Durant une période électorale éruptive, il est assez rare de voir surgir un dossier aussi important, traversant tous les clivages politiques, et sous les meilleurs auspices concernant sa réalisation. Porté par Jean-Claude Dulieu, c’est pourtant le cas d’un programme ambitieux de rénovation du parking de la Gare SNCF du Poirier, mais pas seulement… !

Jean-Claude Dulieu : « Ce projet global autour de cette Gare du Poirier est multipartenaires »

Plusieurs partenaires se sont réunis autour d’une table pour évoquer la problématique de la Gare SNCF du Poirier, son parking totalement indigent, son maillage train/bus non adapté, avec mécaniquement des voitures ventouses à proximité et des étudiants circulant à pied sur les voiries dans des conditions de dangerosité évidente ! Toute cela, personne ne l’ignore, mais cet état de fait existe depuis longtemps. C’est pourquoi, Valenciennes Métropole, La Porte du Hainaut, la commune de Trith-st-Léger, l’Université Polytechnique Hauts-de-France, la région Hauts-de-France et la SNCF ont souhaité porter une réflexion de fond sur le sujet. Il fallait donc un porteur de projet. « Nous avons fait le bon choix en désignant Jean-Claude Dulieu comme porteur de projet pour cette 3ème Gare SNCF de notre arrondissement », souligne Laurent Degallaix, président de Valenciennes Métropole.

« Un parking rénové de 125 places », Jean-Claude Dulieu

Parking en parfait état d’inachèvement !!!

Sous une tonnelle face au parking de la Gare SNCF du Poirier, Jean-Claude Dulieu avait préparé sa surprise à tiroirs. Vu l’état de catastrophique du parking, on pouvait se douter de la première annonce. « Nous allons dès le mois de mai entamer des travaux pour la rénovation de ce parking de la Gare SNCF du Poirier où passent 150 000 usagers par an. Cette rénovation va déboucher, après 3 à 4 mois de travaux, sur un parking de 125 places de stationnement avec un espace vélo. De plus, il sera éclairé et sécurisé. Ce chantier coûte 500 000 euros pris en charge à 50% par la Région Hauts-de-France et 50% par le SIMOUV également à la réalisation des travaux », précise Jean-Claude Dulieu.

Le maire de Trith-st-Léger confirme l’intérêt général de ce projet : « Chaque jour, vous avez des voitures qui ne se stationnent pas dans ce parking compte tenu de son état. Elles vont dans les rues voisines, ce sont des voitures ventouses… !  Pour réfléchir collectivement, nous avons d’abord travaillé sur le dossier global avant de parler d’argent ».

« Les horaires de train vont coïncider avec les bus », Jean-Claude Dulieu

Ensuite, la surprise commence à se dessiner. En effet, le projet ne s’arrête pas du tout au seul lifting d’un parking. « J’ai rencontré le SIMOUV et la directrice de sites de la SNCF. L’arrêt de bus actuellement dans une rue attenante va être déplacé en face de la gare SNCF du Poirier. Ensuite, avec les nouveaux horaires de la SNCF, ces derniers vont coïncider avec ceux du SIMOUV », poursuit-il.

« La construction d’une voie douce jusque l’UPHF », Jean-Claude Dulieu

Dans la foulée, il fallait penser aux étudiants déambulant de la Gare SNCF du Poirier vers l’Université Polytechnique Hauts-de-France. « On va créer à travers champs une voie douce (piétons/vélos) pour un coût de 500 000 euros également répartis comme suit : 30% Valenciennes Métropole, 30% La Porte du Hainaut, 20% Trith-St-Léger, 10% le SIMOUV, 10% l’UPHF. C’est un projet pour 2021 », indique le Conseiller départemental du Nord.

Le Président de l’UPHF et Didier Jouveniaux, maire de Quérénaing

De son coté, l’UPHF, par la voix du président Abdelhakim Artiba, confirme son implication : « L’UPHF est d’abord une université de territoire. Je suis reconnaissant de ce projet global multipartenaires. Chaque jour, vous avez parmi les 15 000 étudiants et agents de l’UPHF des usagers de cette Gare du Poirier ». 

