Au coeur de cette période de confinement, les enseignants ont pratiqué avec célérité la pédagogie à distance pour ceux en capacité de la suivre numériquement. Là est le problème, une frange significative de cette jeunesse ne pouvait pas suivre cet enseignement d’où cette remise de tablettes numériques par l’Etat aux familles.

(Les représentants des communes d’Escaudain et de Douchy-les-Mines étaient présents afin de récupérer un carton… de tablettes).

Michel Chpilevsky : « La République est très attachée à l’égalité d’accès à l’éducation »

Remise d’une tablette par la maire de Lourches

C’était la première sortie pour la nouvelle maire de Lourches, Dalila Duwez depuis son installation à la suite de Jean-René Bihet, à l’occasion d’une remise de tablettes à des familles de la commune. Cette distribution de tablettes numériques avec une connexion 4G concernait également les communes d’Escaudain et de Douchy-les-Mines, présentes à cette manifestation.

Sur Lourches, cette distribution symbolique concerne des familles dont les enfants sont en classe élémentaire ou maternelle. « Cela permet à plusieurs jeunes dans la même famille de bénéficier de cet enseignement distanciel. Sept familles en école primaire « Les Coquelicots » vont bénéficier de ces outils numériques, mais également trente et une  familles du Collège Voltaire », précise l’édile de Lourches.

Il est apparu rapidement aux enseignants qu’une partie de leurs classes était déconnectée, faute d’outil numérique. C’était un risque prévisible durant cette période inédite de confinement, car cette fracture numérique, in fine sociale, n’est pas une nouveauté issue de cette crise sanitaire.

« Des inégalités en matière de continuité éducative », Michel Chpilevsky

Remise d’une tablette par le Sous-Préfet de Valenciennes

Outre des félicitations de bon aloi à l’endroit de la première magistrate avec laquelle « nous partageons l’action publique sur le territoire », le Sous-Préfet de Valenciennes met en exergue cette « Education au coeur de la République, elle est très attachée à l’égalité d’accès à l’enseignement, et nous avons constaté, plus encore, des inégalités en matière de continuité éducative durant cette période de confinement »… « dans les quartiers prioritaires Politique de la Ville ».

Dans cette optique, Julien Denormandie, Ministre chargé de la ville, a mobilisé les crédits de l’Etat pour des achats de tablettes en faveur des familles dépourvues d’outils numérique. « Sur le Valenciennois, ce sont 342 tablettes qui seront distribuées dans ce cadre », précise le Sous-Préfet de Valenciennes.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 3 juin 2020
Dalila Duwez Lourches Michel Chpilevsky
(Lourches) Des tablettes pour réduire la fracture numérique
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email