Depuis plusieurs mandats déjà, l’une des volontés des élus municipaux est de donner un nouveau paysage au Centre ville. Une réflexion approfondie pour établir un vaste programme qui s’échelonnera sur plusieurs années, voire décennies, a été menée, qui a abouti à un véritable schéma directeur du réaménagement du secteur compris entre la Scarpe et le nord de la ville (Visuel Grand Place autrefois).

(Le projet Coeur de ville vu en plan)

Vu l’ampleur du programme, l’opération a été découpée en plusieurs tranches dont la première, prioritaire, passe par le réaménagement et le repaysagement du site de l’Abbaye, le Cœur de ville, soit environ 4 hectares, qui englobe la Grand-Place et les Jardins de l’Abbaye, avec en position centrale, la Tour abbatiale.

En 2010 ont été lancées des études avec pour objectif de « rendre cet espace plus accueillant, plus moderne, plus pratique et plus agréable pour ses habitants, les utilisateurs et les touristes ; créer une nouvelle identité au centre ville par ses aspects visuels, son activité et ses services, la facilité de circulation… »

Après sept ans d’analyses – en concertation durant 24 mois avec la population dont une faible part s’est manifestée ! – un projet a été retenu par le conseil municipal qui en a adopté le plan de financement en septembre 2016.

L’opération globale, y compris des travaux connexes et les honoraires de maitrise d’œuvre, sont estimés à près de 6 millions d’euros et font à ce jour l’objet d’un fonds de concours de la CAPH et de subventions pour un montant global de 2,4 millions.

Des dispositions ont dû être prises préalablement à l’engagement des travaux pour limiter les désagréments inévitables pour les riverains et les usagers, notamment :

– la création de nouvelles places de stationnement rue de Rivoli (40) derrière la mairie et en extension du parking rue Davaine (48) pour compenser celles supprimées sur la Grand-Place, dont le nombre passera de 205 à 64. D’autres seront réalisées rue de Tournai avec accès du côté nord de la Grand-place après le déménagement du commissariat de police (la construction est en cours. Le bâtiment devrait être livré début 2018.).

– L’accès à l’école la Tour se fait désormais, pour des raisons de sécurité, par le parking de la médiathèque (une solution qui pourrait être maintenue à terme.

Le chantier a démarré en avril dernier.

Afin d’engendrer un minimum de gêne pour les usagers (circulation, accès aux commerces…) le chantier a été organisé et planifié en plusieurs phases. Il s’échelonnera jusqu’en septembre 2018. La première vient de se terminer.

La nouvelle voie ouest

Elle a concerné le côté ouest (opposé à la Tour) du site : rénovation par Noréade et l’entreprise Delcroix des réseaux d’eau et d’assainissement, réalisation, confiée à l’entreprise Jean Lefebvre, d’un trottoir d’une largeur de 6 mètres et d’une voie de 7 mètres qui à terme sera une voie unique en double sens de circulation (elle n’est actuellement ouverte que dans le sens sud vers nord).

 

 

Seul aléa rencontré, l’effondrement partiel lors de travaux de terrassement, de la voute réalisée en 1894 côté nord pour la couverture de la rivière le Manquet. La reconstruction  en béton de l’ouvrage sera achevée pour la fin octobre.

Effondrement partiel de la voûte sur le Manquet

Sera terminée pour le 2 octobre, la pose, en cours, de conduites d’eau et d’assainissement côtés sud et est jusqu’à l’entrée des Jardins de l’Abbaye.

Entre le 2 octobre et le 9 novembre sera réalisée la liaison entre l’extrémité sudde la voie Ouest et la rue Thiers.

Durant cette période, la circulation rue des Anges sera inversée pour permettre l’accès sur la Grand-place depuis la rue Thiers. Pour la réalisation des travaux à l’intersection avec les rues de Tournai et d’Orchies, une interdiction de circulation des véhicules d’une huitaine de jours, aux heures de travail de l’entreprise, sera nécessaire rue d’Orchies à partir de la rue Dunant. Toutes dispositions seront prises, en accord avec les riverains pour assurer leurs approvisionnements.

Les travaux en cours

L’objectif est de terminer les trottoirs le long des habitations et commerces,  et la voie ouest pour le rétablissement de toutes les circulations rue Dumoulin – rue de Rivoli, Grand place – rue de Tournai et rue d’Orchies – rue Thiers pour la fin de l’année.

