La campagne municipale poursuit son cours sur Vieux-Condé. Deux listes non modifiées s’affronteront le 28 juin prochain. Celle de Franck Agah représente l’Union de la Gauche, et ce n’est pas rien dans l’histoire politique de cette commune. A telle enseigne que Patrick Kanner, Sénateur du Nord et ancien ministre de la Jeunesse et des Sports pour le Parti socialiste, et Fabien Roussel, député de la 20ème circonscription, mais également Secrétaire national du Parti Communiste Français, ont rejoint pour une visite amicale Franck Agah, ses colistières et ses colistiers.

Franck Agah : « Nous sommes la 1ère force d’opposition et de rassemblement de l’union de la gauche sur Vieux-Condé »

En propos liminaire, la tête de liste de « Vieux-Condé ô coeur » répond aux propos de David Bustin, sur plusieurs points, dans notre édition du samedi 13 juin : « Pourtant en 2014, la famille Bustin a bien compté sur la calculette pour gagner cette municipale en 2014… ». Rappelons que Guy Bustin en 2014 avait bénéficié du soutien officiel de Bruno Monnier, non présent au second tour, faisant indéniablement une différence en voix sur l’issue finale du scrutin.

Ensuite, la tête de liste rappelle non sans malice que « David Bustin redécouvre le Boulon. Dès l’arrivée de la majorité actuelle, le Boulon a subi une baisse de la subvention, et surtout une facturation de l’aide logistique de la commune durant des manifestations comme les Turbulentes. La dotation de Valenciennes Métropole ne compense pas tout. Nous voulons redonner toute sa place au Boulon, outil culturel, mais également de démocratie participative avec la population. De plus, cette baisse de subvention fut une réalité également pour l’ensemble des associations sur la commune. Je rappelle tout de même que j’ai soutenu la création de l’association de Boxe Thaï… ».

« Nous pensons qu’il était important d’ouvrir dès le 02 juin pour les familles volontaires », Franck Agah

Bien sûr, le sujet du maintien de la fermeture des écoles communales est ultra sensible. « Si nous étions favorables à un temps de préparation des écoles communales dès le 11 mai. Nous pensons qu’il était important d’ouvrir dès le 02 juin pour les familles volontaires. Reparlons de ce sondage où 83 % des familles auraient indiqué ne pas vouloir remettre leur enfant à l’école. Donc, quelle est le choix pour les 17 % de familles volontaires ? Je rappelle que seulement 34% des familles de Vieux-Condé sont imposables », indique Franck Agah

Très remontée sur cette thématique, Brigitte Bordet ne décolère pas sur cette privation : « L’école est un pilier de la République, la socialisation de l’enfant est fondamentale surtout au sein d’un territoire où beaucoup de familles sont dans la précarité. On confisque la liberté de choix pour ces familles volontaires de Vieux-Condé ». 

Un tacle politique de Franck Agah sur ce sujet, puisque la majorité actuelle veut aller jusqu’au bout de son raisonnement quitte à payer les sanctions financières du TGI de Lille avec les émoluments des élus. « Pourquoi ne propose-t-il pas les émoluments des élus pour soutenir nos commerçants, nos associations, le CCAS (vu dans d’autres communes comme la Sentinelle), etc. », lâche Franck Agah.

Enfin, sur le volet financier « un audit a été réalisé par la majorité en 2014 révélant un excédent d’1,4 million d’euros. Ce rapport n’a jamais été publié. Nous nous engageons à communiquer publiquement l’audit financier que nous ferons par l’intermédiaire d’un cabinet indépendant. Nous voulons repartir (en cas d’élection) sur une base saine », indique Franck Agah.

« Personne ne nous attendait », Franck Agah

Sur l’issue du scrutin le 15 mars 2020 pour lequel il aurait fallu « faire le choix d’un report global. Toutefois, après le vote du 15 mars (validé), l’organisation d’un second tour était inévitable. D’autant plus que nous savons tous que la Communauté d’agglomération est paralysée, cela bloque de nombreux dossiers sur Vieux-Condé », précise-t-il.

