Assurées de descendre, les joueuses de Florence Sauval avaient à cœur de performer pour leur dernière prestation à domicile. Sans Malina et Filipovic, deux joueuses cadres, la tâche s’annonçait difficile. Après une mauvaise entame de match (0-4), elles ont eu les ressources pour revenir (29-30, 58’) mais n’ont pas su dépasser leur adversaire Bourg-de-Péage. Elles disputeront la dernière journée des play-downs samedi prochain à Paris 92.

Une défense trop permissive

Claire Vauthier

L’entraîneur amandinois stoppe le jeu avec un temps mort dès la 4’ minute, son équipe est menée 0-4. La capitaine Marion Malina est dans les tribunes, blessée à l’épaule gauche, la demi-centre se fera opérer ce lundi. Ivana Filipovic l’arrière gauche est au repos complet : fissure de l’aponévrose. Ce temps mort est bénéfique, les Amandinoises retrouvent de l’appétit en attaque (5-6). La défense, par contre, n’est pas imperméable. Aliénor Surmely parvient à gratter un ballon et traverse le terrain à toutes enjambées pour tromper la gardienne de Bourg-de-Péage. L’ailière gauche a signé pour la saison prochaine à Toulon Saint Cyr (LFH). A la mi-temps, les Amandinoises sont menées (13-16).
L’entrée de Chloé Bellonnet apporte de l’agressivité, la numéro 7 a les crocs. Les Amandinoises s’accrochent (22-24, 24-26, 26-28). Sur un but refusé, l’opérateur du tableau d’affichage se trompe, en voulant corriger, Saint-Amand repasse devant, les spectateurs sont ravis ! Tout rentre dans l’ordre, la partie reprend. La pivot Roseline Ngo Leyi ramène les siennes (29-30). Il reste deux minutes à jouer. Hélas les Amandinoises trop permissives en défense encaissent deux buts (29-32).

« Retourner en LFH plus fort et mieux »

L’entraîneur amandinois Florence Sauval assure que, « c’était un match sans pression. Nous voulions montrer de belles choses ici devant nos licenciés, nos dirigeants et nos supporters. Malheureusement nous ne finissons pas sur une victoire. Les blessures ne sont pas une excuse. Tout est possible quand on met les ingrédients ! Ce fut une année de réflexion, cette saison il a manqué beaucoup de choses. Il faut regarder la réalité, voir le très haut niveau et l’exigence que ça comporte. Il faudra encore travailler pour que ça soit plus stable et plus pérenne ».

Toujours debout pendant les matchs, comme pour pousser son équipe, la Présidente Sophie Palisse esquisse un bilan, « l’apprentissage est difficile mais comme son nom l’indique nous apprenons. C’était notre première saison en LFH, nos premiers play-downs. Il faut malgré tout retenir le positif, ça nous a permis de construire. Le projet du club ce n’est pas qu’une saison, tout ne s’arrête pas avec la descente sinon ça voudrait dire que le projet ne tient pas la route. Ça a tiré tout le monde vers le haut, les jeunes se projettent vers l’élite, elles ont vu ce qui se fait de mieux au niveau international avec les joueuses de l’équipe de France dans le championnat, c’est une richesse pour elles. Nous allons avoir 4 à 6 espoirs qui vont rentrer dans le pôle, ça crée une émulation. La saison prochaine nous reprenons le statut VAP (Voie d’Accession au Professionnalisme). Nous souhaitons retourner en LFH, plus fort et mieux. Il ne faut pas se voiler la face, il faut plus de moyens, plus de partenaires privés. Il y a une politique de développement à mettre en place. Les trois derniers de la LFH ont les trois plus petits budgets. Nos comptes sont sains, nous avons pour objectif de pérenniser la LFH. Personnellement la déception c’est de ne pas avoir été suffisamment présentes dans les moments clés. Nous avons perdu des matchs de 2 buts alors qu’il y avait de la place. Cette saison a été une vraie expérience de vie humaine. C’est tout un collectif, bénévoles, salariés, dirigeants pour le même projet. Les grandes satisfactions ce sont les belles rencontres avec les autres dirigeants, appréhender le haut niveau différemment, avoir découvert ce que c’était et vouloir y retourner ».

HBCSA – Bourg-de-Péage : 29-32 (13-16).

– HBCSA : Saibou (8 arrêts), Martins (2 arrêts), Bellonnet 5, Danshina 3, Dewez 1, Dias Minto 3, Dias 5 dont 2 pen, Kanté, Le Bihan 2, Ngo Leyi 2 dont 1 pen, Vautier 7, Surmely 1.

– Bourg-de-Péage : Falcon, Fontaine, Barthélémy 3, Boudard 2, Champion 5, Frecon 3, Hansen 4 dont 1 pen, Janjic 4, Lacroix 2, Lombardo 1, Maurin l, Praly 2, Sow 3, Zivkovic 2.

Anne Seigner

 

Publié par Anne Seigner le 11 mai 2019
Florence Sauval Sophie Palisse
(HBCSA) Défaite (29-32) des Amandinoises face à Bourg-de-Péage
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email