Un restaurant exclusivement Vegan, sur place ou à emporter, dans un endroit calme avec une cuisine totalement ouverte. Des murs vieux rose, une horloge ancienne, du mobilier gris, bienvenue chez Veg and Co. Créé en 1944 par Donald Wagon, le « vegan » est bien plus qu’une alimentation spécifique, c’ est un véritable mode de vie. Engagé dans la protection animale, le vegan connaît de plus en plus d’adeptes. Et si, on mangeait juste bien, ce que l’on a envie, juste ça.

Anne-Laure, la cuisinière, « non la cuisine végétale, ce n’est pas des graines et des cailloux ! »

Valery Milice et sa femme Betty ont ouvert ce restaurant le 24 avril 2017 avec le souhait de « mettre en place ce concept pour que les clients se sentent comme chez eux avec un endroit qui leur est familier. » Chez Veg and Co, les légumes sont préparés  devant vous, les plats au four, les marmites qui mijotent, donnent une ambiance « maison » le tout 100% végétal.

Végétarien, végétalien, vegan, kesaco ?  Les « sans viandes » à la loupe.
La multiplication des scandales alimentaires, les OGM, les images atroces de la souffrance des animaux…autant de raisons différentes qui peuvent conduire à modifier les habitudes de consommation ou tout simplement l’envie de manger autrement. Certains deviennent alors végétarien, végétalien ou végan… On essaie d’y voir un peu plus clair dans les « sans viandes » : le premier exclut la viande, rouge et blanche, les poissons et les fruits de mer. Il ne consomme aucune chair animale, mais des produits laitiers, du miel, des œufs sont possibles, mais pas les sous produits de l’abattage des animaux, gélatine…Le second ne consomme aucun produit issu de l’exploitation animale, entendez donc la chair animale, volailles, poissons, crustacés, et aucun produits d’origine animale, comme le lait, le fromage, les œufs. Quant au troisième, le veganisme, il ne se réduit pas à une alimentation choisie, il est bien plus que cela, le vegan est engagé dans la protection animale et la défend. Exit, bien entendu, l’exploitation et la cruauté envers les animaux mais aussi le port de cuir, de laine, pas de cosmétiques ni de produits ménagers testés sur eux. Un label Vegan existe même.

« Pas encore Vegan à 100% mais à l’avenir pourquoi pas… », confie Valery Milice.
L’idée a germé dans leurs esprits « mettre en place ce concept de cuisine ou tout est frais, cuisiné sur place, sans produits issus de l’exploitation animale, pas de congélation, pas de conservateur, pas d’édulcorant, rien que du végétal, des épices, du soja et une grande dose de savoir faire. » Il faut dire qu’il a écumé les tables de restaurants lors de déjeuners d’affaires l’ingénieur de formation et PDG de sa société d’ingénierie, «le temps passant, la restauration traditionnelle m’a fait déclarer plusieurs intolérances aux aliments consommés, vous ne m’enlèverez pas de la tête que les produits industriels, congelés ou autres, n’y sont pas pour quelque chose… », ajoute le flexitarien avant d’en rire « Jean-Pierre Coffe le disait si bien : la malbouffe… » Valery Milice est l’exemple même de la personne qui aime manger de bonnes choses et qui reconnaît « que vraiment cette cuisine vegan est pour tous… ».

Anne-Laure, la cuisinière, aide avec plaisir les personnes en demande de conseils.
En vegan convaincue, Anne-Laure souligne « c’est un vrai mode de vie. » La jeune femme a pris le chemin vegan « après avoir regardé un reportage sur You Tube « les terriens », ce fût une prise de conscience totale et très rapide. » (Earthlings est un documentaire américain de Shaun Monson (2005), qui montre le traitement des animaux destinés à la nourriture, à l’habillement, aux divertissements et aux recherches scientifiques.)  La passionnée de cuisine végétale sourit « on peut se régaler tout autant, même si c’est du végétal. » Emma, vient chercher son sandwich lors de cette pause déjeuner, c’est la deuxième fois qu’elle entre dans la boutique « parce que je suis végétarienne, et il n’y a vraiment pas beaucoup d’endroits à Valenciennes où l’on a le choix. » En clientèle, Anne-Laure cuisine pour « un peu de tout, des vegans convaincus, des végétariens, des flexitariens, et des curieux aussi qui viennent goûter… » Betty, l’épouse de Valery, cuisine aussi, les soupes faites maison, comme celle aux orties blanches qui a connu un réel succès il y a quelques jours, et cette mousse au chocolat dont l’onctuosité a ravi de nombreux palais. « Oui oui, on peut manger gourmand ».

19667455_263216130827996_6540699881874419796_o 775x425

Les tagliatelles bolo vegan.

À la carte de cette cuisine 100% végétale, des plats du jour, des sandwichs minute, des desserts…
Tous les jours, accompagnée de sa salade composée, la pizza végétale, le cake salé, les verrines d’houmous et guacamole, l’équipe prépare à la minute des sandwichs : poulet végétal à base de blé, tofu, fève de soja, avoine et épices, tofu fumé végétal à base de graines de soja, blé, amandes et sésame, thon végétal à base soja, crevettes végétales à base d’igname, jambon végétal à base de fécule de maïs, fromage végétal à base de coco, olives et graines de Mara etc. Les restaurateurs nous dressent presque une liste « avec ou sans crudités : salade, tomates, oignons, carottes râpées, champignons, maïs,  cerneaux de noix. Avec ou sans sauces : beurre végétal, mayonnaise « maison », vegan ranch, honey must, ketch’up ou moutarde », ajoute Valery en mentionnant les plats du jour « tels que les spaghettis aux crevettes vegan, les chili con carné, le vegan poulet basquaise, la tourte aux champignons … ».   Sur les menus de table, des salades composées et pour les plus gourmands, des desserts, eux aussi faits maison bien entendu, parmi lesquels le Lassi, un yaourt indien ou encore le gâteau du jour.

Le coup de cœur de Valery, les nouveautés et des projets d’ouverture le vendredi en soirée.
Ici le plat du jour change chaque semaine, l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs et dès la rentrée, les soupes de légumes et aux orties seront à découvrir aussi. Ouvert du lundi au samedi de 11h à 16h, l’équipe projette d’ouvrir en soirée les vendredis et  si le concept fonctionne ? « Nous agrandirons ! » . Simple. Le chef nous livre ses coups de cœur culinaires «le fait est que tout est bon, la pizza, le cake, les plats du jours sont une vrai réussite. Les sandwichs «  simili-carné » sont bluffants. Les desserts maison «  tarte chocolat, mousse chocolat » sont pour les gourmands un délice, les Lassis sont à découvrir eux aussi. On se régale vraiment.. ». Qui a dit que la gourmandise était un vilain défaut ? Et s’il était question de manger équilibré aussi ?

Infos pratiques : Veg and Co, 20 rue Tholozé à Valenciennes.

Céline Druart

Publié par Celine Druart le 29 août 2017
restaurant vegan Valenciennes veg and co
La boutique du mois – Veg and Co, un restaurant exclusivement vegan à Valenciennes.
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email