1. Accueil
  2. Accueil
  3. (VAFC) Ils se sont vus beaux trop tôt (2-3) !
AccueilValenciennois

(VAFC) Ils se sont vus beaux trop tôt (2-3) !

Valenciennes a concédé une seconde défaite à domicile mardi soir au stade du Hainaut face à Nancy (2-3). Tout était pourtant bien parti, les Valenciennois ont mené 2-0 puis ont été en supériorité numérique. Nancy a su renverser la tendance en l’emportant sur le fil grâce à un but sur penalty de Cissokho à la 89’. Valenciennes descend à la 12ème au classement de la Ligue 2.

Trois buts encaissés en supériorité numérique

Bondo est inspiré en lançant en profondeur Biron qui frappe mais Prior est sur la trajectoire (14’). Valenciennes réagit sur un centre de Linguet (25’) mais Guillaume ne parviendra pas à contrôler le ballon. Biron, grâce à une succession de crochets, élimine les défenseurs valenciennois, son tir est légèrement à côté (28’). Nancy est dangeureux, Haag intercepte au milieu de terrain, la contre-attaque est enclenchée mais mal exploitée (32’). Diliberto tire un coup franc obtenu par Elogo à l’entrée de la surface. Guillaume le reprend et marque (1-0, 45’). Cette ouverture du score est plutôt contre le cours du jeu.

Après la pause, Spano sauve les Valenciennois en coupant un centre de Ciss (49’). Sur une erreur de placement de Seka, Cabral, tout en vitesse, double la mise (2-0, 52’). Cabral qui a des cannes veut prendre encore la poudre d’escampette, il est stoppé par Latouchent illégalement, carton rouge (55’). Avec deux buts d’avance et une supériorité numérique, la victoire tend les bras aux Valenciennois…que nenni…Nancy réduit le score par Biron (2-1, 59’). Cabral faire encore un bon coup, il intercepte à la 68’ et rate une tentative de lob …il aurait pu se rapprocher du but et défier le gardien de Nancy. Les hommes de Jean-Louis Garcia sont efficaces, la reprise de Rocha Santos est détournée du pied par Linguet qui trompe Prior (2-2, 77’). Nancy y croit de plus en plus. L’attaquant valenciennois Guillaume a la balle de match à la 87’ il n’arrive pas à pousser le ballon dans les filets alors qu’il est à quelques centimètres de la ligne. Deux minutes plus tard l’arbitre siffle penalty pour une faute de Spano dans la surface sur Haag. Cissokho s’en charge et offre la victoire à Nancy (2-3, 89’). Le défenseur valenciennois Spano ne digère pas le penalty sifflé et le fait savoir à l’arbitre d’une manière inappropriée, il écope d’un carton rouge. Les quelques minutes de temps additionnel ne changeront pas le résultat final.

« Une soirée compliquée  », Olivier Guégan

L’entraîneur valenciennois Olivier Guégan se pose des questions « dans les vestiaires après le match je n’ai pas beaucoup parlé après un scénario comme ça. Nous nous sommes liquéfiés après avoir mené 2-0 pour des raisons que je ne m’explique pas pour l’instant. Nous menons 2-0 sans faire une grande partie. C’est des petits détails, pour certains l’état d’esprit, pour d’autres le niveau…nous nous devons d’être plus matures, plus forts pour maîtriser le résultat mais malheureusement nous n’avons pas su le faire. Trois blessés, une suspension, la soirée est compliquée, nous avons mal à la tête. Nous avions le match en main, et puis nous nous sommes cachés, c’est certainement un manque d’expérience et de personnalité, ce n’est pas ce que j’ai envie de voir de mon équipe… ».

L’entraîneur de Nancy Jean-Louis Garcia savoure, « ça a été un ascenseur émotionnel nous avons cru que nos maux continuaient à travers une première mi-temps que nous avions contrôlé et nous faisons des cadeaux. 0-2, à 10 contre 11, c’était mal embarqué, nous nous sommes réorganisés. Tout le monde y a cru, la réduction rapide nous a donné un coupe de fouet, elle nous transcende. Nous étions plus forts physiquement que Valenciennes. Nous avons été récompensés, nous avons eu la réussite pour avoir un résultat. Comment l’expliquer ? C’est irrationnel. Ce scénario est à l’image du coach, nous ne lâchons rien. C’est une victoire méritée ».

L’attaquant de Nancy Mickaël Biron, auteur du premier but, a le sourire, « je suis sortie à la 64’, j’étais dans les vestiaires avec le kiné. Une fois le soin fini, j’apprends que nous gagnons 3-2, nous n’avons pas lâché, nous étions comme des guerriers. Je suis content, nous avons tout donné, c’est le mental il ne faut pas baisser les bras et jouer, nous ne savons jamais ce qui va se passer. La preuve… C’est une victoire qui fait du bien ».

Valenciennes – Nancy : 2-3 (1-0)

But : Guillaume (45’), Cabral (52’) pour Valenciennes ; Biron (59’), Rocha Santos (77’), Cissokho (89’sp) pour Nancy

Arbitre : M. Rainville Nicolas

Spectateurs : 0

Avertissements : Güçlü (74’), Ntim (78’) pour Valenciennes ; Haag (78’) pour Nancy

Exclusion : Spano (90’+1) pour Valenciennes ; Latouchent (55’) pour Nancy.

Valenciennes : Prior – Cuffaut (Güçlü 46’) , Ntim, Spano, Vandenabeele (Linguet 17’), Pellenard (Dos Santos 69’) –  Diliberto, Elogo (Chevalier 69’), Masson (Picouleau 34’) – Cabral, Guillaume.

Nancy : Valette – Latouchent, Seka, El Kaoutari, Ciss – Haag, Rocha Santos – Bondo (Akichi 82’), Bertrand (Triboulet 58’), Barka ( Karamoko 58’) – Biron (Cissokho 64’)

Anne Seigner

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu