Pour cette campagne électorale 2020, la ville de Condé-sur-l’Escaut se distingue avec six listes sur la ligne de départ le 15 mars prochain. On ne doute pas à un instant que le prochain maire de cette commune sera celui d’un jeu d’alliance et de report au second tour. En effet, il semble très compliqué, quel que soit le candidat, de remporter la mise seulement sur son nom.

Roland Bouvart : « Le bilan de Grégory Lelong est un encéphalogramme plat »

Tout d’abord, la liste de Roland Bouvart est bouclée, déposée dans les règles, et composée « de Condéennes et Condéens de tous les horizons sociaux. Vous avez 2/3 de renouvellement et 1/3 d’anciens compagnons de route durant les dernières élections municipales », précise Roland Bouvart. Vous retrouvez sur cette dernière Chantal Berenger, conseillère municipale de la majorité sortante, Guy Touze (7ème), conseiller municipal sortant, et une personnalité politique bien connue des Valenciennois Dominique Slabolepszy. Son CV politique tentaculaire passe de l’UDR au secrétariat du FN pour le Valenciennois pendant 20 ans à aujourd’hui où « je ne suis plus engagé dans un mouvement politique », précise-t-il.

Le programme de Roland Bouvart en quelques messages :

« Un guichet unique du social », Roland Bouvart

Comme d’habitude, le fond programmatique d’une liste avec Roland Bouvart est tourné vers le social. « Il doit être très important dans cette commune au bout du Grand Valenciennois, mais je ne confonds pas le levier social et l’assistanat. Le chômage baisse sur ce territoire, mais sur Condé non. Cette commune reste très enclavée. Pour ma part, je suis très impliqué sur cette thématique à travers mes engagements associatifs voire mes fonctions d’administrateur dans des établissements de soins, organismes sociaux, syndicats, etc. », précise le candidat.

Dans les grands sujets sociaux à traiter « il existe une fracture numérique. A ce titre, nous voulons mettre en place un numéro vert pour l’aide numérique. Ensuite, pour le volet d’un service social apporté au citoyen. Nous voulons créer un guichet unique du social. Il faut centraliser les demandes des habitants », commente le candidat.

D’ailleurs, au niveau d’un nouveau service à la population « nous proposerons un taxi social. Nous ferions appel à des professionnels pour les personnes âgées etc. dans le cadre de déplacements précis, médecins, démarches administratives… Ensuite, nous porterons au SIMOUV la possibilité d’avoir une navette gratuite comme Valenciennes, Saint-Amand-les-Eaux, et bientôt Denain. Pourquoi Condé ne pourrait pas bénéficier d’un transport en commun gratuit comme les autres ? », s’exclame Roland Bouvart.

Sur l’emploi, Roland Bouvart évoque une piste potentielle avec la curage du canal Condé-Pommoreuil dont le fonctionnement, en terme de navigation, sera en place bien en amont du fameux Canal Seine Nord Europe. « Il y a un gisement d’emplois sur le volet touristique avec un port de plaisance », commente-t-il.

Sur la sécurité, le candidat est hostile au principe d’une Police municipale, il existe un agent actuellement sur cette commune. « Flic, c’est un métier ! Je fais confiance à la Police Nationale, et je ferai appel à toutes mes relations afin d’apporter la meilleure sécurité possible aux habitants », déclare Roland Bouvart.

« Pas besoin des miettes de Valenciennes Métropole », Roland Bouvart

Sur la collaboration active avec la CAVM, le président de l’association des arts martiaux sur le DOJO de Vieux-Condé tire à vue : « Pour le DOJO intercommunal depuis 2006, on a oublié durant la réalisation initiale 200 M2. On veut maintenant faire les travaux, car notre club comprend plus de 2 300 adhérents, mais nous n’avons pas besoin des miettes de Valenciennes Métropole. De même, sur le social, Valenciennes Métropole se sert de la misère de Conde-sur-l’Escaut pour récupérer des subventions qu’elle ne reverse pas intégralement à la commune concernée ».

