Ce samedi 13 octobre, Denain a connu une journée particulière avec l’inauguration de l’extension de son Tennis Club. La présence du dernier vainqueur français de Rolland Garros a bien sûr illuminé cette festivité ô plus grand plaisir des jeunes pratiquants, et moins jeunes !

Le label «  Challenge Rolland Garros » pour le Tennis Club de Denain

Malgré son aura, Yannick Noah n’est pas responsable d’un soleil digne du mois de juillet… le 13 octobre, et pourtant sa séance de jeu avec les jeunes du club fut un moment lumineux.

Cette extension du Tennis Club de Denain se traduit concrètement par l’édification de 3 nouveaux courts couverts en terre battue (véritable), de nouveaux vestiaires, salle de convivialité etc. en sus de l’équipement existant. Un trait architectural assez pointu « malgré une tendance prononcée à construire des équipements sportifs peu esthétiques. Ici, nous avons voulu réaliser un bâtiment convivial, et lumineux. D’ailleurs, c’est le deuxième Tennis Club Yannick Noah que je réalise (Cergy est le premier, Denain le deuxième) », commente l’architecte.

D’ailleurs, ces travaux ont obtenu une reconnaissance au niveau national. « La Fédération Française de Tennis a décerné à notre club le  « Challenge Rolland Garros » pour la qualité de ses terrains en terre battue, de son équipement en globalité, et de son staff. Cent clubs seulement ont obtenu ce label en France », précise Alain Miroux, le président du club depuis 25 ans.

« Yannick Noah est très accessible », Alain Miroux

Comment diable le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis est-il venu ? En fait, tout cela est très simple. « J’ai rencontré Yannick Noah durant la demi-finale de Coupe Davis à Lille. Je lui ai proposé de venir…. », explique Anne-Lise Dufour. « Trois jours après, il avait accepté. Yannick Noah est très accessible, très simple. Puis, il a fallu se caler sur son calendrier chargé plus une quinzaine de jours de préparation de notre coté », explique Alain Miroux, le président depuis 25 ans du club de tennis de Denain.

La commune de Denain n’était pas inconnue pour ce champion de tennis. Tout le monde connaît sa seconde passion après le tennis, le basket. Et d’ailleurs son fils est un joueur de NBA reconnu. « Quand Anne-Lise Dufour m’a parlé de Denain. J’ai de suite pensé à la grande équipe de Basket dans les 60/70 », précise le champion.

Une tribune bondée de fans avait remplacé le 3ème cour de tennis. Devant cette foule toute acquise, la première magistrate a tenu à remercier, outre le champion, ses nombreux partenaires qui ont rendu possible la réalisation de cet équipement, l’Etat, la Porte du Hainaut, la Région des Hauts-de-France. Cet équipement est avant tout un vecteur pour le développement sportif des jeunes, avant toute idée de compétition de haut niveau. « J’ai beaucoup reçu du tennis. Maintenant, je veux transmettre. Il faut qu’un maximum de gamins pratiquent le tennis », commente Yannik Noah. Il a joint les paroles aux actes en passant du découpage de ruban, au professeur de tennis.

En effet, durant un long moment, Yannick Noah, équipé d’un micro, a fait quelques échanges avec des jeunes qui tour à tour se sont présentés devant lui. Parmi ces chanceux du jour, Leonard (12 ans) a donné du fil à retordre au champion qui a serré le jeu dans un grand éclat de rires. « J’ai commencé le tennis à 4 ans. J’étais au Club de Guesnain où je jouais 1H30 par semaine. Ici, j’ai trois entraînements par semaine, soit 6 heures, plus une heure de physique. Au début, j’étais stressé au moment de faire des balles avec Yannick Noah, et finalement c’était drôle», explique le champion en herbe.

Enfin, précisons que d’autres fans se sont glissés parmi les jeunes pour frapper la balle jaune avec le champion. En effet, Xavier Bertrand, président de la région HDF, et Patrick Kanner, sénateur et ancien ministre des sports, ont frappé la balle. Notons que l’ancien ministre baryton n’est pas maladroit du tout avec une raquette (diaporama). Bien sûr, la première magistrate ne pouvait échapper à ce défi sportif avec un revers plutôt esthétique (en photo dans le diaporama).

C’était une belle journée pour le sport dans le Valenciennois, et un beau coup de com de la municipalité à quelques encablures de la Finale de la Coupe Davis.  » Cet équipement marque le début d’un nouveau projet pour notre club« , conclut Alain Miroux.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 13 octobre 2018
Alain Miroux Denain Tennis Club de Denain Yannick Noah
Le Tennis Club Yannick Noah est bien né à Denain
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email