Dans la salle Maurice Hugo, réservée habituellement aux joutes sportives du Basket et du Handball, s’est déroulé ce Conseil municipal d’installation, en mode Covid-19, à Saint-Amand-les-Eaux. Alain Bocquet a été réélu sans coup férir pour entamer son 5ème mandat de premier magistrat au sein de la cité thermale.

Alain Bocquet : « La campagne électorale à mis en évidence des projets d’intérêt général partagés par tous »

A la crise sanitaire vécu au quotidien s’est ajouté deux disparitions sur Saint-Amand-les-Eaux durant cette période de confinement, le décès de Michel Meresse suite à une longue maladie, et celui de la jeune Déborah Postiaux, élue au sein de ce nouveau Conseil municipal décédée dans un accident de voiture, tragique. « Nous leur rendrons hommage en octobre certainement », précise Alain Bocquet. Oui, le Covid-19 impose aujourd’hui des cérémonies religieuses où la présence tout au plus d’un onze de football est possible, c’est humainement effroyable !

Vote d’Alain Bocquet

Dans un semi huis clos puisque les administrés pouvaient suivre ce Conseil municipal d’installation sur le net en live, l’élection d’Alain Bocquet pour un 5ème mandat s’est déroulée dans la logique du scrutin du 15 mars 2020. Rappelons le score, liste d’Alain Bocquet 50,96%, liste d’Eric Renaud 28,79%, Guillaume Florquin 11,71%, et Eric Castelain 8,53% avec, comme sur l’ensemble des villes françaises, une abstention record de 60,58% concernant la cité thermale.

Trois candidats étaient en lice pour le fauteuil majoral, Alain Bocquet, Eric Renaud, et Guillaume Florquin. Alain Bocquet a obtenu 25 voix, le plein de ses voix, Eric Renaud 5 voix (idem), Guillaume Florquin 2 voix (idem). Pour sa part, autre siège obtenu par l’opposition Eric Castelain ne s’est pas présenté à cette élection du maire (vote blanc).

Avant la liste d’adjoints, évoquons les prises de parole du maire et de l’opposition.

« Des normes d’après Covid-19 s’imposeront », Alain Bocquet

Vote de Nelly Szymanski, 1ère adjointe, et Fabien Roussel, député de la 20ème circonscription

Evidemment, cette crise sanitaire a mobilisé les agents volontaires de la collectivité locale, les élu(e)s « au sein d’une cellule de crise mise en place durant la durée du confinement », mais bien sûr les premiers de cordée « ils méritent notre respect, ils ont contribué à ce que le pays continue de tourner et à vivre au mieux cette crise étrange et anxiogène », commente Alain Bocquet. Certains au front durant toute cette pandémie ne se contenteront pas des applaudissements quotidiens à 20H00, les débats sociaux vont alimenter ce second semestre 2020.

Les conséquences financières seront palpables dans la réflexion urbaine à venir. Si des avancées heureuses sur la mobilité plus écologique pourraient découler de cette période, la construction d’un nouvel équipement public, comme une école « ne pourra être un copier-coller de celles que nous avons réalisé ces dix dernières années. Des normes d’après Covid-19 s’imposeront, il faudra forcément innover. Il faudra être inventif et se creuser la tête », souligne le maire.

Sur l’économie locale, sur la cité thermale comme ailleurs, nous devons nous attendre « avec lucidité qu’après la crise sanitaire s’enchaineront les crises économique, sociale, et psychologique »… sur le premier volet, l’action de la Porte du Hainaut fut importante en complément des aides d’Etat « 900 dossiers instruits, 600 mis en paiement dont une centaine concernant les entreprises amandinoises », poursuit le maire.

Enfin, le souhait d’une concorde locale pour l’avenir de cette commune demeure vivace chez le premier magistrat. Il voit dans cette campagne municipale des points de « rassemblement de tous ceux qui souhaitent que notre cité thermale aille de l’avant. La campagne électorale a mis en évidence des projets d’intérêt général partagés par tous. Je pense notamment à l’aménagement du Parc de la Scarpe à la volonté d’aller plus loin dans la démocratie participative », conclut Alain Bocquet.

