Les quelques larmes coulées avant la rencontre ont laissé place aux cris de joies en fin de rencontre. Les Valenciennoises se sont imposées à Harnes 3-0. Si elles espéraient la victoire, elles ne s’attendaient pas à ce score. Par conséquent : les protégées du Président Arnaud Legrand chipent la 2e place à leur adversaire du jour et elles ne sont plus qu’à deux points du leader Marcq en Baroeul. La fin de saison s’annonce palpitante…

Clémentine Lize dans les tribunes

Le match prévu à 15 h mais décalé à 16 h en raison de matchs de jeunes commence malgré tout en retard. Les joueuses s’échauffent. La musique plaît aussi bien aux Harnésiennes qu’aux Valenciennoises, puisque certaines n’hésitent pas à danser…Ambiance décontractée ? Pas tant que ça car pendant ce temps là, les arbitres discutent avec Talita de Cassia Ferreira, l’entraîneur valenciennois. Que se passe t-il ? « J’ai donné la liste de joueuses au marqueur, la capitaine a signé la feuille et Clémentine n’était pas dessus donc elle ne pouvait pas jouer. Elle est venue avec nous et n’a donc pas joué avec l’équipe B. Cet incident nous a donné la rage. Nous nous sommes battues pour elle », explique l’entraîneur. Pour consoler Clémentine Lize en larmes, l’entraîneur la serre dans ses bras pour la consoler.

Le service et l’attaque au top

Les Valenciennoises asphyxient d’entrée leur adversaire (1-7) : Mélanie Bourgès fait mouche en attaque alors que Tiphaine Desruez engrange les points gagnants au service. Laura Decat profite de quelques erreurs en réception pour ramener Harnes (13-16). Natalya Horokhova en force entretient l’espoir (17-19). Les Valenciennoises, sereines, récitent leurs gammes et Mélanie Bourgès conclut en finesse, feinte d’attaque, le premier set (19-25).

Il y a un peu plus d’erreurs dans le deuxième set : réceptions approximatives, passes à contretemps (9-9). Audrey Assana au centre, bien servie par Céline Bourgin, redonne de l’air (12-16). Emma Louchart et les siennes s’accrochent (17-19). Mélanie Bourgès impériale enchaîne les attaques gagnantes et même un service chanceux, le ballon touche le filet et retombe dans le camp harnésien. Elise Bourgin scelle le sort du deuxième set sur un ace (19-25).

Les Valenciennoises entament bien ce troisième set (1-4) mais les Harnésiennes sont encore dans la course (4-4 puis 6-6). Les Valenciennoises prennent le large (9-16 puis 12-22) mais Les Harnésiennes reviennent (20-24). Attention danger ! L’entraîneur valenciennois prend un temps mort, « je leur ai dit, respirez, jouez proprement ». Sur un service dans le filet de Léa Ackx, les Valenciennoises empochent le 3e set (21-25) et la victoire.

 « Nous avons joué ensemble »

L’entraîneur valenciennois, Talita de Cassia Ferreira est satisfaite : « non seulement nous gagnons mais aussi 3-0. Nous avons joué ensemble. La semaine prochaine nous recevons Laon et l’objectif sera de prendre les trois points ».

Mélanie Bourgès
a le sourire, « 3-0 c’est parfait. Nous avions perdu un set au match aller. La revanche est bonne. En face je les ai trouvées paralysées. Tout se jouera sur les derniers matchs. A nous d’être sereines jusqu’à la fin ».

La libéro Marine Van Gucht reconnait que « les Harnésiennes servent bien d’où quelques erreurs en réception. A la fin nous voulions finir trop vite, il y a eu un peu de précipitation. Le match s’est joué sur le service réception ».
L’entraîneur harnésien Eric Decat ne tient pas trop à s’exprimer, il n’a pas apprécié l’attitude de ses joueuses, « je suis en colère. Valenciennes a bien joué, il est plus fort. Félicitations. Mes joueuses ont joué tranquillement puisque notre objectif c’est le maintien et il est acquis ».

La centrale d’Harnes, joueuse de l’équipe de France U17, Léa Ackx est perplexe : « c’était bizarre, il n’y avait pas d’ambiance. Ce n’étaient pas les mêmes consignes de l’entraîneur. A partir de là, nous ne pouvons pas gagner. Nous étions soumises, nous ne répliquions pas aux attaques valenciennoises…Il y a un problème ».

Harnes – Valenciennes  0-3 (19-25, 19-25, 21-25)

Harnes : Horokhova, Elias, Ackx, Decat, Louchart, Guffroy puis Baude-Derisquebourg, Houssieaux, Wilkowski, Dembicki.

Valenciennes : Assana, Maréchal, Marko, Desruez, Bourgès, Bourgin E. puis Berlémont, Bourgin C, Van Gucht.

Anne Seigner

 

Publié par Anne Seigner le 18 mars 2018
Eric Decat Léa Ackx Marine Van Gucht Mélanie Bourgès Talita de Cassia Ferreira
(Volley Club de Valenciennes) La bonne opération à Harnes
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email