« Une piste cyclable de Quérénaing à l’UPHF », Jean-Claude Dulieu

En présence du maire de Quérénaing, Didier Joveniaux, le Conseiller départemental annonce une autre facette du dossier. « Nous allons créer une piste cyclable entre la commune de Quérénaing et l’Université Polytechnique Hauts-de-France. Son coût, 1,5 millions d’euros, sera pris en charge par le Conseil départemental du Nord à 50% et Valenciennes Métropole à 50 % « , ajoute-t-il.

Dans cette optique d’une voie douce en provenance de la Gare du Poirier plus une piste cyclable en provenance de Quérenaing, l’UPHF va revoir complètement son plan de circulation au sein du site universitaire.

« La construction d’un nouveau parking de l’autre coté de la voie ferrée », Jean-Claude Dulieu

Tout en soulignant des futurs aménagements sur la RD 40, il apporte une nouvelle pierre à cette réflexion stratégique de déplacement « nous sommes en discussion avec les acteurs concernés pour la construction d’un nouveau parking de l’autre coté de la voie ferrée (coté Valdunes). Cette nouvelle réalisation permettra une offre de stationnement à tous les automobilistes en provenance du Denaisis devant faire un détour pour stationner à ce parking de la Gare SNCF du Poirier », poursuit Jean-Claude Dulieu.

Au final, ce projet stratégique pour la mobilité dans le Valenciennois « injecte 3 millions d’euros à travers tous ces partenaires », précise le Conseiller départemental du Nord.

« Voir la région pour la rénovation de la Gare SNCF du Poirier », Jean-Claude Dulieu

Forcément, au bout du bout, quand tout s’articule pour une optimisation de la mobilité sous toutes ses formes, vous regardez d’un oeil différent l’état de l’équipement de la SNCF. « Les partenaires et moi même iront rencontrer Xavier Bertrand afin de porter une demande de rénovation par la Région des Hauts-de-France des quais de cette gare SNCF du Poirier », conclut-il.

« Une bouffée d’oxygène », Laurent Degallaix

Le président de Valenciennes Métropole et Le Conseiller départemental du Nord

Certains partenaires ont bravé le froid, comme Le Président de Valenciennes Métropole et le Président de l’UPHF, mais pas tous. « Ce sera une bouffée d’oxygène pour la circulation. Ensuite, je suis certain que ce nouveau parking sera un franc succès. J’appuie mon propos sur la réussite du parking Lacuzon depuis sa rénovation complète », précise le Président de Valenciennes Métropole. 

« Un projet porteur pour nos clients », Sandra Bellery

La SNCF était présente à cette manifestation. Sandra Bellery, en charge de 36 gares SNCF dans le Valenciennois et le Douaisis, s’inscrit dans cette démarche. « Ce projet de rénovation de parking est porteur pour nos clients, il s’inscrit parfaitement dans notre ligne de conduite pour une meilleure liberté de déplacement », explique Sandra Bellery.

Cette dernière confirme la programmation des travaux des quais de la gare SNCF de « Valenciennes de juin à la fin d’année 2020 avec un ascenseur, puis de Saint-Amand-les-Eaux en 2021. Cette gare du Poirier viendrait après ces deux chantiers », précise-t-elle.

Jean-Claude Dulieu indique qu’il a « commencé à travailler depuis septembre sur ce projet ». C’est assez peu compte tenu de l’ampleur et de son volet multi-partenaires, mais il savait déjà qu’il avait commandé la neige de 11H à 12H (ou presque) pour placer sa petite phrase « mariage neigeux, projet merveilleux »… très fort le Jean-Claude ! Philippe Roulet, responsable des chantiers au SIMOUV, lançait avant la cérémonie « Jean-Claude est encore un Conseiller général… ». Demain, Jean-Claude s’attaque au conflit commercial USA/Chine.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 27 février 2020
Gare SNCf Le Poirier Jean-Claude Dulieu Trith-St-Léger UPHF
Jean-Claude Dulieu « Le Poirier est une Gare (SNCF) d’avenir ! »
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email