Le derby a eu de la saveur, vendredi, au complexe sportif Jean Degros : tantôt les Denaisiens ont mené (16-7) tantôt les Lillois ont mené (41-55). Les deux équipes ont livré bataille jusqu’au bout.

Jusqu’au bout de la frustration… !

Le meneur denaisien a eu les lancers francs de la gagne mais Marquis Wright les a ratés…Horrible frustration pour le meilleur marqueur (26 points) qui cachait son visage sous son tee-shirt…C’est la deuxième défaite consécutive en 2020 pour les Denaisiens qui n’auront pas le temps de ruminer, car mardi ils reçoivent Châlons en coupe de France et vendredi ils se déplacent à Blois.

Un troisième quart-temps raté

Denain prend un bon départ grâce à Wright et Edzata. Lille passe en tête pour la première fois sur un panier de Kazadi (33-34, 18’). A la pause Denain n’a qu’un panier d’avance (36-34). Lille négocie beaucoup mieux le troisième quart-temps. Holton est bouillant, il inscrit 18 points. Menés de 14 points (41-55), les Denaisiens grignotent leur retard avant le money time. Joseph fait le show avec un dunk grâce à une passe décisive du capitaine Poupet (52-57). Les deux équipes se rendent coup pour coup. Wright égalise (69-69, 37’).

Les dernières minutes sont haletantes…impossible de faire un pronostic. Edzata est sanctionné d’une faute technique alors qu’il était tombé sur une tentative de tir à trois points. Le pivot rejoint le banc pour 5 fautes, il est furieux. Kazadi marque (72-74), il reste un peu plus d’une seconde. L’entraîneur denaisien demande un temps mort. Sur la remise en jeu Wright tente un tir longue distance mais Loubaki commet une faute. Le meneur américain obtient ainsi trois lancers francs, or il rate le premier… le deuxième puis le troisième, le ballon tourne autour du cercle…

« Il y a des choses à corriger », Rémy Valin

Rémy Valin, l’entraîneur denaisien, n’accable pas du tout son joueur : « La frustration vient de la sortie des vestiaires, nous sommes amorphes. Nous n’arrivons pas à repartir, nous sommes lents, nous subissons. Il faut s’interroger là-dessus. Il faut penser à Marquis c’est dur pour lui, il n’est pas bien…Nous avons fait un début de saison canon, ça tourne moins bien aujourd’hui mais nous allons rebondir, il faut rester volontaire, il y a des choses à corriger, il ne faut pas céder à la panique même si cette défaite fait mal à la tête ».

Pierric Poupet le capitaine denaisien souligne le positif « nous avons le mérite d’être revenus grâce à un gros effort collectif. Nous manquons d’intensité dans le troisième quart, Lille fait l’écart. Après ça ne se joue pas à grand-chose. C’est une période difficile mais nous allons nous relever, nous allons continuer à travailler. Perdre un match à domicile c’est frustrant mais la saison est encore longue ».

L’entraîneur lillois Jean Marc Dupras est soulagé : « Vu la physionomie du match nous méritons la victoire. Vu la dernière action Denain peut être frustré. Nous avons été solides en deuxième mi-temps, nous avons joué dur. Nous gagnons à notre manière en laissant l’adversaire à 72 points, nous avons fait le travail défensivement. Nous manquons d’hyper-vigilance dans le money time. C’était un match de boxe, c’est une belle victoire pour nous ».

Le pivot lillois Jean-Victor Traoré est tout sourire, « c’est bien de gagner un derby, c’était chaud. Nous avons bien défendu sauf sur la dernière action où nous faisons une grosse faute sur Wright, là nous nous disons il est peut-être fatigué il va en rater peut-être un. Il rate les trois c’est inespéré ».

Denain – Lille : 72-74 (25-17, 11-17, 16-25, 20-15)

Denain : Wright 26, Dally 8, Edzata 8, NDow 5, King 5 puis Poupet 13, Joseph 2, Dadiet 3, Morose 2.

Lille : Traoré 15, Kazadi 13, Holton 21, Taccoen 4, Loubaki 8 puis Gay 6, Peter-McNeilly 2, Rucklin 5, Hieu-Courtois, Lebrun.

Jean Marc Dupras, Jean-Victor Traoré, Rémy Valin, Pierric Poupet

Publié par Daniel Carlier le 18 janvier 2020
Basket Denain voltaire
(Basket) Denain perd le derby face à Lille (72-74)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email