  En novembre commenceront les aménagements du terre-plein de la place et du parvis de la Tour abbatiale.

Un bassin de rétention « sous-terrain » sera réalisé au centre de la place et des collecteurs d’eaux pluviales mis en place pour la récupération des eaux pluviales et leur rejet côté nord, dans le Manquet. Des pierres bleues de Soignies seront ensuite  posées sur une surface de 1,2 hectare.

Ces travaux seront effectués en respectant une pente douce entre les seuils des habitations côté ouest et le pied de la Tour pour rétablir la vue de l’édifice sur toute sa hauteur. Le Bâtiment s’est en effet trouvé encaissé au début du XXe siècle lorsqu’un terrassement du terre-plein a été créé en relevant le sol pour former un vaste quadrilatère nu de toute végétation

La minéralité sera compensée par des plantations d’arbres depuis les Jardins de l’Abbaye. Des jets d’eau installés face à la Tour, l’Échevinage et l’Office du Tourisme rappelleront la vocation de ville d’eau de la cité.

La structure mise en place permettra l’accueil des marchés hebdomadaires, de la ducasse de la Pentecôte et des diverses festivités organisées par la Ville.

L’éclairage public périphérique sera assuré sur les façades et par l’installation côté sud de mâts de 4 mètres de hauteur. Deux grands mâts avec projecteurs assureront l’éclairage de la Tour et des parkings. Les éléments architecturaux de l’Échevinage, de la Tour et du Théâtre des Sources seront particulièrement mis en valeur.

La phase qui concerne les Jardins de l’Abbaye – qui resteront disponibles pour les Marchés de Noël 2017 – commencera début 2018 et devra être terminée pour la fin juin 2018 juin. Un nouvel espace vert a cependant déjà été créé sur la parcelle de terrain récemment acquise par la ville derrière la banque CIC.

ET CHEZ LES COMMERÇANTS ET ARTISANS RIVERAINS ?

Mardi dernier, ils ont été conviés à une réunion d’information sur le déroulement à venir du chantier.

La seconde partie de cette réunion a été consacrée à la Commission dont la création a été décidée par le conseil municipal le 30 juin dernier : cette structure est composée d’ élus, de techniciens, des représentants de la Chambre de commerce et des métiers et du commerce local. Son rôle sera d’examiner les dossiers de demandes qui pourront être présentées pour l’indemnisation des préjudices éventuels subis et d’en évaluer le montant.

Nous en avons interrogé plusieurs commerçants qui nous ont fait part de leurs avis quant au vécu depuis avril.

Pour ce boucher-charcutier-traiteur « Une gêne inévitable , il n’y a pas de travaux sans désagréments, surtout sur un tel projet ! mais pas de gros incident. Les clients ont toujours pu accéder grâce à la bonne gestion du chantier par les chefs de travaux et les services de la ville. Nous nous sentons écoutés. Il ne faut pas toujours critiquer. C’est à nous, commerçants, de booster les clients…À propos des parkings, «Nous demandons une surveillance du strict respect des horodateurs (zone bleue) qui seront installés sur la Grand-Place.  Au sujet de la coupure de circulation prévue rue d’Orchies, « Notre souhait est d’être prévenus assez tôt pour que nous puissions prendre nos dispositions vis-à-vis des clients et des fournisseurs, et que le tout soit bien signalé ».

Des avis et remarques partagés par ce pâtissier de la rue d’Orchies qui approuve totalement cette restructuration du Cœur de ville, « une opération nécessaire pour tenter de redynamiser un secteur qui se désertifie. » Il « souhaite une meilleure signalétique des dispositions transitoires prises par la ville car pour lui, par crainte de ne pouvoir accéder ou se garer, les clients évitent le centre ville. »

Ce restaurateur de la Grand-Place a « félicité les intervenants pour les dispositions prises afin de minimiser les dégâts comme l’interruption des travaux aux heures des repas, l’installation d’accès sécurisés aux commerces…. ».

Patrick Willai

Publié par Patrick Willai le 25 septembre 2017
coeur de ville Saint-Amand-les-Eaux
(Saint-Amand) Ça bouge dans le Coeur de Ville
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email