Dans cette campagne un peu folle sur la commune de Denain, et ailleurs, la liste portée par Ahmed Hebbar a rebattu les cartes d’une répartition annoncée des bulletins de vote. Si Yvon Riancho représente une inconnue en terme de suffrage à gauche pris sur l’électorat d’Anne-Lise Dufour, Ahmed Hebbar peut rallier des votes de tous les bords politiques, cela changera mécaniquement le décompte des résultats le dimanche 15 mars en soirée. C’est bien pour cela qu’aucun des autres candidats ne voulait de cette candidature d’Ahmed Hebbar … !

Ahmed Hebbar : « C’est une liste avant tout pour défendre des valeurs »

Sur le volet politique, Ahmed Hebbar souligne qu’il « n’a jamais été carté politique comme les autres membres de cette liste classée divers gauche. C’est une liste avant tout pour défendre des valeurs », explique-t-il. Bien sûr, l’exception est Sabine Hebbar, numéro 2 sur la liste, puisqu’elle fut la candidate pour LREM durant les élections législatives 2017, tout comme sa proximité avec le parti Le Modem. « Depuis 2019, je ne suis plus cartée avec aucun parti politique », explique-t-elle.

Un programme d’écologie sociale :

L’emploi :

Concernant ce programme pour Denain, Ahmed Hebbar porte le fer sur « l’emploi avec notamment  un besoin de formation chez les jeunes. Nous avons 3 360 chômeurs inscrit au Pôle emploi sur le Denaisis, dont 1680 de longue durée, mais également 630 jeunes de moins de 25 ans ».

« Je souhaite lancer l’installation d’un CFA (Centre de Formation d’Apprentissage) sur Denain (la loi s’est assouplie sur la possibilité de création d’un CFA). Ensuite, nous pouvons adhérer au dispositif « zéro chômeur » dans le cadre des quartiers inscrits « Politique de la Ville » de l’ANRU 2 », ajoute-t-il. « D’ailleurs, j’ai assisté à une réunion d’informations pour les élus au Stade du Hainaut. J’étais la seule élue présente pour la ville de Denain », indique Sabine Hebbar.

Rappelons que le Pôle Emploi bénéficie d’une subvention supplémentaire dans le cadre de cette expérimentation « zéro chômeur » avec un succès remarqué sur certains territoires.

Au niveau de l’emploi public, le candidat précise le besoin « d’un audit social afin de faire un état des lieux. Il y a eu des embauches incohérentes », mentionne Ahmed Hebbar.

La sécurité :

En premier lieu, les caméras vidéo sont un sujet sensible. « L’idée n’est pas de multiplier les caméras vidéos, mais au moins elles doivent couvrir tous les quartiers », explique la tête de liste. Un colistier présent témoigne « j’habite l’impasse Hertain, la délinquance s’est déplacée sur notre secteur. Il n’y a aucune caméras ».

Ensuite, Ahmed Hebbar veut mettre en exergue un besoin « de prévention. Nous allons créer un service dédié H 24 à la prévention de la délinquance. A ce titre, il faudra embaucher des médiateurs ».

Au niveau de la Police Municipale, le candidat souhaite maintenir l’effectif. Par contre, l’idée « d’une police intercommunale du Denaisis est sur la table. Il faudra collaborer avec la Police nationale et la Gendarmerie, mais je souligne que la commune de Denain est délaissée. Les effectifs supplémentaires suite à la venue de Bernard Cazeneuve, avec une grande communication de la maire, ne sont restés qu’une journée à Denain. Nous voulons organiser des patrouilles d’îlotiers communes (la Nationale et la Municipale) », lance Ahmed Hebbar.

L’économie :

Sur le volet économique, le candidat veut « équilibrer l’arrivée des grandes enseignes et les commerces de proximité. Nous voulons soutenir également les entreprises ESS « comme une épicerie solidaire », mentionne Sabine Hebbar.

Démocratie participative :

La démocratie participative est particulièrement prégnante chez tous les candidat(e)s sur le Valenciennois. Sur ce point, Ahmed Hebbar veut « lancer des comités de quartiers avec des élus indépendants de la majorité municipale ». « Les problèmes n’arrivent pas jusqu’à la mairie. Il faut une remontée et un suivi », poursuit Sabine Hebbar.

Ensuite, nous « voulons diffuser en direct le Conseil municipal avec des suspensions de séance pour autoriser les questions des habitants. De même, ces conseils doivent marquer un véritable respect de l’opposition », déclare Sabine Hebbar.

Enfin, un choix fort « avec la baisse de 20% des indemnités des élus. Ces économies permettront de constituer des bourses d’études pour les plus méritants », indique Ahmed Hebbar.

Ecologie

L’éclairage public sur la commune de Denain est à revoir. « Il y a des carences sur l’éclairage public en LED, et notamment sur le parcours du tramway sur Denain (compétence SIMOUV) », explique Ahmed Hebbar.

Ensuite, sur le projet de réseau de chaleur avec le SIAVED « nous souhaitons dialoguer avec le SIAVED pour étendre au parc privé immobilier ».

Enfin, la mise en place d’une brigade verte « dans le cadre de la propriété urbaine. Elle serait chargée également de lutter contre les incivilités environnementales. Il serait nécessaire de verdir la ville », ajoute Ahmed Hebbar.

Pour sa part, Sabine Hebbar pointe du doigt une réalité de terrain. « Il existe de nombreux animaux errants sur Denain. Dans ce cadre, nous souhaitons installer un nouveau refuge pour les animaux en collaboration avec la SPA de Marly », indique-t-elle.

Le patrimoine

Fosse Mathilde à Denain

En figure de proue « de ce qu’il reste encore comme patrimoine à Denain, nous voulons sauver la Fosse Mathilde inscrite au Patrimoine de l’Unesco ». D’ailleurs, l’association du Mission Bassin Minier a fléché ce patrimoine minier denaisien en péril comme 11 autres sites sur le Bassin minier au Patrimoine Mondial.

Voilà une partie du programme de la liste « Demain pour tous »

La liste « Demain pour tous » :

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 7 mars 2020
Ahmed Hebbar Denain Sabine Hebbar
Ahmed Hebbar, l’énergie alternative à Denain
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email