Deux sujets majeurs ont pris la lumière durant ce Conseil communautaire de Valenciennes Métropole. Tout d’abord, le sujet attendu de l’extension du Golf de Valenciennes à 18 trous sur Marly devenant d’intérêt communautaire, pas anodin politiquement. Autre annonce majeure, l’inquiétude grandissante pour l’avenir de l’entreprise Ascoval commence à s’exprimer publiquement… !

Laurent Degallaix : « Les élus ont fait le job. On attend désormais les promesses de commandes du repreneur »

Laurent Degallaix

En fin de ce Conseil communautaire, une délibération acte un prêt de Valenciennes Métropole, pour un montant de 10 millions d’euros, en faveur de Altifort Ascoval. Cet acte officiel libère la parole publique. « Les élus, les salariés, les institutions comme l’Etat, la Région des Hauts-de-France, et Valenciennes Métropole se sont battus pour sauver Ascoval. Pour autant, ce prêt ne va pas visiblement servir à l’investissement, mais à la trésorerie compte tenu que les commandes attendues ne sont pas au rendez-vous. On attend désormais les promesses du repreneur », déclare Laurent Degallaix. A cet effet, des garanties fortes ont été assorties à ce contrat de prêt sacralisant 284 emplois jusqu’en 2024. « Avec la région, nous allons mettre en place un comité de suivi », précise également le président de Valenciennes Métropole.

« Je suis très inquiète pour 2019 », enchaîne Cécile Gallez, la maire de Saint-Saulve, berceau de l’aciérie ASCOVAL. Si le comportement de Vallourec mériterait tout un discours dans ce dossier, l’intercommunalité poursuit ses engagements. « Nous allons veiller particulièrement au respect de la cession du terrain, pour l’euro symbolique, par Vallourec. Nous, on sait déjà que nous aurons 5 millions d’euros de dépollution ». Ce terrain est essentiel pour cette nouvelle entreprise Franco-Belge, car il permettrait d’installer le fameux train à fil.

Plus concrètement, jeudi prochain, soit le 14 février, l’entreprise Alitifort/Ascoval n’a plus rien à produire, l’achèvement des dernières commandes antérieures à la reprise sera bouclé. Si un trou d’air était prévisible, les différents acteurs du dossier, salariés, élus, ne s’attendaient pas à zéro commande début février, malgré toutes les lettres d’intention évoquées par le repreneur. Il est impératif que des commandes arrivent afin que la production d’acier reprenne au printemps. Le dilemme est simple. Le coût de production chez Altifort/Ascoval est de 270 € la tonne d’acier en février 2019, le prix du marché n’est même pas à 200 €. Où le repreneur prend des commandes à perte afin de relancer l’outil de production, tout en utilisant les emprunts en soutien de trésorerie, en attendant l’investissement dans le train à fil etc., et une reprise des commandes à meilleur tarif, ou il attend de signer des commandes au prix actuel ! Logiquement, l’atmosphère sociale est très tendue au sein de l’entreprise, chez les élus l’inquiétude monte également, il faut espérer que c’est un creux temporaire pour la sérénité de tous.

Un golf de 18 trous, mais pas seulement !

Le site du Golf sur la ville de Valenciennes est plus que centenaire (1910), sur quelques trous d’abord chez un particulier, puis dans le cadre d’une association sportive sur 9 trous. Aujourd’hui, le Golf Club de Valenciennes comprend un peu moins de 200 membres, mais le sujet de l’extension de ce Golf de 9 trous en 18 trous est une vieillie rengaine depuis 25 ans à minima.

Hier, le Conseil communautaire de Valenciennes Métropole a validé comme d’intérêt communautaire un projet d’extension de 9 trous, sur la ville de Valenciennes, à 18 trous sur Marly. Une première estimation est réalisée à hauteur de 19 millions d’euros, car ce n’est pas seulement un nouveau périmètre pour la pratique du golf.

Facile de deviner dans le climat actuel sur le pouvoir d’achat les critiques sur cette initiative. Fabien Thiémé réplique de suite : « C’est un dossier dont on parle depuis 25 ans. Par contre, nous réaliserons en même temps des aménagements pour les inondations sur Saint-Saulve et Marly au Grand Cavin, des logements (environ 400), des voies douces, des aménagements paysagers, des équipements de loisirs. Ce n’est pas seulement un agrandissement du golf pour les golfeurs, mais également pour l’ouvrir à tous, aux familles, aux écoles etc. ».

