Très très peu évoqué dans les médias, voire pas du tout, le salarié et/ou entrepreneur en situation de handicap mérite également toute l’attention des acteurs locaux, régionaux, voire autres organismes associés durant cette pandémie. Ce virus sans passeport ne fera pas de différence dans sa propagation, ni sur l’impact économique que vous soyez valide ou non. Dans ce cadre, outre les aides significatives (très médiatisées) par les pouvoirs publics, l’Agefiph (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées) a lancé une série de dix mesures exceptionnelles.

Qui est l’Agefiph ?

Tout d’abord, il faut recadrer le porteur de ces mesures. L’Agefiph est issue de la loi de 1987, elle est l’organisme collecteur des fonds versés par les entreprises privées, de 20 salariés et plus, qui ne remplissent pas les conditions de taux d’emplois des personnes en situation de handicap au sein de leur entreprise,  le fameux taux d’emploi légal de 6%. On considère encore que ce chiffre représente la proportion de citoyennes et citoyens français en situation de handicap en France, cette donnée atteint tranquillement les 10% si vous y ajoutez les aidants, trop souvent ignorés. Pour mémoire, la relecture d’un article sur la conférence d’Axel Kahn au sein de l’Université Polytechnique Hauts-de-France n’est pas sans intérêt (https://www.va-infos.fr/2019/03/26/axel-kahn-temoin-privilegie-a-luniversite-polytechnique-hauts-de-france-1-2/).

Pierre Legrand, Directeur du Cap Emploi Grand Hainaut au pupitre, et Georges Maillot, président de l’APEI du Valenciennois à l’occasion de la remise du S3A (accueil des personnes en situation de handicap intellectuel) au Cap Emploi Grand Hainaut

Sur le Valenciennois, vous avez des très bon élèves comme PSA Valenciennes avec entre 8 et 9% de taux d’emploi des personnes en situation de handicap, et des moins bons qui payent le maximum… ! Le porteur sur le Grand Hainaut des politiques en faveur de l’insertion et du maintien de l’emploi est le Cap Emploi Grand Hainaut (https://www.capemploi-59grandhainaut.com), il est situé boulevard Froissart à Valenciennes.

Concernant l’Agefiph, nous parlons d’une structure de taille avec un effectif de 450 salariés en 2019 pour un budget de 435,5 millions d’euros en 2018, du lourd en résumé. L’AGEFIPH est donc par essence le porteur de toutes les initiatives pour l’emploi, le maintien et l’entreprenariat des personnes en situation de handicap dans le domaine privé.

Pour passer ce Cap… !

En complément des aides des pouvoirs publics, l’AGEFIPH* met donc en oeuvre des mesures exceptionnelles, pour un coût évalué à 23 M €, elles sont valables rétroactivement à compter du 13 mars 2020, et jusqu’au 30 juin 2020. Ces dernières visent à soutenir les personnes handicapées dans l’emploi, qu’elles soient en emploi ou demandeurs d’emploi, et de soutenir les employeurs privés et les entrepreneurs travailleurs handicapés.

Mesures pour soutenir le maintien de l’activité des personnes handicapées

  • Prise en charge du remboursement des frais de transport, d’hébergement et de restauration des salariés ou travailleurs indépendants exerçant des activités essentielles à la Nation et indispensables à la gestion de la situation de crise sanitaire.
  • Possibilité pour les apprentis et les stagiaires en formation de poursuivre leur formation à distance en assouplissant les critères d’attribution de l’aide au parcours vers l’emploi (aujourd’hui limitée à l’accès à l’emploi ou l’entrée en formation).
  • Maintien de la rémunération et la protection sociale des stagiaires en formation qui ont interrompu leur formation en raison du confinement
  • Mise en place d’une permanence téléphonique d’écoute psychologique ouverte aux personnes en situation de handicap, demandeurs d’emploi, salariées, travailleurs indépendants, isolées ou rencontrant des difficultés liées au confinement et à la proximité de situations graves ou mortelles, génératrice de stress.

Mesures pour soutenir les entrepreneurs handicapées

  • Création d’une aide exceptionnelle de 1 500 € « soutien à l’exploitation » en complément de l’aide existante d’Etat pour soutenir la création ou à la reprise d’entreprise.
  • Couverture financière des périodes de carence d’arrêt de travail et des arrêts pour garde d’enfants pour les créateurs soutenus par l’Agefiph.
  • Accompagnement renforcé des entrepreneurs travailleurs handicapés pour leur permettre de bénéficier d’un diagnostic action « soutien à la sortie de crise » et favoriser la relance ou la réorientation de leur activité

Accompagner les employeurs

  • Prise en charge des coûts liés au télétravail, sous la forme d’un financement comprenant le matériel informatique, le mobilier et les connexions internet, lorsque l’employeur est tenu d’organiser le travail à distance et qu’il n’a pas mis en place antérieurement de mesure de télétravail.
  • D’autres mesures plus techniques sont en vigueur également.

Daniel Carlier

* L’AGEFIPH est signataire, avec l’État, la Secrétaire chargée des personnes handicapées, Pôle emploi, le FIPHFP, CHEOPS, UNML, la Caisse Nationale pour la Solidarité et l’Autonomie (CNSA), l’Association des Régions de France (ARF), ADF, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS), et la Caisse Centrale de la Mutualité Sociale Agricole (CCMSA).

Publié par Daniel Carlier le 9 avril 2020
Cap Emploi du Grand Hainaut Handicap
Le soutien à l’activité des personnes en situation de handicap
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email