaque, 1,88 m, 28 ans) en provenance de Mann-Filter (Espagne),
-Egle Sulciute (intérieure lituanienne, 1,90 m, 32 ans) en provenance de San Martino (Italie),
– Ashley Bruner (intérieure américaine, 1,83 m, 25 ans) en provenance de Turin (Italie).

« Le recrutement c’est un travail collégial », précise l’entraîneur Fabrice Fernandes, « je suis content de recommencer une nouvelle aventure avec un effectif neuf,  nous ne pensions pas changer autant de joueuses. Garder Laura c’est bien, nous gardons notre ligne de conduite et notre image. Les autres joueuses viennent d’horizons différents, leurs profils sont intéressants et complémentaires ».

La reprise est prévue le 28 août.

Confiance renouvelée pour le staff

SAPrepa1Fabrice Fernandes a prolongé son contrat de deux ans. « Je me sens bien dans le club et dans la région. Il y a encore beaucoup de choses à faire et à apprendre. Je n’ai pas l’intention de bouger, je veux continuer à faire évoluer le club et contribuer à le pérenniser dans le haut du tableau ».
Pour le président Jean-Pierre Boulanger conserver son entraîneur « ça n’était pas une priorité, cela coulait de source. Nous continuons ensemble une aventure qui a commencé il y a 4 saisons maintenant. Pour tout vous dire, notre discussion n’a duré que quelques minutes, ça allait de soi que nous allions continuer ensemble. Fabrice obtient de très bons résultats et participe activement à la vie du club. N’oublions pas non plus que nous avons le plus petit budget de la ligue et que malgré cela nous arrivons à poser d’énormes problèmes aux plus gros. Le coach doit être responsable aussi un peu de cela, non ? ».

Avec Frédéric Daguenet, responsable du centre de formation et François Marsaudon, assistant, Fabrice Fernandes prépare la prochaine saison, « nous cherchons le jeu en adéquation avec les joueuses, les meilleurs systèmes qui pourront les mettre en avant. Nous prenons le temps de réfléchir et de laisser rebondir nos idées ».

L’objectif

L’entraîneur vise le maintien, « c’est compliqué en LFB. Nous repartons de zéro. Nous aimerions atteindre à nouveau cette 8e place, essayer de reproduire la saison dernière et éviter les play-downs ».

SAprepa0Pour le Président  l’objectif pour cette future saison c’est « peut-être pas plus de travail, car malheureusement, il faut bien dire que lorsqu’on conserve la quasi ossature d’une équipe d’une saison sur l’autre, cela devient de plus en plus compliqué de les faire travailler, une certaine routine s’installe et avec elle, la prise de mauvaises habitudes. Du sang neuf va nous faire du bien, va faire du bien à Fabrice. Nous allons sans doute évoluer différemment et là, il est vrai qu’il y a un gros travail de mise en place de l’équipe, mais je lui fais confiance pour trouver la meilleure formule et essayer de faire aussi bien que la saison dernière, mais sans oublier que notre objectif premier est de rester en Ligue Féminine. Tout le reste est bonus ».

L’Eurocoupe, cerise sur le gâteau

EUROCOUPELe forfait de Mondeville ouvre les portes de l’Eurocoupe au club hennuyer. Est-ce une bonne surprise Président ? « On nous a demandé si l’Eurocoupe pouvait nous intéresser, nous ne pouvions répondre que par l’affirmatif. Nous allons porter pour la 3ème fois les couleurs de Saint Amand et de La Porte du Hainaut à travers l’Europe. C’est une vraie fierté. Pouvoir faire bénéficier nos fidèles supporters de matches européens est aussi un grand plaisir. Nous avons été quart de finaliste les 2 premières fois. Ne dit-on pas jamais 2 sans 3 …. ».

L’entraîneur voit cette compétition comme un outil de travail, « nous allons donner du temps de jeu à tout le monde, se servir de ces matchs comme entraînement, se faire plaisir, ne pas gaspiller nos forces, le championnat reste la priorité. Nous partagerons cette récompense avec les supporters ».

Publié par Anne Seigner le 20 juin 2017
Saint-Amand Hainaut Basket
(Basket) Le Saint-Amand Hainaut Basket maintient le cap
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email