En ce qui concerne le résultat : « Personne ne nous attendait 2ème. Depuis 2014, l’opposition est totalement dénigrée. Certes, nous ne sommes plus présents depuis septembre 2017 au Conseil municipal, mais il eut été plus judicieux de contacter les 3 autres listes de l’opposition pour travailler ensemble, au service de la population, durant cette crise sanitaire. En s’isolant, la mairie a raté de nombreuses initiatives de bénévolats, d’associations de couturières, il fallait aller chercher toutes ses opportunités », souligne Franck Agah.

Aujourd’hui, Franck Agah repart avec la même liste composée d’anciens élus, mais également de beaucoup de colistières et de colistiers de la société civile.

« Je reste solidaire de la gestion de Serge Van der Hoeven », Franck Agah

Durant le point presse du vendredi 12 juin par David Bustin, la gestion communale de l’ancien maire de Vieux-Condé ne fut pas épargnée. « Je reste solidaire de la gestion de Serge Van der Hoeven. J’étais 2ème adjoint. J’assume, et d’ailleurs tous les projets énumérés ( et subventions) cités par David Bustin sont le fruit du travail du précédent mandat. Avec Ségolène Royal, le dossier de subvention pour 2 millions d’euros, le PNRQAD signé fin 2012 avec l’Etat et Valenciennes Métropole dont l’îlot Gambetta/Dervaux que Serge Van der Hoeven avait présenté avant l’élection municipale de 2014, voire les programmes sur la Solitude avec l’appui de Jean-Claude Dulieu, conseiller cantonal à l’époque… », indique Franck Agah.

« Nous sommes très lucides face à la prochaine crise sociale », Franck Agah

Aucun élu en France, à l’issue du 28 juin prochain, ne conteste une détresse sociale plus prégnante encore courant du second semestre 2020. La suite de la crise sanitaire sera terrible. « Nous sommes très lucides face à la prochaine crise sociale. C’est pourquoi, nous voulons déjà plus soutenir nos commerçants sédentaires, outre le soutien financier évoqué par Guy Bustin, à travers des exonérations de taxes/charges locales « , précise-t-il.

Dans cet esprit, il apparaît nécessaire de « redynamiser l’union du commerce locale, recréer un lien avec la CCI du Grand Hainaut, mais plus globalement de soutenir l’ensemble du tissu associatif local. Concrètement, dans notre programme, nous envisageons l’installation d’une Maison des Associations, très centrale, avec la création de poste d’une personne ressource au contact de toutes les associations », commente Pierre Scaramuzzino, colistier. Rappelons que 10% des salariés en France travaillent dans le monde associatif. Ensuite, techniquement, il est beaucoup plus simple d’apporter une subvention à une association qu’à un commerçant en direct !

Dans les outils de gestion de proximité, Franck Agah revient sur la remise en route du Conseil citoyen. « La création du City Stade a été réalisée avec les fonds de la TFPB évoquée par David Bustin. Plus globalement, ces investissements doivent faire partie intégrante de la GUP (Gestion Urbaine de Proximité), le suivi des comités de quartier… », poursuit-il.

« Création d’une police intercommunale sur le Pays de Condé », Franck Agah

Avant de parler d’intercommunalité, Franck Agah repose la problématique « du contrat local de prévention de la sécurité, il faut le revoir, il n’est pas actif. Certes, nous avons un coordonateur pour le contrat intercommunal de prévention de la sécurité sur le Pays de Condé, mais avec un manque d’actions concrètes. Ensuite, nous souhaitons la création d’une police intercommunale sur le Pays de Condé. Ce dossier marquerait d’ailleurs la prise en compte du Pays de Condé par Valenciennes Métropole. Notre capacité à peser sur les décisions au sein de la CAVM est fondamentale », indique Franck Agah.

Plus d’infos sur la liste « Vieux-Condé ô coeur » sur (Liste Franck Agah)

 « Notre campagne a démarré dès la législative en juin 2017 », Franck Agah

Fabien Roussel, Patrick Kanner, et Franck Agah (Joël Bois en fond de visuel)

Sur le volet politique, Franck Agah reconnaît que sa candidature vient de loin. « Je suis présent sur Vieux-Condé depuis 28 ans. Je fus le suppléant de Fabien Thiémé à la législatives de 2007 où nous avons perdu contre Jean-Louis Borloo, ministre à l’époque, j’ai beaucoup appris avec Fabien à travers son humanité. Pour cette candidature 2020, notre campagne a démarré dès la législative à travers notre soutien à Fabien Roussel en 2017. Un scrutin où David Bustin fut battu lourdement », précise-t-il.

Patrick Kanner acquiesce : « Il était important que le Parti Socialiste ne présente pas de liste dans cette circonscription alors que LREM était une étiquette très porteuse en 2017. Nous avons soutenu Fabien Roussel, et c’est ce que nous devions faire pour conserver cette 20ème circonscription à gauche ».

« Cette union de la gauche à Vieux-Condé démontre que tous ensemble, unis pour les habitants de Vieux-Condé et Condé-sur-l’Escaut, nous pouvons remporter la victoire. Que ça, tout ça, c’est bien cela ! », poursuit Fabien Roussel. En effet, Joël Bois, candidat d’opposition en lice sur Condé-sur-l’Escaut était venu après cette réunion presse pour saluer le candidat de l’Union de la gauche à Vieux-Condé. Concrètement, la gauche rassemble ses forces sur le Pays de Condé… !

Dans cette logique d’union de la gauche, Franck Agah rappelle que « les 4 500 abstentionnistes auraient pu se reporter sur les 4 candidats du 1er tour. Chaque électeur est maître de son vote. J’espère une plus forte participation qu’au 1er tour. Toutefois, nous sommes la 1ère force d’opposition et de rassemblement de l’union de la gauche sur Vieux-Condé. Si jamais, notre liste remporte ce scrutin. Je dois remercier en priorité deux anciens élus, Pierre Lemoine et Serge van der Hoeven ».

« On se sent bien avec Franck », Brigitte Bordet

Pour conclure, quelques mots des colitisères présentes et présents durant cet échange. « Je soutiens Franck pour sa sincérité, sa transparence, ses compétences dans le domaine social, et pour son expérience d’élu », commente Pierre Scaramuzzino.

« Franck nous montre tout son intérêt pour le monde associatif dans lequel je suis très impliquée comme bénévole. Cela demande beaucoup d’énergie, et de volonté politique de la part d’un maire », indique Julie Warot.

Sans oublier le soin essentiel vis à vis des personnes âgées, les jeunes doivent être au coeur de toutes les préoccupations face à cette crise sociale. « Je soutiens Franck Agah pour sa simplicité, son humilité, son écoute de la jeunesse quelle que soit son origine. Cette liste est riche de ses différences et de ses valeurs », explique Joanna Vella. Compte tenu du nombre de jeunes sur le bord du chemin en septembre prochain, l’écoute sociale de la jeunesse devra être au zénith sur le Valenciennois… !

« Franck est force de proposition. Je sais qu’il va se battre pour les Vieux-Condéens », explique Marie-France Lemoine, ex présidente d’une antenne du Secours Populaire.

Brigitte Bordet résume en une phrase simple cette aventure locale : « On se sent bien avec Franck ! ».

Enfin Josette Naumann-Rosconvel met en exergue le profil de capitaine d’équipe de la tête de liste: « Franck est proche des gens, il est rassurant, il fédère autour de lui. C’est le juste équilibre entre un maire connaisseur de ses dossiers, mais également avec une réelle proximité des habitants. Il a le sens des responsabilités, et il sait déléguer ! ».

Le Pays de Condé se prépare-t-il a un virage politique à gauche ? Patrik Kanner y croit comme « l’opportunité de reprendre le département du Nord en mars 2021 ». Le vent du changement politique en lien étroit avec un cataclysme social fonçant comme un cheval au galop sur les habitants sera-t-il le message du dimanche 28 juin prochain ? C’est clairement l’inconnue totale faute de tout vécu politique similaire dans l’histoire de la 5ème République !

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 14 juin 2020
Franck Agah Vieux-Condé
Franck Agah « ô coeur » de Vieux-Condé
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email