A Valenciennes, le paysage du livre se réduisait à deux grandes enseignes, pas d’indépendant dans cet univers aux aspérités étonnantes. Pourtant, dès ce samedi 05 septembre, sous la houlette de Céline Dereims, une librairie indépendante, baptisée « Les yeux qui pétillent », va ouvrir ses portes au 11 Avenue Georges Clemenceau à Valenciennes. Plus qu’un challenge, elle désinhibe une respiration livresque où le temps du conseil est aussi important que la Carte Bleue… du client !

Celine Dereims : « Le livre rassemble toutes mes valeurs ! »

Cette histoire commence par un choix de vie très actuel, celui d’une reconversion professionnelle. Le job d’une vie se fane comme un amour sans étincelle. Aujourd’hui, l’homme comme animal social a besoin de trouver de nouvelles routes pour se (re)définir. « J’ai quitté une carrière de commercial dans la finance en octobre 2018. Ensuite, mon bilan de compétences a fait apparaître le besoin accru d’un contact avec une clientèle, un métier proche de mes valeurs, et de fil en aiguille le livre passion concentrait tous mes centres d’intérêts. Le livre rassemble toutes mes valeurs », explique Céline Dereims.

Formation dans le domaine de la librairie indépendante, stages divers chez des professionnels, voire dans une maison d’édition « Courstoujours » (http://courstoujours-editions.com/) portée par Dominique Brisson « marraine de la librairie « Les yeux qui pétillent », précise la professionnelle, rien n’a été omis avant de se lancer dans l’arène.

Vu de Valenciennes intra-muros, l’idée d’une librairie indépendante à succès ne saute pas aux yeux « et pourtant de nombreuses villes des Hauts-de-France ont des librairies indépendantes. Grâce aux conseils et à l’accompagnement de la BGE Lille, j’ai réalisé une étude de marché, et notamment une enquête terrain. Il est apparu que deux villes dans le Nord n’avaient pas une offre dans le domaine, Douai et Valenciennes. Mon choix s’est porté sur la ville de Valenciennes où j’ai d’ailleurs eu un soutien de la commune à travers des rencontres avec la Manageuse de ville Emilie Gérard, mais également un soutien de 1 500 € à l’ouverture, et 1 500 euros six mois après. Je bénéficie également de l’aide de l’association « Val’initiatives » avec un soutien financier de 6 000 € », déclare la libraire.

« D’abord un lieu de vie », Céline Dereims

Pour autant, ce chemin sur les fonts baptismaux de l’Athènes du Nord ne fut pas sans encombre. En effet, après avoir participé au concours « Mon centre-ville a un incroyable talent » en septembre 2019 où elle fut remarquée, Céline Dereims a vu son projet d’un local rue Saint-Géry avorté. « J’ai rebondi sur ce site Avenue Clémenceau juste avant le confinement. Nous avons signé le bail seulement le 01 juillet 2020 compte tenu des circonstances sanitaires », précise-t-elle.

Ensuite, les fondamentaux de cette exploitation reposent sur une diversification du livre. On ne parle pas uniquement d’un acte de vente et d’achat, un geste mécanique où le plaisir ne peut que survenir de la lecture, mais plutôt d’un moment de convivialité où « le conseil du libraire est la plus-value du professionnel indépendant. Ensuite, cette enseigne sera d’abord un lieu de vie. Vous aurez les nouveautés, les romans, les essais, la littérature jeunesse, les BD, etc. Je vais mettre en place également un atelier d’écriture, des événements, des rencontres, un salon de thé (et café) avec des pâtisseries… », précise Céline Dereims.

Bien sûr, des temps forts vont ponctuer cette fin d’année comme le samedi 12 septembre avec « dès 16H, une Maison d’édition « Les Venterniers » sur St Omer afin de faire découvrir le livre artisanal, notamment la poésie. Ensuite, vers 18H, un jeu de questions/réponses dans les métiers de l’édition », poursuit-elle.

« Livre jeunesse québécoise », Céline Dereims

Chaque libraire indépendant imprime ses spécificités, ses spécialités sur lesquelles le lecteur glouton va se précipiter. « J’ai choisi deux thématiques très importantes pour moi. Tour d’abord, la création littéraire dans les Hauts-de-France sera très présente dans cette librairie. Ensuite, je suis très férue de la littérature jeunesse québécoise (francophone). Ainsi, vous retrouverez ici des livres jeunesse français et québécois », conclut-elle.

Au niveau des horaires d’ouverture, la libraire « Les yeux qui pétillent » sera ouverte du mardi au samedi de 10H à 19H. Vous noterez qu’entre 12 h et 14h cette libraire ouverte vous permettra de décompresser la tête dans un livre autour d’une boisson chaude avec une collation sucrée…, une idée à portée de bonheur !

Le hasard n’existe pas, cette libraire ne pouvait s’installer que dans un axe urbain honorant une femme ou un homme avec un destin hors norme, Georges Clémenceau, le « Tigre » surnommé également « Père la Victoire » fut légendaire disent… les livres. 

Plus d’infos sur www.lesyeuxquipetillent.com (site en construction)/téléphone 09 88 38 96 00

Daniel Carlier

Publié par Daniel Carlier le 2 septembre 2020
Céline Dereims librairie livre Valenciennes
L’ouverture pétillante d’une librairie indépendante à Valenciennes !
Facebook Twitter Linkedin
Print Friendly, PDF & Email