La maire de Prouvy, Isabelle Choain, conforte ce propos : « Je suis allée régulièrement avec des jeunes de Prouvy au Golf de Mormal. Cette fois, nous le ferons au sein d’un équipement chez nous ».

Et enfin, Joël Gaillet confirme et signe la cohésion des élus du PCF sur le sujet : «  C’est un vieux dossier nécessaire pour le Valenciennois avec un impact important pour les 3 communes ».

Pour sa part Jean Noël Verfaille, élu de l’opposition à Marly et élu communautaire, demande plus..… ! « Nous n’avons eu aucune communication au Conseil municipal, seule la majorité a été informée. Je souhaite une information complète sur le sujet, et pour tous les élus communautaires. En ce moment, ce projet pourrait surprendre les Marlysiens ». Le maire de Marly reprend : « Nous n’avons pas eu de réunion de la majorité à Valenciennes Métropole, seulement le Bureau. Je ne voulais pas de réunion publique sur le sujet, c’était le meilleur moyen de faire avorter le dossier. Maintenant, comme ce dossier est transféré à Valenciennes Métropole (intérêt communautaire), je consacrerai un Conseil municipal sur ce sujet », précise Fabien Thiémé. A l’heure de la transparence, preuve est faite que l’on ne peut pas discuter de tout, et qu’à un moment donné l’élu prend ses responsabilités, selon ses convictions, pour le bien de ses administrés (selon lui bien sûr). Soyons clair, un RIC sur le sujet aurait abouti à 95% contre ce projet sur la commune de Marly. Le traitement de ce dossier est très instructif à tous les niveaux.

Sur la même longueur d’onde, Cécile Gallez remercie la communauté d’agglomération en charge de porter le dossier. A l’occasion de son Conseil municipal qui suivait le Conseil communautaire, elle précise : « Cela va nous permettre de lutter contre les inondations, mais c’est également pour les habitants de la rue du Roler un projet très intéressant ».

Enjeu écologique

Outre l’extension/rénovation du Golf de Valenciennes, ce projet revêt un véritable objectif écologique. « Nous travaillons ce dossier en amont. Nous allons réaliser une zone de stockage de 90 000 M3 d’eau pour un coût d’environ un million d’euros », explique David Bustin, vice-président en charge du développement durable.

Enjeu politique

Laurent Degallaix, président de Valenciennes Métropole, et maire de Valenciennes fait un coup politique d’abord, car la politique n’est pas un gros mot. En effet, en répondant à une doléance des membres du Club de Golf de Valenciennes depuis des lustres, il s’attire les faveurs d’électeurs de la ville de Valenciennes à quelques encablures des municipales. « C’était un peu notre monstre du Loch Ness. Si l’étude sera réalisée sur ce mandat, je souhaite que le volet opérationnel soit achevé à mi-parcours du prochain mandat », ajoute-t-il. Concernant le projet stricto sensu du Golf, il se fera sur la création de neuf nouveaux trous, mais également concernant la rénovation complète des 9 trous existants. « Actuellement, l’attractivité de ce golf de 9 trous est nulle. Nous avons beaucoup d’entreprises avec des cadres, cet équipement est nécessaire », ajoute Pierre-Michel Bernard, maire de d’Anzin.

Le maire de Valenciennes rajoute une couche. « Je ne croix pas que le contexte économique actuel est pire qu’en 1989, à l’arrivée de Jean-Louis Borloo. Ce dernier a répondu par la culture en construisant le Phénix. On ne va pas jouer la carte du misérabilisme ».

Pour Fabien Thiémé, le débat sera plus compliqué sur sa commune. Le rétablissement de l’ISF constitue un totem pour les Gilets Jaunes et la gauche, l’extension du Golf à 18 trous sera-t-elle le boulet de Fabien Thiémé pour la prochaine campagne électorale ?

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 7 février 2019
Ascoval Fabien Thiémé Golf de Valenciennes Laurent Degallaix Marly
Golf 18 trous d’intérêt communautaire, et inquiétude chez ASCOVAL
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email