Pour ce dernier conseil avant les vacances, l’équipe municipale avait programmé un ordre du jour éléphantesque : plus de 50 délibérations…Par conséquent les élus ont passé plus de 5 heures dans la salle Alfred Lemaître jeudi dernier à débattre. Retour sur les moments forts.

Contrat de station thermale

Le 10 juillet sera signé le premier contrat de station thermale de la Région. Seront présents Michel Lalande, préfet de Région, Xavier Bertrand, Président de région, Laurent Degallaix, Président du pôle métropolitain et Eléonore Guérard, Présidente de la Chaîne thermale du soleil. « C’est une très bonne nouvelle, ce contrat constituera un nouveau levier pour le développement économique et touristique de notre commune », se réjouit Alain Bocquet. Le Conseil municipal s’est prononcé en faveur de ce développement. Eric Renaud a exprimé ses regrets, «  attendre 00h00 pour ce dossier important. Nous aurions pu positionner le débat à l’entrée. C’est une bonne nouvelle, ça fait 13 ans que nous attendons. Pourquoi le Conseil Départemental n’est pas à côté de la Région et de la commune sur ce projet ? ». Alain Bocquet d’un ton ferme réplique, « je ne joue pas avec les gamins, ma porte est ouverte. Nous avons sollicité le Département à chaque étape et notamment chaque réunion de travail pour élaborer ce contrat mais nos invitations sont restées lettres mortes ». Eric Renaud déplore la situation, « le président du Conseil départemental et le Maire de Saint-Amand ne se rencontre pas, c’est grave… ». L’élu de l’opposition se demande aussi pourquoi la CCI n’accompagne pas ce projet.

Finances

Le trésorier Jean-Marie Bierme n’était pas présent pour proposer le compte de gestion 2017 du budget principal. « C’est inadmissible », s’insurge Eric Castelain, « si les agents n’assurent pas la continuité du service public, c’est gravissime. Il n’y a pas de raison que nous le payons s’il ne vient pas sous prétexte qu’avant ce n’était pas lui ». Le Maire lui répond « je suis d’accord ».

Jean-Michel Michalak affirme donc que son groupe ne participait pas au vote. « ça s’appelle le vote pipi », précise le Maire.
Pas de débat sur le compte administratif 2017 budget principal ni sur l’affectation du résultat 2017 budget principal.

Exonération fiscale pour les entreprises

La délibération 23 a été animée. L’Etat accorde aux entreprises créées entre le 1 er janvier 2018 et le 31 décembre 2020, l’exonération de l’impôt sur les bénéfices durant cinq ans et d’impôts locaux pendant dix ans. Il était proposé au conseil municipal d’exonérer l’autre moitié. « ça paraît sympathique, attractif ce dispositif mais je suis bien placé pour savoir qu’on ne peut pas faire confiance en la parole de l’Etat. Il n’est pas exclu que l’Etat décide de reprendre ce qu’il a accordé. Je suis réservé sur les exonérations ». Eric Renaud est contre, « j’y suis opposé, c’est un dispositif inefficace ». Alain Bocquet ne mâche pas ses mots envers le conseiller non inscrit, « c’est une mesure très concrète. Nous ne serons jamais d’accord, j’ai horreur de l’entêtement, il faut être finaud dans la vie… ».

Fabien Roussel argumente, « il a fallu se battre à l’Assemblée Nationale pour que ce dispositif soit effectif ; on serait bête de ne pas accompagner cette mesure incitative et limitée dans le temps. La Région et l’Agglo ont fait le choix d’accompagner. Ça ne peut être que du positif pour l’emploi, l’emploi c’est notre priorité ».

SIGH

La délibération sur le transfert des emprunts à la cession de l’actif de SIGH à la SA d’HLM Axentia a été reportée. « Je ne veux pas faire de bêtise par rapport au projet concret de la ferme thérapeutique », affirme Alain Bocquet. « La commune n’est pas la Caisse d’Epargne », commente Eric Castelain.

Future salle de sports

Saint-Amand va faire acte de candidature à appel à projet avant le 31 août. Si le dossier est accepté la Région prendra en charge 80% des coûts de construction. « 80% c’est exceptionnel », s’enthousiaste Jean-Michel Michalak « il faut vraiment saisir cette opportunité. Il faudra être vigilant sur les coûts de fonctionnement. Si nous sommes retenus, il faut foncer ! ». Alain Bocquet accélère le vote, « votons, la soupe à l’oignon nous attend… ».