« Une journée noire pour la démocratie », Eric Renaud

Vote d’Eric Renaud

Pour sa part, Etic Renaud a tiré à boulets rouges sur l’effectivité de ce 1er tour du 15 mars 2020, un temps où le report était envisagé, annoncé par les médias d’infos en continu, et puis un autre où le poids des partis politiques conjugué à une démocratie devant s’exprimer à pris le pas. « La liste de la majorité municipale a récolté 19,6% des inscrits. Une majorité des Amandinoises et des Amandinois sont restés chez eux »… « Cette élection du 15 mars a engendré des contaminations, et on remet cela le 28 juin prochain »… « néanmoins, nous demeurons une opposition constructive durant ce nouveau mandat ».

Pour Guillaume Florquin « le format particulier de cette élection amène de l’humilité ». Cela ne fait aucun doute, tous les conseils municipaux élus pour ce 1er tour ont parfaitement intégré que la majorité silencieuse est hors les murs.

Vote de Guillaume Florquin

Enfin, Eric Castelain rappelle que la crise économique devant nous « pourrait déboucher au 4ème trimestre 2020 sur le plus grand choc de chômage réel de notre histoire ». Assurément, actuellement, l’Etat protège, tout comme les collectivités territoriales et locales, mais à un moment donné l’argent public ne pourra pas tout. Il faudra réellement se serrer les coudes dès septembre, car le typhon économique et social est en marche… !

Pour finir sur une note positive, soulignons la citation d’un homme célèbre retenu par le nouvel édile. « Je partage pleinement ce qu’avait dit à ce propos Winston Churchill : « Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté ».

Une liste de 9 adjoints pour la majorité municipale a été élue contre une proposition d’une liste de 4 adjoints « compte tenu des compétences transférées à l’intercommunalité », précise Eric Renaud.

Dans cette liste, on notera une parité parfaite « une première historique dans l’histoire de cette commune », souligne le maire. Une équipe d’adjoints renouvelée (liste ci-dessous et diaporama du 9ème au maire ci-dessous) où nous pouvons noter que Nelly Szymanski est la 1ère adjointe, un rôle important dans une commune comme chacun sait, sera principalement sur la vie des quartiers et la vie associative. Jean-Marc Mondino n’est plus aux finances, mais à la culture en lieu et place de Fabien Roussel, député de la 20ème circonscription, et Secrétaire général du PCF. Le budget est donc repris par Sylvie Wiart, mais cela coulait de source si vous avez suivi les derniers conseils municipaux. Ensuite, l’arrivée de la championne olympique de judo, Cecile Nowak-Grasso sur le Sport et Equipements sportifs avec un réel objectif pour les J.O de Paris 2024 où Saint-Amand pourrait jouer la carte d’une base d’entraînement pour une équipe nationale ou internationale, une discipline… voilà un beau challenge. David Leclercq récupère, pour sa part, le Thermalisme devenu un sujet central durant cette campagne électorale, lourde mission ! Florence Delférrière sera toujours dans sa partie Education, jeunesse et enfance. Il revient à Patrick Dufour de s’atteler aux travaux et urbanisme, cette commune est particulièrement concernée par des chantiers en cours et à venir. Corinne Alexandre est en charge de l’Action sociale et familles, la solidarité qui devra s’inventer plus encore durant cette deuxième partie de l’année 2020. Cette pandémie va accentuer la fracture sociale, c’est une évidence sociétale ! Enfin, Franc de Neve sera à la baguette du développement durable, une thématique dont la réflexion sera peut-être le seul élément positif de cette crise sanitaire, le mode de déplacement, l’achat de proximité, le produit recyclé, le consommé fabriqué en France… la liste est illimitée !

La listes des 9 adjoints et leurs délégations :

Nelly Szymanski : 1ère adjointe, Citoyenneté participative, concertation, vie des quartiers, vie associative

David Leclercq : 2ème adjoint, ville santé bien-être, bien vieillir, thermalisme

Florence Ville-Delferière : 3ème adjoint, éducation, enfance, jeunesse

Jean-Marc Mondino : 4ème adjoint, culture, équipement culturels, tourisme

Corinne Alexandre : 5ème adjoint, solidarité, action sociale et familles

Franc de Neve : 6ème adjoint, développement durable

Cécile Nowak : 7ème adjoint, sport et équipements sportifs

Patrick Dufour : 8ème adjoint, espace public, travaux et urbanisme

Sylvie Wiart : 9ème adjoint, budget, et administration générale

Le prochain conseil municipal aura lieu le 18 juin 2020.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 27 mai 2020
Alain Bocquet Eric Castelain Eric Renaud Guillaume Florquin Saint-Amand-les-Eaux
Alain Bocquet réélu à Saint-Amand-les-Eaux
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email