Samedi soir salle Maurice Hugot à Saint-Amand, les Hennuyères ont mis fin à leur série de défaites. Après six revers, elles gagnent avec la manière face aux voisines de la Métropole Lilloise. Intenses et agressives en défense, elles ont tenu 40 minutes. Un régal pour leurs supporters ! La victoire fait du bien au moral, car la dernière remontait au 19 janvier. Malgré cette victoire, les protégées du Président Jean-Pierre Boulanger restent 10èmes au classement.

Une défense de fer

Le premier quart-temps est serré. L’Hennuyère Ashley Bruner est brillante en attaque (11 points sur 21).  Les Villeneuvoises sont loin de leur niveau de jeu, elles pataugent et font de mauvaises passes. Ça provoque la colère de leur entraîneur Frédéric Dusart qui demande un temps mort (30-21, 17’). A la mi-temps les Hennuyères sont en tête (35-23) mais vont-elles tenir ? Elles disposent en effet d’un banc moins fourni que leurs adversaires. Pourtant elles tiennent, elles continuent ensemble à défendre fort. L’écart grimpe (46-26, 25’). Elles comptent au maximum 24 points (56-32). Dans le doute les Villeneuvoises ratent leurs tentatives. Dépité, l’entraîneur villeneuvois, qui fêtait ses 41 ans, est assis sur sa chaise. Les fidèles supporters villeneuvois les Z’Hurlants ne chantent plus. Impossible de mettre en lumière une Hennuyère, elles ont toutes apporté leur pierre à la victoire. Certes Villeneuve est revenu à -15 (60-45) mais la bande à Akonga a redonné un coup de collier pour finir en roue libre. Du travail maîtrisé ! Il reste deux matchs de championnat avant les play-downs dont un à domicile face à Tarbes le 6 avril.


« Nous sommes allées la chercher »

L’entraîneur hennuyer Fabrice Fernandes est satisfait de la prestation de ses joueuses «  nous avons fait un bon match, avec de l’intensité, de l’énergie. C’est une victoire importante ça fait du bien. Ça va agir sur la bonne humeur et les sourires. Nous avons su tenir, c’est une vraie victoire collective. En défense tout le monde a fait le job. Villeneuve n’est pas dans une bonne période ».

Aujourd’hui Hennuyère, elle a aussi porté les couleurs de Villeneuve, l’intérieure Pauline Akonga (19 points, 9 rebonds) a juste déclaré  « nous sommes contentes ».

Malgré ses 35 minutes de jeu, l’infatigable Hortense Limouzin a des forces pour s’exprimer en toute lucidité, « nous voulions renouer avec la victoire, c’était l’occasion lors du derby. Nous sommes allées la chercher. Nous allons continuer à nous entraîner dur ».

L’entraîneur de Villeneuve d’Ascq Frédéric Dusart a le visage fermé, « l’état d’esprit de l’équipe se voit dans le manque d’agressivité. Nous hésitons. L’équipe est en panne depuis la claque à Montpellier. Nous pensions que c’était accidentel mais ça ne l’est pas. Demandez aux filles ce qui se passe…Nous jouons avec le frein à main, nous ne sommes pas libérées. Nous nous entraînons mieux que nous jouons. Nous voyons aucun plaisir, aucune fluidité dans le jeu. C’est mental par rapport à la pression du résultat. Le Hainaut sur les deux confrontations (aller et retour) est plus talentueux, plus libéré que nous ».

Saint-Amand Hainaut Basket – Villeneuve d’Ascq : 74-53 (21-17, 14-6, 23-13, 16-17).

SAHB : Zempare 10, Limouzin 9, Garcia 8, Bruner 15, Akonga 19 puis Plust 7, Marie 6, Pruvost, Koita.

Villeneuve d’Ascq : Mendy 9, Sy Diop 6, Bjorklund 10, Berkani 7, Evans 5 puis Gomis 3, Jakovljevic 1, Diallo 8, Kamba 4, Bar.

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 24 mars 2019
Fabrice Fernandes Frédéric Dusart Hortense Limouzin Pauline Akonga
(Basket) Les Hennuyères remportent le derby face à Villeneuve (74-53)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email