Mardi soir, dans un complexe sportif qui n’a pas fait le plein, Denain recevait Blois. Sans adresse extérieure les Denaisiens ont manqué de points laissant la porte grande ouverte pour la victoire de Blois (61-70). Pire que la défaite, la blessure de l’intérieur américain Lance Goulbourne, rupture du tendon d’Achille…Samedi les Denaisiens, diminués, disputeront le quart de finale de la coupe de France face à Nanterre.

4 tirs réussis à trois points sur 33

Rien de spectaculaire dans ce premier quart-temps équilibré (14-14) sauf la magnifique passe de Threatt pour Goulbourne : alley oop ! La suite est plus compliquée pour les Denaisiens. Blois verrouille sa raquette, obligeant Denain à tirer loin du panier. Or l’adresse n’est pas au rendez-vous…Blois en profite pour creuser un écart (22-30). Denain a quelques fulgurances à l’image de ce dunk de Wallez (24-30). A la pause Denain est mené (26-34). Les hommes de Rémi Valin repartent fort boostés par Treatt et Smock (32-36). A la 24’ Lance Goulbourne tombe seul, rupture du tendon d’Achille. L’intérieur est porté par ses équipiers pour rejoindre le vestiaire. Cette blessure s’ajoute à la convalescence de l’intérieur Jérôme Cazenobe, opéré à la suite d’une rupture du muscle soléaire. Le combat reprend mais groguis par cette blessure, les Denaisiens encaissent un 8-0 (32-44). L’adresse ne revient pas, en revanche en défense les Denaisiens ne lâchent rien. La preuve : après un contre, Wallez tombe et finit quasiment sur les genoux de Madame la Maire…Denain s’accroche (42-46) mais Blois a des tireurs tueurs qui réussissent 5 paniers à trois points dans le money time…Les tireurs denaisiens restent muets : Barrueta (1/8), Threatt (1/7) et Bropleh (1/7). Blois remporte cette 24e journée de championnat 70-61, il est co-leader de la PRO B avec Orléans. Denain est 9e.

« La défaite est vraiment anecdotique »

Mickaël Hay, l’entraîneur de Blois n’est pas totalement satisfait : « nous avons eu du mal à nous exprimer offensivement. Nous balbutions notre basket. Denain nous a impacté, nous a rentré dedans et nous n’avons pas su répondre. Je préfère gagner et ne pas être bon. Ce n’était pas spécialement du beau jeu, c’était âpre. La cohésion défensive et la cohésion de groupe nous ont permis d’être devant. La défense est notre meilleure amie, elle ne nous lâche jamais ».

L’entraîneur denaisien Rémi Valin fait grise mine « la défaite est vraiment anecdotique. Quand tu perds comme ça un joueur majeur et en plus quelqu’un d’humainement exceptionnel. Ça me fait mal au cœur, il portait l’équipe. C’est terrible. Nous nous sommes battus, nous avons fait ce que nous avons pu, nous avons 25 tirs ouverts, nous ne les mettons pas… Nous faisons confiance à Yunio Barrueta, ça va revenir, en début de saison c’était filoche. Les tirs nous allons les remettre et nous allons surtout penser à Lance. Blois a fermé la raquette, ce choix est payant. Blois est une équipe disciplinée, intense, dure. Nous n’avons pas à rougir de cette défaite. En coupe de France nous allons tout faire pour bien y figurer. Je donnerai plus de temps de jeu aux jeunes, j’espère qu’ils vont se mettre par terre».

L’arrière Jean-Philippe Dally est frustré «  nous allons continuer à travailler, persévérer, l’adresse au basket ça va, ça vient, ça va revenir à un moment ou à un autre. Nous perdons un élément important de l’équipe, il va falloir compenser, chacun va devoir donner plus au rebond et en défense. En attaque il faudrait retrouver plus de fluidité ».

Denain – Blois : 61-70 (14-14 ; 12-20 ; 16-15, 19-21).
Denain : Threatt 11, Bropleh 7, Dally 7, Goulbourne 2, Smock 4 puis Poupet 6, Diarra 12, Wallez 6, Barrueta 4, Ngouama 2.
Blois : Augustin-Fairell 2, Thibedore 8, Thomas 12, Ndoye 12, Johnson 16 puis Pontens 5, Hieu-Courtois 7, Doumbia 6, Ballo 2, Sina.

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 21 mars 2018
Basket Denain voltaire Jean-Philippe Dally Mickaël Hay Rémi Valin
(Basket) Un blessé + une défaite = mauvaise soirée pour Denain
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email