Jeudi dernier, la crèche « les petits Loups Filous » a inauguré avec éclat son magnifique écrin sur la capitale de l’Ostrevant, un cadre somptueux pour les petits. Une réalisation s’inscrivant dans un triptyque EPHAD, crèche et résidence sénior, tel est le projet intergénérationnel atypique sur la commune de Bouchain (visuel d’une partie de l’équipe d’encadrement de la crèche).

8 communes sinon rien

Quel que soit la localité, la demande est forte pour la garde des touts petits. Mais le plus souvent, la commune a du mal à faire face à ce besoin pourtant vital afin d’accueillir des nouvelles populations.

C’est pourquoi Franck Bridoux, directeur délégué de l’établissement pour personnes âgées dépendantes Dronsart, a joué des coudes pour convaincre les communes environnantes. Son projet emprunt de modernité sociale était de réunir deux mondes, la dépendance et la bienveillance pour les touts petits. Pendant ce laps de temps, Mme Watteau, ancienne puéricultrice au Centre Hospitalier de Valenciennes, a écrit ce projet. Elle est aujourd’hui la directrice de cette crèche intercommunale. Ce jeu de lego avance comme une lame de fond avec comme premier bloc, l’EPHAD inauguré l’année dernière, aujourd’hui la crèche, et en 2018 la résidence sénior, un trio intergénérationnel !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A la base, la démarche a même surpris la CAF. «  C’est la première fois que nous collaborons avec un EPHAD pour la réalisation d’une crèche. Cet espace multi-accueil est magnifique » », souligne Lydie Librizzi, présidente du Conseil d’Administration de la CAF du Nord. En effet, les cloisonnements sont forts entre deux mondes, deux prises en charge différentes « et trop souvent exclusifs l’un de l’autre », ajoute Lydie Librizzi. En l’occurrence, Franck Bridoux «  a été la courroie de transmission têtue, opiniâtre qui a permis la jonction de tous les maillons de cette belle chaîne », déclare Charles Lemoine, maire de Roeulx et porte parole (c’est à la mode) des 8 mairies participantes à ce projet intercommunal.

Une preuve irréfutable « qu’il faut cesser de travailler en silos », souligne Geneviève Mannarino, vice-présidente au sein du Conseil départemental du Nord.

Pour occuper les 30 lits, les communes d’Emerchicourt, Estrun, Iwuy, Marquette en Ostrevent, Mastaing, Neuville-sur-Escaut, Bouchain, et Roeulx sans oublier l’association ASEC (emplois familiaux), se sont regroupés pour réserver des lits, une préoccupation sur chaque territoire.

12 encadrants, 30 lits, 570 000 €

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’extérieur est bien léché, les espaces intérieurs superbes, les couleurs zen sont à l’honneur avec une dominante verte et orange ;  un espace Snoezelen, des salles d’éveil intérieurs et extérieurs avec des jeux multiples, salle de sommeil, merveilleux … de l’argent public bien dépensé !

Pour cette nouvelle structure, un recrutement de 12 encadrants a été effectué. L’équipe est aux petits soins avec les nouveaux locataires depuis le début de cette semaine. Le coût de cette crèche est conséquent avec pas moins de 570 000 €. Il faut souligner la coopération clé de la CAF avec 294 000 € d’investissement, mais également une subvention de fonctionnement annuel de 176 000 €.

Enfin, la cerise sur le gâteau est le volet développement durable de cette réalisation. Tout d’abord, l’ensemble « des travaux a été réalisé par des entreprises du territoire. De plus, c’est un bâtiment passif », ajoute Franck Bridoux. Quelques mots qui ont ravi le Sous-Préfet de Valenciennes mettant en exergue pour sa part « ce rapprochement entre les jeunes et les seniors. De plus, c’est un bâtiment intelligent favorisant l’éveil des enfants ».

Cette réalisation est un ravissement pour le maire de Bouchain Ludovic Zientek, tout un programme pour Michel Thumerelle, directeur général du Centre Hospitalier de St-Amand-les-Eaux, le patron de ce dossier ambitieux de 0 à 99 ans… !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 1 septembre 2017
Bouchain Crèche
Une crèche intercommunale à Bouchain
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email