Mémoire

Michel Meresse, conseiller délégué au Patrimoine/mémoire amandinoise, relation au monde combattant et patriotique, accompagné de l’historien, Michel Ricco ont fait part de leur travaux pour l’inscription des noms des militaires amandinois au jardin de la Mémoire.
Du 26 au 29 septembre, un programme de commémorations est prévu pour les 100 ans de la disparition de Louise de Bettegnies.
La délibération sur la réhabilitation intérieure de l’église Saint-Martin a fait réagir Eric Castelain. La société Flandres Analyses ne peut plus assurer les prestations acoustiques architecturales suite à un problème de personnel. « Ce n’est pas sérieux, un manque de personnel, nous allons boire le calice jusqu’à la lie dans cette église ! »
Eric Renaud, conseiller non inscrit, propose d’élargir la zone de travaux lors de la délibération sur la réhabilitation de la place du 11 novembre. Alain Bocquet lui rétorque, « vous ferez ça quand vous serez au pouvoir, ça sera le travail de la prochaine municipalité… ».

Le conseiller en mission Didier Legrain, victime de la chaleur, a du quitter le conseil.

SDIS

Dans son introduction, le premier magistrat est revenu sur les inondations des 22 et 24 mai. Il a remercié les pompiers qui étaient intervenus. Eric Renaud est intervenu pour annoncer que le conseil d’administration du SDIS 59 s’était réuni le jeudi 28 juin et qu’il avait décidé de construire un nouveau centre d’incendie et de secours pour le territoire de l’amandinois et du Sud Ouest Denaisis (13 millions d’euros).


Présentations

Olivier Delattre, directeur du pôle développement économique de la CAPH, a présenté les projets d’implantation d’entreprises au parc d’activités du Marillon, au parc d’activités du Moulin Blanc, au parc d’activités Sars et Rosières et au village artisanal du Saubois. « Il y a 38 projets de construction neuves depuis 2017 et 18 projets concrétisés sur de l’immobilier existant ».
L’orange Bleue ouvrira deux salles de sports sur le site de l’ancien Lidl, rue Henri Durre. Fitness, muscu et biking d’un côté, santé (ostéopathe, nutritionniste) et bien être (hamman, sauna, cryo) de l’autre.
Charles Le Roy a présenté le rapport 2016-2017 de la délégation de service public du Casino. « Le bingo fait un carton ».
Franck Baudoux, responsable du centre aquatique, a exposé le rapport 2016-2017 de la délégation de service public Centre Aquatique intercommunal de l’Amandinois. Le groupe de l’opposition (3 voies) s’est abstenu lors du vote sur l’avenant au contrat d’exploitation. « Les subventions de la commune ont augmenté de 21% en deux ans », souligne Eric Castelain.

CHSCT

5 représentants titulaires du personnel et 5 représentants suppléants composeront le CHSCT. Eric Castelain a ajouté, « ces représentants ne devront pas être des élus qui bavardent et font de la politique ». Suivez-vous son regard ?

Santé
La commune, seule station thermale des Hauts de France, va adhérer au réseau français des villes santés de l’OMS

Commerce

Une charte est mise en place pour les terrasses de la Grand’Place. Eric Castelain s’interroge : « est-ce qu’une charte suffit ? Si un commerçant fait quelque chose hors charte, pouvez-vous prendre un arrêté ? ». Le Maire le rassure, « tous les commerçants sont d’accord, c’est une base pour le centre ville. Un jour la charte s’étendra à l’ensemble de la commune ».

Conseillère municipale

Monique Huon reprend l’ensemble des délégations de Vanessa Williot qui avait démissionné en décembre 2017. Habitant à Saint-Quentin, l’élue de l’opposition est devenue mère d’un garçon prénommé Lucas.

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 2 juillet 2018
Alain Bocquet Charles Le Roy Didier Legrain Eric Castelain Eric Renaud Fabien Roussel Franck Baudoux Jean-Michel Michalak Michel Meresse Michel Ricco Monique Huon Olivier Delattre
(Conseil municipal) Jusqu’au bout de la nuit
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email