1. Accueil
  2. Accueil
  3. 164 étudiants de l’université reçoivent un don alimentaire et de première nécessité
AccueilTerritoire

164 étudiants de l’université reçoivent un don alimentaire et de première nécessité

Non, cette file d’attente n’est pas devant une salle de cinéma ou de spectacle, ni une manifestation organisée, ces jeunes femmes et jeunes hommes attendent dans le hall du bâtiment universitaire « Jules Mousseron » un sac avec des denrées alimentaires, hygiéniques, voire sanitaires. C’est en France en 2021 !

Fabien Roussel  : « Nous avons été surpris par le demande des étudiants sur le campus »

On le sait, cette période sanitaire fait des dégâts à tous les niveaux, et plus encore sur un territoire où la précarité est prégnante. Le milieu étudiant français ou étranger prend de plein fouet ce tsunami sanitaire, économique, et on ne le dit pas assez social au 1er degré, se loger, se nourrir, se laver… ! Evidemment, les étudiants très éloignés du milieu familial sont plus exposés encore à cette misère galopante.

Conscient d’une demande dans le Valenciennois, comme partout en France, le député de la 20 ème circonscription, Fabien Roussel, s’est inspiré d’initiatives sur les communes de Saint-Denis, Villejuif, Montreuil, et Lille via le Secours Populaire. « Sur ce secteur, nous avons sollicité les associations de « l’Humain d’Abord » pour assurer durant 4 samedis des collectes dans les communes de Raismes, Douchy-les-Mines, Saint-Amand-les-Eaux, et Denain », explique le député. « Sur Raismes, nous avons collecté 2 tonnes de dons alimentaires, de produits d’hygiène, voire de masques et gel hydroalcoolique. Les enseignes Lidl, Aldi, Leclerc, et Auchan nous ont permis de collecter les dons des consommateurs », poursuit Florian Renard, un membre de l’association.

Ensuite, la démarche fut de se rapprocher des organisation étudiantes pour recenser les besoins. « Nous attendions une trentaine de demandes. Au final, nous avons listé 164 étudiants souhaitant bénéficier d’un colis alimentaire, et de produits d’hygiène pour les filles, rasoir, mousse à raser, etc. pour les garçons », déclare Fabien Roussel.

Rendez-vous était donné ce samedi 13 février à 11h dans le hall du bâtiment « Jules Mousseron » du campus de l’Université Polytechnique Hauts-de-France. Certes, le repas à 1 € initié par le gouvernement, au lieu de 3,50 €, a fait beaucoup de bien aux étudiants, mais il ne suffit visiblement pas à la vue de cette demande pléthorique. La preuve sur le terrain vaut mieux que de long discours !

Camion venu apporter les colis alimentaires et de première nécessité

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu