Il y a une semaine les Valenciennoises subissaient la loi à la Rochette, un concurrent direct. Ce dimanche à domicile elles ont battu Terville, deuxième du championnat…Cette irrégularité elles peuvent la payer cher car elles n’ont plus leur destin en main. Il reste une journée de championnat : qui de Valenciennes (11e, 26 points), de La Rochette (10e, 26 points) ou de Conflans (9e, 28 points) descendra en Nationale 3 avec Saint Maur ? Réponse le 28 avril.

Un électrochoc pour le VCV

Un habitué observe tout de suite en arrivant salle du Hainaut qu’il y a du nouveau dans le staff valenciennois. Eric Decat, l’entraîneur est accompagné sur le banc par Galin Radichkov, l’entraîneur des M15. Après cinq défaites consécutives, « j’ai proposé ce déclic, un électrochoc, nous sommes là pour sauver le club et aller jusqu’au bout », précise Eric Decat. Bien lui en a pris puisque ça a marché. Valenciennes signe sa première victoire 3-0 de la saison…
Le premier set est serré, les deux équipes ne se lâchent pas. Valenciennes parvient à l’emporter 28-26 et prend un ascendant psychologique sur les joueuses de la Moselle.
Dans le deuxième set, Valenciennes accélère passant de 13-15 à 20-15. Terville résiste par l’intermédiaire d’Athenaïs Vivien mais c’est Talita de Cassia Ferreira qui conclut en force (25-19). C’est bien parti pour les Valenciennoises mais attention à bien rester vigilantes…Avec 8 joueuses dont 4 jeunes (2 de 15 ans et 2 de 17 ans), Terville est fatigué, Valenciennes maintient son cap (12-5). Terville a de l’orgueil et Inga Polet l’incarne parfaitement (12-13). Temps mort valenciennois pour remettre les tactiques en place. L’expérimentée Typhaine Desruez ne tremble pas et marque les derniers points (25-18). Cette victoire est fêtée par l’équipe et les deux entraîneurs, une ronde et des sauts. Valenciennes ne sait pas encore sauvé mais cette victoire conserve les protégées du Président Arnaud Legrand en vie…Une défaite et c’était la descente assurée…

« ça passait ou ça cassait »

L’entraîneur valenciennois, Eric Decat  fait court : « il était important de gagner, nous restons en vie ».

La numéro 13 valenciennoise Typhaine Desruez reste confiante, « nous pensions que battre Terville était possible, nous avions perdu 3-2 chez elles. Nous avions le couteau sous la gorge, ça passait ou ça cassait. Nous avons fait nos meilleurs matchs contre les équipes du haut de tableau. Le maintien se jouera sur la dernière journée. L’arrivée de Galin dans le staff ça fait du bien, le but est qu’il apporte quelque chose de plus, il a une bonne vision du jeu il est calme, il nous apaise ».

L’entraîneur de Terville Bruno Julé livre son analyse, « nous avons manqué de vitesse en attaque. Nous n’étions pas venus pour faire pâle figure, nous avions envie de performer mais Valenciennes a un maintien à assurer. Nous avons pêché par manque d’efficacité offensive ».

Valenciennes – Terville : 3-0 (28-26, 25-19, 25-18)

Valenciennes : Assana, Maréchal, Seray, Goin, Ferreira, Desruez, Deleury, Stolz, Marko, Chouika.
Terville : Borel, Menara, Jonot, Riblet, Messein, Teuchert, Vivien, Polet.

Anne Seigner

 

Publié par Anne Seigner le 14 avril 2019
Bruno Julé Eric Decat Typhaine Desruez
(Volley) La victoire des Valenciennoises face à Terville (3-0) les maintient en vie
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email