Valenciennes et Brest restaient sur deux défaites consécutives. Si Valenciennes a maîtrisé son sujet en première mi-temps sans toutefois réussir à concrétiser, Brest a eu les occasions pour tuer le match notamment en deuxième mi-temps. Au final, les deux équipes se rassurent, elles stoppent la spirale de défaites…

Un pénalty raté – un but refusé

La première mi-temps de cette quatorzième journée a été animée mais sans but. Mauricio, en pleine forme, sollicite le une deux avec Mothiba mais la frappe de l’attaquant n’est pas cadrée (3’). Mauricio, encore lui, obtient un coup franc, son accélération pousse le défenseur à la faute. Le coup franc côté droit (7’) ne donne rien. La situation chaude suivante vient du côté gauche : centre de Karaboué pour Mothiba. L’arbitre estime que Bernard l’a poussé dans la surface, il siffle penalty. Mothiba le tire (12’) au-dessus…
Comment les Valenciennois vont-ils réagir après cette occasion manquée ?

Butin, l’ex-Valenciennois, reprend de la tête le centre de Faussurier mais c’est sans danger pour Perquis. Aloé surveille l’attaquant brestois comme le lait sur le feu, il le tacle proprement dans la surface (22’). Sissoko lance en profondeur Butin qui est un peu court (24’).
Le jeu offensif valenciennois est là mais pas efficace : tête de  Karaboué (19’), Aloé (29’), Mothiba (39’, 42’). La dernière action est un coup franc tiré par le brestois Autret, il trouve la tête de Castelletto qui marque mais le but est refusé pour un hors-jeu (45’).

La deuxième mi-temps reprend sans Karaboué, le milieu de terrain est touché au psoas. Diarra le remplace. Brest repart fort : tête de Weber repoussée sur la ligne par Aloé (51’). L’attaquant valenciennois Mothiba inefficace sur la rencontre est remplacé par Guezoui (59’). Valenciennes n’y est plus, dégage trop vite et mal le ballon, le perd, ça sent le KO brestois. Charbonnier seul face à Perquis vise le petit filet (72’). Le KO peut être également pour les hommes de Réginald Ray : contre initié par Mauricio, centre de Roudet (76’) mais ni Guezoui ni Mauricio ne parviennent à le reprendre. Aloé prend un 2enseur est exclu (83’). Valenciennes tiendra jusqu’au coup de sifflet final malgré une dernière tentative de Sissoko (87’)

« Un soir sans efficacité »

L’entraîneur de Brest Jean-Marc Furlan est satisfait : « quand tu as deux défaites, c’est important de stopper la série. Même si notre ambition est de gagner tous les matchs. Mais quand tu as deux défaites, c’était important de casser cela à l’extérieur. En première mi-temps Valenciennes a fait preuve d’allant et d’enthousiasme. En deuxième mi-temps, nous espérions faire la différence. L’essentiel est là, nous n’avons pas perdu. Sur ce match nous n’avons pas eu assez d’occasions de buts ». Fair-play l’entraîneur n’épilogue pas sur le but refusé, « comment je ressens ce but refusé ? Très mal. Mais je ne peux pas maîtriser cela. Je ne suis pas d’accord sur le penalty. Puis sur notre but juste avant la pause, Castelletto vient de très loin. Ceci dit, nous n’allons pas nous arrêter là-dessus ».

Sentiments mêlés pour l’entraîneur valenciennois Réginald Ray, « en se retrouvant à 10 en fin de match, nous pouvons considérer que 0-0 est un bon résultat. C’est bien de ne pas le perdre. Mais si nous regardons la première période, nous pouvons avoir des regrets car nous avons les situations pour mener d’un ou deux buts. Nous avons eu moins de fluidité dans le jeu en deuxième mi-temps, moins de qualité dans nos passes. Nous n’avons pas concédé énormément d’occasions. L’idée c’est d’être capable de faire deux mi-temps de même niveau, là nous avons montré deux visages différents ».

Le milieu de terrain Lossemy Karaboué est déçu, « nous aurions préféré gagner mais nous avons cassé la série de défaites c’est bien. Il nous a manqué un peu de chance pour gagner. Il faudra aller chercher un résultat lors du prochain match.  Je me sentais bien, j’avais des jambes et de l’envie, j’espère que ce n’est pas méchant, je passe des examens lundi ».

Même frustration pour Tony Mauricio, « nous maîtrisions le match, nous avons eu des occasions mais c’était un soir sans efficacité. Il nous a manqué un peu de réussite, un peu de chance, ça ne nous a pas souri. Le point positif c’est que nous n’encaissons pas de but ».

Le désormais brestois Edouard Butin était content de retrouver Valenciennes, « c’est un match que j’attendais, ça fait quelque chose de spécial. J’ai donné le meilleur de moi-même, je ne m’attendais pas à des cadeaux de la part de la défense valenciennoise, Baptiste (Aloé) me contre deux fois. Nous stoppons la série de défaites, il faut en entamer une plus positive ». Celui qui a porté durant deux saisons le maillot valenciennois réagit aux quelques sifflets venus des tribunes à sa sortie, « je m’y attendais mais je vais plutôt retenir les personnes qui m’ont applaudi. Mon passage ici a été moyen, je ne me cache pas, j’aurais aimé aider encore plus le club ».

Valenciennes – Brest : 0-0 (0-0)

Spectateurs: 6843

Valenciennes : Perquis – Néry, Aloé, Nestor, Pierre-Charles (Dos Santos 79’) – Masson, Ramaré – Mauricio, Roudet, Karaboué (Diarra 45’) – Mothiba (Guezoui 59’).

Brest : Larsonneur – Belaud, Castelletto, Weber, Bernard – Pi, Sissoko, Coeff (Charbonnier 68′) – Faussurier, Butin (Diallo 81′), Autret (Mayi 63′).

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 4 novembre 2017
Edouard Butin Jean-Marc Furlan Lossemy Karaboué Réginald Ray Tony Mauricio
(VAFC) Valenciennes et Brest se rassurent
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email