Pas de but lundi soir au Stade du Hainaut entre Valenciennes et le Gazélec Ajaccio. Pourtant les Valenciennois, réduits à dix à la 32’, ont eu des occasions mais ils ont manqué de finition (une transversale et un poteau). Combatifs mais frustrés les hommes de Réginald Ray auront l’occasion d’engranger trois points ce vendredi face à Clermont.

3 cartons rouge et 7 jaune

Sans Katari blessé au mollet et Aloé suspendu, la défense valenciennoise n’est guère sereine. Les offensives corses ne sont que des avertissements. A la 21’, Robail lance Roudet dans la profondeur mais le centre du capitaine valenciennois est repoussé. Robail sur coup franc trouve la tête de Dabo, le ballon traverse la surface de réparation mais personne ne peut la reprendre. A la 28’, l’attaquant corse Blayac se montre dangereux, le ballon qu’il a repris de la tête frôle la transversale. Le numéro 13 se distingue deux minutes plus tard mais dans un autre registre…il est à la lutte dans les airs avec Dabo, les têtes des deux joueurs se télescopent. Dabo blesse involontairement Blayac, dont l’arcade saigne. Blayac se plaint à l’arbitre, il fait le geste du coup de coude, l’arbitre le sanctionne d’un carton jaune. L’arbitre se ravise et sort un carton rouge…Le défenseur central valenciennois quitte le terrain sous les applaudissements du public.
Malgré ce coup du sort, les Valenciennois repartent à l’assaut du but corse. Roudet s’effondre dans la surface, il en rajoute avec le style de Neymar. L’arbitre ne siffle pas penalty…Inutile de vous préciser qu’en tribune ça gronde…Remontés les Valenciennois enchaînent les actions offensives : Masson (45’), Nestor (45’+2, 45’+3) mais ça ne rentre pas.

Après la pause c’est Blayac qui frappe le premier (48’). Valenciennes, transcendé par l’expulsion de Dabo, a du cœur et des jambes : frappe de Dos Santos (58’), tête de Niakaté sur la transversale (58’), percée de Cuffaud (67’), poteau de Guezoui (68’). Le public soutient les Valenciennois qui donnent tout. Attention tout de même au KO sur deux centres fuyant de Roye (69’ puis 86’). Valenciennes pousse mais ne marque pas : Robail sur coup franc (78’), Guezoui (80’, 81’) ne trouvent pas la faille. La fin du match est houleuse, Niakaté tente de reprendre un coup franc de la tête, il bouscule le gardien, les Corses et les Valenciennois s’empoignent…triste fin de match…bien en retrait l’arbitre observe…une fois les joueurs séparés, il sort le carton rouge pour Ambri et Blayac…

« Il a fait un grand show devant la télé »

L’entraîneur corse Albert Cartier se contente du match nul, « c’est un bon point à l’extérieur. Nous nous sommes créés des occasions en première mi-temps sans cadrer nos tirs. Valenciennes s’est révolté après le carton rouge. L’équipe s’est remobilisée à cause de ce sentiment d’injustice. Nous aurions dû jouer plus latéral pour faire courir les Valenciennois »

Le défenseur Julian Palmieri est déçu de la prestation de son équipe, « nous avons clairement pris un point et c’est bien payé. Nous ne méritons pas mieux. Après, cela fait deux matchs que nous ne prenons pas de but. C’était néanmoins trop pauvre offensivement. Nous n’avons rien tenté. C’était assez faible. Peut-être que le fait d’être à l’extérieur, même à 11, nous avons manqué d’ambitions. Nous voulions nous contenter de ce point. Personnellement, je voulais beaucoup plus. Valenciennes a proposé quelque chose d’intéressant. Et nous, ce n’était pas assez réfléchi. Nous avons fait n’importe quoi ».

Le milieu de terrain Jean-Baptiste Pierazzi s’interroge, « je ne sais pas pourquoi le fait de se retrouver en supériorité, nous avons inconsciemment refusé de jouer. Nous avons aussi manqué de justesse sur les derniers gestes. Nous avons subi sur leurs attaques. Il y a une grosse qualité offensive chez Valenciennes. Le carton rouge leur a fait du bien. Cela a galvanisé les Valenciennois. Ils ont joué plus libéré. Nous aurions pu encaisser un but. Nous finissons avec un 0-0 ».

L’entraîneur valenciennois Réginald Ray s’exprime calmement mais ses mots résonnent : « Monsieur Rainville (l’arbitre) a fait un grand show devant la télé, c’était important. C’est l’homme du match. J’aurai préféré que ce soit un de mes joueurs. C’est un arbitre de ligue 1, ça l’emmerdait de faire un match de Ligue 2…Nous pouvons nous reprocher notre manque d’efficacité. Même à dix, nous avons eu beaucoup d’occasions, il y a de la frustration parce que nous n’avons pas gagné. Contre Clermont j’espère que nous serons aussi convaincant dans le jeu ».

Le défenseur Joffrey Cuffaud a des regrets, « nous aurions mérité de marquer ce but. Nous avons pas mal de situations. Déjà, la semaine dernière à Lorient, nous avions pris un rouge très tôt dans le match. Avec un peu plus de réussite, nous aurions pu mettre ce but… Je ne vous cache pas que c’est dur car nous voulions gagner ce match et basculer dans la partie haute du classement. Nous allons nous contenter de ce point pris à l’énergie ».

Le milieu de terrain Johan Ramaré a le même sentiment, « nous ne sommes pas récompensés de nos efforts. Les faits de jeu nous sont défavorables. Le rouge me parait sévère  vitesse réelle mais nous nous ne pouvons pas agir sur ça. C’est un match avec beaucoup d’occasions franches. Nous sommes déçus du résultat mais pas du contenu. Il faudra mettre les mêmes ingrédients contre Clermont, la même intensité, ça va payer ».

L’autre milieu de terrain Julien Masson pointe le « manque de réussite. L’état d’esprit était là. Nous étions ensemble, soudés, guerriers, c’est positif. Quand nous avons pris ce rouge, il y avait de la nervosité sur le terrain. Il faut mettre ça de côté mais ce n’est pas facile. Le public nous a bien aidé, ça fait du bien de l’avoir derrière nous ».

Valenciennes – Gazélec Ajaccio : 0-0 (0-0)

6350 spectateurs

Cartons rouge : Dabo (32’), Ambri (90’+2) pour Valenciennes ; Blayac (90’+2) pour Gazélec Ajaccio

Avertissements : Guézoui (15’), Dabo (30’), Masson (42’) pour Valenciennes ; Ndoye (53’), Gomis (73’), Boupendza (77’), Perquis (90’) pour Gazélec Ajaccio

Valenciennes : Perquis – Cuffaut, Dabo, Nestor, Dos Santos – Ramaré, Masson – Robail, Mauricio (Niakaté 36’), Roudet (Ambri 83’) – Guezoui.

Gazélec Ajaccio : Cassara – Campanini, Guidi (Perquis 88’), Ba, Palmieri – NDoye, Pierazzi, Roye – Blayac, Armand (Gomis 63’), Jobello (Boupendza, 63’).

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 28 août 2018
Albert Cartier Jean-Baptiste Pierazzi Joffrey Cuffaut Johan Ramaré Julian Palmieri Julien Masson Réginald Ray VAFC
(VAFC) Entre colère et frustration (0-0)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email