1. Accueil
  2. Accueil
  3. Un VAFC tactique brise le Paris FC 2/0
AccueilValenciennois

Un VAFC tactique brise le Paris FC 2/0

Pour la réception du Paris FC dans le cadre d’un match en retard, le VAFC a monté son plus lumineux visage de cette saison 2020/2021. En résistant, puis dominant une grosse écurie de ligue 2, le VAFC se replace dans la première partie de tableau avec des ambitions légitimes pour la suite du championnat.

René Girard : « On a pris une leçon d’efficacité ce soir »

L’actualité est décidément atomique pour le club valenciennois où une annonce de reprise est dans l’air, une gronde des supporters en frontal avec la gouvernance actuelle, sans oublier un calendrier très serré sur le plan sportif, et au milieu de ce magma les hommes d’Olivier Guégan sortent le match de référence de l’année ! Pas de doute, les joueurs du VAFC sont imprévisibles.

Joffrey Cuffaut en action

La composition de l’équipe du VAFC et son dispositif étaient scrutés à la loupe. On attendait évidemment avec impatience la mise en route du trident offensif  Robail/Guillaume/Cabral. Chose faite à travers une organisation avec 3 défenseurs où les latéraux, notamment Cuffaut, peuvent peser sur le jeu offensif, mais également deux pointes (Guillaume et Cabral), et deux excentrés (Robail et Picouleau).

« Notre match référence », Olivier Guégan

Dès le début de la rencontre, on distingue très vite un combat tactique sans merci où les milieux de terrain se neutralisent. « Pour compenser notre déficit athlétique, je voulais imposer une qualité technique. Les joueurs ont été très respectueux des consignes. C’est notre match référence devant une belle écurie de ligue 2. C’était un gros match de ligue 2  », commente l’entraîneur du VAFC. Indéniablement, la qualité de jeu était au rendez-vous de cette soirée dans un Stade du Hainaut, toujours vide, où même le gardien frappant avec ses crampons son poteau est audible, un silence presque cathartique !

Baptiste Guillaume à l’offensive

Durant cette première période, les parisiens ont vendangé des occasions grâce à un Jérémy Prior impeccable devant sa cage. « Nous n’avons pas été efficaces. D’ailleurs, on a pris une leçon d’efficacité ce soir. Deux occasions, deux buts grâce à nos errements défensifs dont le premier où le Valenciennois fait quasi 80 mètres tout seul, c’est inadmissible. Nous sommes des professionnels, et nous n’avons pas été là quand il le fallait », déclare sans fard l’expérimenté René Girard, l’entraîneur du Paris FC.

En effet, le début de la seconde période commençait sur le même registre, une opposition très tactique où le Paris FC ratait les meilleures occasions jusqu’à la 58ème minute et cette fulgurance du capitaine Joffrey Cuffaut.

Sur une contre-attaque, le capitaine valenciennois remonte le ballon sans qu’aucun parisien ne s’interpose, il pénètre dans la surface, jette un oeil furtif pour un centre en retrait, et choisi une frappe en angle, but magnifique ! Avec ce nouveau but, il devient le deuxième buteur du club avec 7 réalisations, étonnant pour un défenseur latéral.

« 8 matchs en 25 jours », Olivier Guégan

A juste titre, l’entraîneur du VAFC était particulièrement satisfait, car « nous avons construit notre victoire, il faut juger un match sur sa globalité. Je regarde l’aspect collectif de cette victoire, j’ai félicité tous les joueurs pour le respect du plan de jeu. Maintenant, nous avons 8 matchs en 25 jours avec une rotation, des pépins physiques, c’est là où nous devons bien préparer les joueurs avec le staff médical. Nous avons encore, ce soir, 8 joueurs sur le carreau. J’attends un groupe au complet prochainement », explique  Olivier Guégan.

René Girard

Le second but du VAFC (72ème minute) symbolise parfaitement la dimension de l’équipe sur cette rencontre. Avec un Gaetan Robail à l’origine de nombreuses offensives, un Cuffaut feu follet aux dribbles chaloupés, où Guillaume a fait jouer sa puissance sur une contre attaque, une-deux avec Cabral sur le flanc gauche, puis se replace pour centrer vers Cabral qui reprend de volée pour un plat du pied excentré dans le petit filet… comme à l’entraînement.

Ne pas rater le derby…

Après cette victoire probante, le VAFC s’engage dans un calendrier soutenu avec déjà samedi un derby contre Dunkerque. On se rappelle d’un match indigent des valenciennois chez les Dunquerquois « beaucoup trop relâché, cette rencontre nous a fait mal tout comme la défaite contre Nancy », commente Emmanuel NTIM.

Olivier Guégan

« Nous affichons différents visages entre Nancy, Châteauroux, et aujourd’hui contre le Paris FC, c’est notre saison. Nous avons notre match référence. Nous avons des ambitions », explique Mathis Spano. Le joueur résume parfaitement le déroulement de cette saison iconoclaste. « Nous devons équilibrer notre choix de plan de jeu, c’est à dire garder le ballon, mais également former un bloc défensif quand cela est nécessaire. C’est un mixte », ajoute-t-il.

Olivier Guégan conclut sur l’horizon de cette équipe surprenante. « Nous devons confirmer dans le prochain derby contre Dunkerque. Il  faut gagner pour exister dans ce championnat. Je regrette que nous ayons laisser quelques points contre Nancy et Amiens chez nous, voire à Dunkerque », précise-t-il.

Ce mardi soir, le VAFC remonte à la 7ème place à quatre points du Paris FC… !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu