1. Accueil
  2. Accueil
  3. (Hand) Les Amandinoises battues par Chambray (25-20)
AccueilAmandinois

(Hand) Les Amandinoises battues par Chambray (25-20)

Le championnat a repris hier après plus d’un mois et demi d’arrêt (covid et championnat d’Europe). Sans Plazanet (l’arrière gauche s’est engagée avec Boden en Suède) et sans la gardienne De Sousa (opérée du ménisque en novembre), les Amandinoises, trop maladroites, ont perdu face à Chambray (25-20).

En prélude de ce compte rendu de cette rencontre, il faut mentionner que le déroulement du championnat a été modifié avec désormais treize journées aller puis play-off pour les huit premières équipes et play-down pour les six suivantes. Il reste trois matchs aux amandinoises pour se classer le plus haut possible.

23 balles perdues

Saint-Amand et Chambray-Touraine font un début de match poussif. Le premier but est inscrit par Frécon-Demouge à la 2’.  Les joueuses manquent de rythme et les ratés sont nombreux. Les Amandinoises sont sanctionnées ; 2’ pour Woloszyk puis Zivkovic. Saint-Amand joue sans gardienne pendant cette sanction et Stoiljovic en profite pour égaliser dans le but vide (6-6). Brkljacic sur penalty augmente l’avance de Chambry-Touraine (7-10, 25’).

Les Amandinoises déploient de l’énergie pour grignoter leur retard (9-10). Florence Sauval écope d’un carton jaune, elle réclamait une sanction pour la poussée dans le dos sur Kolczynski. Chalmandrier égalise (10-10) et Bellonet redonne l’avantage à la pause (11-10). Ouf les Amandinoises n’ont pas perdu leur valeur de combativité.

Si Marketa Hurychova est impeccable sur le repli défensif, le jeu amandinois n’est pas fluide : les balles perdues se succèdent, la tacticienne amandinoise demande de jouer « plus simple ». Saint-Amand et Chambray Touraine se rendent coup pour coup (12-12 puis 14-14). Romane Frécon échoue au tir sur deux attaques successives alors que Chambray Touraine trouve le cadre (14-16 puis 14-17). Attention à ne pas prendre l’eau… Rodrigues signe le -4 (14-18). Bellonnet colmate la brèche (15-18). Chalmandrier utilise son poignet magique (16-18, 48’) et Kolczynski s’envole (17-18). Chambray-Touraine remet de la puissance dans son jeu, Touré perfore (17-19). L’attaque fonctionne et la défense aussi, le dernier rempart, la gardienne de Chambray-Touraine, 37 ans, sort les barbelés et écoeure les attaquantes amandinoises en enchaînant les parades…L’écart se creuse (17-21). Les Amandinoises donnent tout pour recoller mais se précipitent. Sur un temps mort Florence Sauval leur dit, « nous avons le temps… ». Les Amandinoises n’y arrivent plus et s’inclinent (20-25), c’est leur 6ème défaite de la saison en championnat.

« Il y a eu trop de maladresses et d’erreurs », Florence Sauval

L’entraîneur amandinois Florence Sauval fait la moue, la prestation de son équipe n’est pas à la hauteur de ses espérances, « notre échec n’est pas lié à des exclusions, ni au froid dans la salle, ni au manque de rythme. Toutes les équipes manquent de rythme. Il y a eu trop de maladresses et d’erreurs pour rivaliser. Chambray-Touraine est une équipe d’expérience, Linda Pradel a fait la différence avec ses arrêts et Rodrigues a fait preuve de maîtrise. Nous avons pris des risques en jouant sans gardienne, nous sommes revenus à -1 puis nous sommes reparties dans nos travers. Nous devons élever notre niveau d’exigence à l’entraînement. L’objectif c’est de faire mieux samedi, tout le monde doit être en capacité de se remette en question. Nous ne pouvons faire que mieux… 41 tirs pris, 20 marqués, 23 balles perdues, nous sommes obligées de faire mieux et saisir les opportunités qui se présentent ».

L’ailière gauche Romane Frécon-Demouge bout à l’intérieur d’elle «  deux sentiments dominent, la déception et la frustration. En première mi-temps, tout n’est pas parfait mais nous sommes devant. Nous ne cherchons pas d’excuse, il y a eu des échecs aux shoots, des pertes de balle. Ce soir elles étaient prenables mais nous n’avons pas su mettre en place ce que nous avions prévu, nous avons essayé de s’accrocher mais c’était trop juste pour l’emporter. Ça fait un mois que nous préparons ce match. La trêve internationale, la Covid c’est dur pour tout le monde. Nous ne pouvons pas gagner en faisant autant d’erreurs ».

L’entraîneur de Chambray-Touraine Jérôme Delarue retient uniquement la victoire « 19 balles perdues c’est le pire total depuis le début de saison…j’avais espéré un plus grand match de mon équipe. Nous n’avons pas été bons mais nous avons été présents dans le dernier quart d’heure et nous avons fait la différence. Ça s’est joué entre la 45’ et la 55’, nous profitons des erreurs de Saint-Amand. Linda Pradel a pris l’ascendant psychologique. Je me satisfais de la victoire, l’objectif est rempli. Je suis content de la victoire mais le retour va être compliqué, je vais décortiquer la vidéo. Je ne vais pas tirer sur les joueuses, elles sont assez intelligentes pour savoir qu’elles n’ont pas fait un bon match, il ne faudra pas réitérer ce genre de performance samedi … ».

Soirée retrouvailles pour ces deux équipes ce samedi à 18h, Chambray-Touraine reçoit Saint-Amand en coupe de France.

Saint-Amand – Chambray Touraine : 20-25 (11-10).

– Saint-Amand : Dos Reis (9 arrêts sur 31, 58 minutes), Heranval (0 arrêt sur 1 tir), Kolczynski 4, Zivkovic 1, Frécon-Demouge 5, Woloszyk, Hurychova 1, Barthélémy 1 puis Malina 1, Pugliese 1, Chalmandrier 4, Kouaya, Bellonet 2.

– Chambray Touraine : Pradel (16 arrêts sur 35, 57 minutes), Novellan (1 arrêt sur 2, 3 minutes), Rodrigues 6,  Nicollet 1, Stoiljkovic 4, Touré 3, Memana 3 puis Brkljacic 3, Fehri,  Stosic 2, Sias 2, Asperges 1, Mwandi Kabamba.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu