Vendredi soir au stade du Hainaut, les Valenciennois n’ont pas pu faire mieux qu’un match nul face aux Corses (0-0). L’attaque n’était guère inspirée. C’est malgré tout un bon point face aux deuxièmes du championnat, qui occupent désormais la troisième place à l’issue de cette 27ème journée. Valenciennes reste 8ème.

Un manque de jus

Les Valenciennois sont plus vite en action que les Corses. Sur une ouverture de Dos Santos au-dessus de la défense, Guillaume est à la réception, il élimine le gardien corse mais tergiverse et se fait rattraper par le gardien (7’). C’est ensuite Chevalier qui centre pour une reprise non cadrée de Dos Santos (9’). Le meilleur buteur valenciennois est encore passeur pour Masson mais sa reprise est un peu dévissée (12’). Les Corses reprennent des couleurs sur une frappe de Bayala (17’) cadrée mais sans danger pour Prior. Les occasions corses se multiplient : centre de Courtet pour la tête de Tramoni, le ballon fait trembler le petit filet (20’). Chergui quitte le terrain pour des douleurs dorsales, il est remplacé par Hein. La pression monte dans la surface valenciennoise : Tramoni rate son duel face à Prior (30’). La frappe de Cuypers dans la surface est contrée par Ntim (33’). Bayala voit sa frappe repousser sur une intervention réflexe de Prior (39’). Valenciennes réagit sur un centre de Chevalier mais la reprise de Guillaume manque de conviction et le gardien corse repousse (40’).

A la reprise, Brassier remplace Abeid (46’) qui souffre d’une pointe à l’adducteur. Les Corses repartent avec les mêmes intentions : le centre de Bayala est à destination de Laçi, Ntim se couche pour le contrer (63’). Les Valenciennois sont trop imprécis dans les dernières passes pour se créer de véritables occasions. L’entraîneur procède à son dernier changement en faisant entrer Cabral à la place de Dos Santos (69’). A la suite d’un double choc à la tête Youssouf est KO il sort sur une civière, le défenseur corse est remplacé par Lejeune (77’). Dans la foulée Tramoni cède sa place à Flips puis Cuypers à El Idrissy (81’). Un coaching gagnant ? Non au bout des cinq minutes additionnelles, les Corses ne trouvaient pas la faille.

« Nous avons joué avec les moyens du moment
 », Olivier Guégan

L’entraîneur d’Ajaccio, Olivier Pantaloni est déçu «  il y a des regrets, nous devons gagner ce match vu le nombre d’occasions franches. Nous aurions aimé rentrer aux vestiaires en tête, les joueurs avaient envie et ont fait le nécessaire. Dans le jeu nous ne nous sommes pas affolés. Ce n’est qu’un point c’est dommage mais il faut s’en satisfaire. Nous avons manqué d’efficacité. D’une manière générale je suis satisfait de la prestation des joueurs, il a manqué un brin de réussite. Face à la meilleure défense du championnat, nous avons eu trop d’occasions pour ne pas gagner ce match ».

L’entraîneur valenciennois Olivier Guéguan ne fait pas la fine bouche, « nous avons joué avec les moyens du moment, nous avons manqué un peu de jambes, les joueurs ont fait les efforts mais pas ensemble de manière désordonnée, nous avons manqué de lien. C’est un 0-0, nous prenons un point mais franchement nous ambitionnons autre chose. Ajaccio a eu des coups pour nous faire mal. Nous continuons d’apprendre. A nous de rester mobilisés jusqu’au bout. La semaine prochaine il faudra aller à Grenoble pour gagner. Il faudra retrouver de la fraîcheur mentale. Il faut être centrer sur nous et prendre les matchs un par un ».

L’attaquant valenciennois Baptiste Guillaume a eu des occasions de buts, « nous avons joué face à une belle équipe d’Ajaccio qui n’est pas à la deuxième place par hasard. Nous n’avons pas à rougir de notre prestation, nous avons été solides et nous les avons accrochés, il n’a pas manqué grand-chose ».

Le défenseur central Emmanuel Ntim, qui a sorti des ballons chauds, positive, « nous avons bien défendu jusqu’au bout. Nous avions bien bossé cette semaine, nous n’avions pas apprécié le but pris à Niort. En première mi-temps nous avons des occasions mais après c’est le foot…En deuxième mi-temps Ajaccio nous a mis sous pression. Même si nous voulions gagner, ce 0-0 est un bon résultat ».

Valenciennes – AC Ajaccio : 0-0 (0-0)

6 449 spectateurs

Avertissements : Ntim (82’), Chevalier (88’) pour Valenciennes, Lejeune (81’) pour Ajaccio.

Valenciennes : Prior – Ntim, Spano Rahou, Cuffaut – Dos Santos (Cabral 69’), Masson, Diliberto, Abeid (Brassier 46’) – Chergui (Hein 26’) – Chevalier, Guillaume.

AC Ajaccio : Leroy – Youssouf (Lejeune 77’), Kalulu, Avinel, Huard – Bayala, Laçi, Coutadeur, Tramoni (Flips 77’) – Courtet, Cuypers( El Idrissy 81’).

Anne Seigner

Publié par Anne Seigner le 28 février 2020
Baptiste Guillaume Emmaniel Ntim Olivier Guégan Olivier Pantaloni VAFC
(Football) Valenciennes se contente d’un match nul face à l’AC Ajaccio (0-0)
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email