Jeudi au campus Mont-Houy s’est tenue la cérémonie des vœux de l’Université Polytechnique Hauts-de-France. Le Président Abdelhakim Artiba est revenu sur les évènements marquants de l’année écoulée et sur les perspectives. Face à un parterre d’élus, du sous-préfet, de collègues et d’étudiants, le Président a partagé son ambition pour cette université expérimentale.

Les évènements marquants de 2019

Interrogé par Arnaud Huftier, vice-Président à la culture, aux initiatives et à la citoyenneté, Abdelhakim Artiba, le Président de l’Université Polytechnique Hauts-de-France a retenu deux évènements :
– la signature du décret n° 2019-942, le 9 septembre, qui a validé la création de l’Université Polytechnique Hauts-de-France, établissement expérimental. L’Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis n’existe plus, « la transition se fait en douceur ».
– les élections en octobre. Le nouveau bureau, composé d’un Président et de vice-présidents, a été approuvé par le conseil d’administration en décembre. Abdelhakim Artiba est réélu Président. Autour de lui 11 vice-Présidents : Souad Harmand, vice-présidente du conseil d’administration ; Eric Markiewicz, vice-président du conseil de la recherche ; Franck Barbier, vice-président du conseil de la formation et de la vie étudiante ; Mourad Abed, vice-président délégué au numérique, à l’innovation pédagogique et à la stratégie de projets ; Dorothée Callens-Debavelaere, vice-présidente déléguée à la réussite et à la vie étudiante ; Arnaud Huftier, vice-président délégué à la culture, aux initiatives et à la citoyenneté ; Abdelhak Kabila, vice-président délégué aux relations avec les territoires et les campus ; Isabelle Kustosz, vice-présidente déléguée aux ressources humaines ; Philippe Pudlo, vice-président délégué pour une université inclusive et solidaire ; Atika Rivenq, vice-présidente déléguée aux relations entreprises et à la valorisation de la recherche et Antoine Dufour, vice-président étudiant.

Deux nouvelles missions ont été créés. Philippe Pudlo se concentre sur l’université inclusive et solidaire, « l’idée c’est d’emmener tout le monde, sans oublier personne, travailler au mieux à exister ensemble ». Atika Rivenq, professeur en électronique et télécommunication, souhaite « enrichir les relations avec les entreprises », quelque soit leurs tailles, « faciliter les passerelles entre les entreprises et l’Université ». Elle a également la valorisation de la recherche, « ça concerne l’innovation, les start-ups, les brevets, la gestion des projets européens (INTERCOR, FENIX, INDID) dans le domaine système de transport intelligent coopératif  ».

Pour montrer l’image de l’Université Polytechnique Hauts-de-France, une vidéo, outil de promotion, a été réalisée. La voir (faire le lien sur https://www.youtube.com/watch?v=kVG_AcGBxvk)

Les perspectives 2020

Le Président détaille l’esprit de l’Université : « C’est un carrefour entre les sciences technologiques et l’humanité. Nous souhaitons développer de nouveaux regards, des modules polytechniques, comme art-mathématiques ou physique-musique. Les visions peuvent être complémentaires avec pour exemple l’économie et l’Ecole Supérieure d’Art et de Design (ESAD) ».
La transition est toute trouvée pour laisser place à un interlude. Dans l’amphithéâtre a été installé un piano. Audrey Coudevylle conteuse et Anne Wischik pianiste interprètent un extrait de leur spectacle et la femme créa Baudelaire.

Le Président, qui ne connaissait pas le talent de la conteuse travaillant à l’IUT GEII, a apprécié. « A très court terme, les perspectives c’est de contribuer à élire tous les élus qui nous ont soutenus. Ils nous aident ; à nous de les soutenir. Début juin il y aura l’inauguration de l’Institut des Mobilités et des Transports Durables (IMTD) puis l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA). Je cite des exemples phares qui soulignent le travail collectif ».

Abdelhakim Artiba annonce la venue d’un grand écrivain, d’un chanteur, d’un dramaturge et même d’un Président africain en juin. « Du 4 au 6 juin se tiendra le sommet franco-africain à Bordeaux. Pour aller à bordeaux, il faut passer à Valenciennes, c’est bien connu ».

Pour conclure le Président adresse ses vœux  aux étudiants, « je leur souhaite 20/20 mais ça va être difficile », au personnel « la santé, le bonheur, l’amour, la joie », à nos entreprises, « du développement et du bonheur », aux collectivités et aux élus, « une grande réussite ».

Les palmes académiques 8 récipendiaires ; au titre de chevalier : Eric Bricout, Katia Florek, Didier Lhomme, Mustapha Ratli, Atika Rivenq, Karine Wiart ; au titre d’officier Serge Merlier ; au titre de commandeur Anne Leriche.

Publié par Daniel Carlier le 1 février 2020
Abdelhakim Artiba UPHF
(Vœux à l’UPHF) Pour un nouvel ensemble
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email