Ça démarre fort le dialogue avec l’EPCI, mais il trouve néanmoins une communauté de destin « sur un équipement nautique intercommunale ». Toutefois, Roland Bouvart, apporte une dimension transfrontalière. « En Belgique, sur les communes voisines, vous n’avez qu’une seule piscine extérieure. Donc, si vous englobez les communes du Pays de Condé, environ 30 000 personnes, plus les 3 communes en Belgique (dont Péruwelz) avec 30 000 également, vous avez 60 000 personnes concernées. J’ai d’excellents rapports avec les différents bourgmestres en Belgique », explique Roland Bouvart.

« Regrouper les services techniques », Roland Bouvart

En terme de management d’un personnel important au sein de la commune, le candidat souhaite « regrouper les services techniques sur un bâtiment communal à Condé/Macou. Il y a juste des aménagements à réaliser pour accueillir ces services techniques, ils gagneront en efficacité », précise Roland Bouvart.

Dans le domaine du bâti communal « nous devons remettre aux normes toutes les salles », précise-t-il.

« Les champions de l’illusion », Roland Bouvart

Concernant la réalisation la plus spectaculaire du mandat de Grégory Lelong, cette Place Delcourt « n’est pas adaptée aux animations. Il y a d’ailleurs déjà des taches d’huile. Ce sont les champions de l’illusion ! », déclare Roland Bouvart.

Les personnes âgées

Comme toutes les communes, la ville de Condé-sur-l’Escaut subit un vieillissement de la population. « Nous voulons construire des béguinages ou des habitats adaptés pour les personnes âgées « , explique l’ancien attaché parlementaire de Cécile Gallez.

Le patrimoine Condéen

C’est le serpent (hors tramway) de mer local, car la commune de Condé-sur-l’Escaut est dotée d’un incroyable patrimoine sur plusieurs siècles, à la fois privé, Château de l’Hermitage, mais également public avec les fameux remparts et ses tours.

 » Je connais bien les propriétaires du château de l’Hermitage. Ils me disent- nous voulons bien faire des choses, mais personne ne vient me voir- ! Ensuite, sur le patrimoine public. Je sais que le budget de la commune ne peut pas faire grand chose sur ce sujet, mais il faut tout essayer, Fondation du Patrimoine, mécénat, j’ai des leviers et beaucoup de relations intéressées par le patrimoine Condéen « .

Justement, en lien direct avec le patrimoine, le développement du tourisme constitue un axe de développement certain. « Pourtant, nous n’avons aucune chambre d’hôtes, ni de gîtes sur notre commune. Il faut une volonté politique sur le sujet. Il existe de nombreuses maisons de maître inoccupées. Nous pourrions préempter afin de mettre en place un foncier disponible à destination de professionnels de l’accueil touristique », explique Roland Bouvart.

Les comités de quartier

Sur ce sujet fondamental, le candidat veut relancer « les comités de quartier. Il faut redonner un pouvoir à ces habitants des quartiers, ils doivent participer aux projets concernant leur territoire », conclut-il.

Le paysage politique :

Sur l’environnement politique de cette élection complexe sur Condé-sur-l’Escaut, Roland Bouvart donne son éclairage sur les différents candidats en lice :

  • Concernant le maire sortant, Grégory Lelong : « Le bilan de Grégory Lelong est un encéphalogramme plat. Il est passé d’enseignant de gauche à enseignant de droite ».
  • Concernant Paolino Manganaro : « Je n’aime pas son programme en mode catalogue de la Redoute, cela n’est plus d’actualité. En plus, on se demande pourquoi il quitte le navire seulement un an avant l’élection ? ». 
  • Concernant Joël Bois : « J’apprécie Joël, mais il n’a pas du tout le charisme de Daniel Bois. Ensuite, une commune doit travailler nécessairement avec Valenciennes Métropole, c’est compliqué lorsque vous y travaillez ! ».
  • Concernant David Richer : « Je l’ai connu tout petit. Il figurait sur ma liste en 2014, c’est un garçon que j’apprécie. Au moins, c’est un jeune qui s’engage pour sa commune».
  • Concernant Moktar Aiche, la dernière liste inscrite : « Je suis content de la présence de cette liste maghrébine, je connais Aiche depuis longtemps ».

La liste «  Condé c’est Vous, pour Vous, avec Nous » :

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 26 février 2020
Condé-sur-l'Escaut Roland Bouvart
Roland Bouvart, des valeurs et un réseau au service de Condé-sur-l’Escaut
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email