Jeudi dernier avait lieu le rendez-vous annuel du conseil municipal, des techniciens et des entreprises pour la visite des principaux chantiers en cours. Un moyen de se rendre compte que malgré la conjoncture actuelle, les investissements se poursuivent dans la ville.

Des opérations qui représentent un montant global d’investissements de 31,5 M€ dont 9,4 M€ engagés par la ville, 10,8 M€ par d’autres organismes publics (CAPH, Ministères  de l’Éducation, de l’Intérieur…) et 11,3 M€ par des privés.

La 1ère phase du contournement Nord/Ouest reliant la route de Lille à la rue du 2 septembre 1944, commencée en avril 2017 et dont le coût s’élève à 1 455 000 € entièrement à la charge de la ville sera achevée et ouverte à la circulation fin novembre. Il s’agit d’une voirie aux normes départementales avec de chaque côté des trottoirs et une piste cyclable. La sécurité à l’intersection avec la rue du 2 septembre sera assurée par l’installation de feux tricolores « intelligents ». Les travaux se poursuivront à partir de 2018 vers la rue des Près Pilette et le lycée ND des Anges.

Au lycée Ernest Couteaux qui accueille 1120 élèves (en augmentation de 500 élèves depuis 3 ans due notamment à la création d’enseignements spécialisés) , la Région a réalisé une totale remise à neuf des plateaux scientifiques, y compris en matériel pédagogique pour une dépense de 600 000 €.

Un nouvel Internat de 90 lits (27 actuellement) en chambres individuelles, de 2 ou de 3 étudiants, accessibles aux personnes à mobilité réduite, sort actuellement de terre sur l’emprise de l’ancien gymnase qui a été démoli. Construit sur trois niveaux, les façades sont réalisées en béton préfabriqué isolé, selon un procédé particulier de l’entreprise Tommasini, titulaire du marché « Gros œuvre ». L’ouverture est programmée pour la prochaine rentrée scolaire.

Un nouveau commissariat de police à l’angle des rues Davaine et des Tisseurs pour lequel les travaux s’élèvent à 3,3 M€. Mis en chantier en juillet 2016, il sera achevé en mars prochain et opérationnel en mai. (« Annoncé le 1er février 2007 pour une ouverture en 2008 ! » a rappelé Alain Bocquet).

La sécurité du bâtiment a été renforcée pour la sécurité anti-intrusion (barrières infrarouges, vidéo surveillance, accès programmés, vitrage pare-balles sur les châssis côté rues -7 tonnes de vitrage sur la structure. À l’entrée, les seuls locaux accessibles au public : bureau d’accueil et bureau du chef de poste.

Une cellule de garde à vue

Les cellules de garde à vue, 3 individuelles de 7 m2 chacune et 1 collective, sont équipées de toilettes. À proximité se trouvent les cabinets de médecins et avocats auxquels les gardés à vue sont en droit de faire appel. Un vaste espace est réservé au service pour la Sécurité départementale (experts, police scientifique…) Le parking est dimensionné pour accueillir les véhicules de service et ceux du personnel ainsi qu’un camion spécialement aménagé en stand de tir pour l’entrainement des policiers.

La réhabilitation de l’immeuble 69, Grand place (ancien CIO) qui sera achevée en décembre pour accueillir les services « protocole », « communication » et « culturel » de la ville. Le rez-de-chaussée est réservé à l’accueil du public : prises de rendez-vous, salles de réunions… Coût : 408 000 € subventionnés par l’État à hauteur de 110 605 €.

L’opération Cœur de ville qui progresse : la voirie côté ouest de la Grand place est ouverte depuis l’été avec le premier trottoir en pierres bleues qui donne un avant-goût du projet final, l’aménagement en cours de l’extrémité sud  et des liaisons vers les rues Thiers, d’Orchies et de Tournai’. Nous vous invitons à vous reporter à notre publication du 25 septembre 2017 (https://www.va-infos.fr/2017/09/25/saint-amand-ca-bouge-coeur-de-ville/)

Le village des artisans du Saubois. Une opération de 4,43 M€ lancée en 2009 dont la maîtrise d’ouvrage relève de la SEM Ville Renouvelée pour le compte de la CAPH et qui se concrétise :

un premier bâtiment est achevé, un contrat avec une entreprise locale devrait être signé prochainement pour un second ; début 2018 sera déposé un permis de construire 6 cellules de 70m2 chacune (surfaces définies en fonction d’études prospectives qui ont été menées) et d’un showroom qui démarreront en juillet. Délai de réalisation, un an.

 D’autres chantiers privés  

La future entrée des Thermes

Du côté des Thermes, la Chaîne thermale du Soleil réalise un Accueil Premier Jour des curistes dans l’ancienne usine d’embouteillage désaffectée, comprenant les locaux administratifs et les cabinets médicaux ainsi qu’un pavillon pour l’entrée principale qui seront en service pour l’ouverture de la saisons 2018.. Ils seront desservis par un parking de 200 places sur trois niveaux. Le coût de ces chantiers est estimé à 8,4 M€.

La première tranche de la partie hôtellerie débutera en 2020 par l’aménagement de 26 chambres. Le désamiantage de l’ancien Hôtel des Thermes est réalisé.

Une crèche de 16 lits à l’initiative de la SAS Amandis (Leclerc) à usage unique de ses collaborateurs (l’enseigne emploie 400 personnes, essentiellement des femmes dont les horaires de travail posent parfois des problèmes pour la garde de leurs enfants). Ouverture fin décembre. Un investissement de 500 000 €.

Le magasin Envain matériaux en construction

Un magasin de 1600 m2 et une salle d’exposition à l’entrée de la rue Albert Camus, par la société Envain matériaux dont l’ouverture est prévue en tout début 2018 (les bâtiments occupés actuellement resteront à vocation de stockage).

L’aménagement d’un bâtiment industriel 36 rue du 2 septembre en vue de l’exploitation d’une activité commerciale et industrielle par les entreprises Boirama Production, secteur d’activité de fabrication et de pose de menuiseries extérieures.

Il s’agit du transfert de l’entreprise du 8 de la même rue pour disposer d’un espace plus important (3800 m2 au lieu de 1400 ) pour l’amélioration des conditions de travail, tout en restant proche du centre ville et de la gare.

La construction d’une concession Peugeot sur 800 m2 à proximité du pont du Moulin blanc (financée par la CAPH).

L’Office notarial

La transformation de l’ancienne école de musique avenue du Clos en Office notarial (SCP Piettre & Hemar), tout en en respectant l’architecture existante.

La construction d’un cabinet dentaire par la SARL H2 M et Mme Houtman, rue de Nivelle.

On parle aussi de…

L’ouverture fin 2018 d’une 7ème salle au Cin’Amand qui, après 3 ans et demi d’existence a récemment accueilli son millionième spectateur…

La construction de cabinets médicaux rue de Nivelle…

Patrick WILLAI

Retrouvez sur notre nouveau mensuel en ligne https://mag.va-infos.fr un entretien avec Bintou Marizy du club de Basket Saint-Amand.

Publié par Patrick Willai le 16 octobre 2017
chantiers Saint-Amand-les-Eaux visite
(Saint-Amand) Au fil d’une visite de chantiers
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email