Travailler la terre, planter soi-même, observer dans le temps la pousse, derrière ces gestes simples se cache aussi un bien-être, voilà l’objectif premier de l’association Val’entransition à travers cette nouvelle opération « Les Jardi’Pot’Agés » au sein d’un établissement pour personnes âgées sur Aulnoy-lez-Valenciennes.

(Les Jardi’Pot’Agés au Centre Intercommunal De Gérontologie sur Aulnoy-lez-Valenciennes)

Marc Duvivier : « Nous voulions prolonger notre opération solidaire pour les soignants »

Parmi les multiples initiatives solidaires recensées sur le Valenciennois durant cette période de confinement, l’association « Val’entransition » a lancé une série de plantations de p’tits pots de plantes aromatiques et de légumes à destination des soignants. « Nous avons remis 150 plants de tomates ce vendredi 19 juin au Centre Hospitalier de Valenciennes », précise Caroline Spriet, membre de l’association (Communiqué de Presse de Val’entransition).

Remise de plants au CHV

Suite à cette première initiative, l’association avait le désir de rebondir. « Nous voulions prolonger notre opération solidaire pour les soignants. C’est pourquoi, nous avons eu l’idée de proposer une opération de plantation d’aromates et de petites fleurs au sein d’un établissement de personnes âgées », commente Marc Duvivier, le président de l’association.

« Certains avaient un jardin avec des plantations dans leur vie d’avant », Denis Rodot

Cette volonté a trouvé une traduction concrète grâce à la collaboration du Centre Intercommunal De Gérontologie sur Aulnoy-lez-Valenciennes. En effet, à travers cette opération, baptisée «  les Jardi’Pot’Agés« , l’établissement accueillant 104 résidents lance une action sur le mieux-vivre. « Des résidents avaient un jardin avec des plantations dans leur vie d’avant. Aujourd’hui, ils retrouvent ces gestes habituels. D’ailleurs, certains nous apprennent beaucoup sur certaines pratiques », déclare Denis Rodot, le Directeur général du Comité des Ages du Pays Trithois.

En effet, la dite structure dépend du SIVOM, une structure intercommunale mis sur les fonts baptismaux en 1975 avec nombre de compétences, eaux et assainissements, etc., une intercommunalité bardée de compétences très novatrice à l’époque. « L’arrivée des communautés d’agglomérations en 2001 a supprimé toutes les compétences au sein de ce SIVOM sauf celle de la gestion des établissements des personnes âgées », précise Denis Rodot. En 2020, ce Sivom chapeaute 2 résidences autonomie, 2 EHPAD, 2 accueils de jour, et un SPASAD (Service Polyvalent d’Aides et de Soins à Domicile), comprenant 872 personnes suivies dont 600 (environ) à domicile, pour 256 agents.

« Redonner un rôle éco-citoyen à nos résidents », Rebecca Le Druault

Travailler la terre de ses mains dépasse de loin sa simple exécution. Cette action est également « un projet d’accompagnement des personnes âgées. En effet, vous constatez une perte de repères chez notre public. Là, plantez soi-même et suivre cette plantation est important. A travers cette démarche, nous voulons redonner un rôle éco-citoyen à nos résidents », indique Rebecca Le Druault, la Psychomotricienne.

« Bien vieillir participe à la cohésion sociale », Mathias Sabos

Cette action de proximité sociale profite également de l’oeil bienveillant de la municipalité. « Nous parlons ici d’écologie positive. Cette action s’inscrit pleinement à notre idée de l’éco-citoyenneté, car bien vieillir participe à la cohésion sociale », explique Mathias Sabos, conseiller délégué à la transition écologique et citoyenne au Conseil municipal d’Aulnoy-lez-Valenciennes, et complice consentant comme adhérent de Val’entransition.

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 27 juin 2020
Aulnoy-lez-Valenciennes Les Jardi’Pot’Agés Valentransition
Les Jardi’Pot’Agés sur Aulnoy
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email