1. Accueil
  2. Accueil
  3. Le Centre de tri public est engagé au SIAVED !
AccueilDenaisis

Le Centre de tri public est engagé au SIAVED !

Outre le budget du comité syndical du SIAVED, cette séance marquait le lancement officiel du futur chantier du Centre de tri public, le 1er de ce type sur l’arrondissement ! Une date qui marquera les esprits de toutes les EPCI du Grand Hainaut, car le compteur tourne avant l’obligation légale d’un Centre de tri public avec extension des consignes au 01 janvier 2023… !

Charles Lemoine : « Des choix stratégiques à moyen et long terme »

En propos liminaire de ce comité syndical, Charles Lemoine a voulu mettre en lumière la fin de collaboration avec le SIAVED, et départ en retraite, de sa Directrice de Cabinet, Sylvie Deregnaucourt : « Je tiens à saluer son travail. Elle nous a apporté la mémoire sur les déchets depuis 6 ans, sa connaissance du mondes des élus. Je la remercie pour tout ce travail et j’ai vraiment apprécié de travailler avec toi ».

Dans son discours liminaire, le Président du SIAVED souligne une préparation « budgétaire complexe, car nous devons faire des choix stratégiques à moyen et long terme. La première incidence est la hausse générale des coûts. A ce titre, en 2025, la taxe à la tonne sur l’enfouissement des déchets passera à 41€. En 2020, compte tenu d’un arrêt technique du CVE, nous avons enfoui près de 4 730 tonnes. C’est pourquoi, les travaux de modernisation du Centre de Valorisation Energétique sont fondamentaux. Ensuite, nous lançons aujourd’hui notre projet de Centre de tri public afin d’être en conformité fin 2022. Il y a deux appels à projet CITEO, et nous sommes l’un d’entre eux. Si nous ne réalisons pas conformément à la loi ce Centre de tri public, nous perdrons 1 270 000 € par an », commente Charles Lemoine.

Centre de tri public, son 1er budget et l’attribution du marché de conception-réalisation-exploitation

Pour graver dans le marbre ce futur Centre de tri public quasi en face du nouveau bâtiment administratif, le SIAVED a fait un transfert de son Budget primitif 2021 vers un budget annexe dédié au Tri. Le budget voté par les élus des 3 EPCI membres du SIAVED est de 3 030 000 euros. « Bien sûr, c’est un budget provisoire qui va évoluer avec le temps », précise le vice-président aux finances.

Ensuite, l’autre délibération cadre est l’adhésion d’une 4ème EPCI, le Pays Solesmois (CCPS) à la compétence « gestion de la fonction tri-conditionnement des emballages et papiers issus des collectes sélectives » du SIAVED. « Nous partons, à ce stade, avec nos trois EPCI membres et le CCPS. Par contre, nous restons ouverts à toute autre adhésion, réflexion sur la gouvernance, etc., concernant ce Centre de tri public que nous réaliserons quoi qu’il advienne ! ». Le détail du projet avait été parfaitement exposé aux élus communautaires lors du dernier ROB https://www.va-infos.fr/2021/02/26/siaved-le-centre-de-tri-public-avec-extension-des-consignes-a-lheure-de-verite/

Techniquement, concernant la CCPS, le SIAVED prend la compétence (gestion de la fonction tri-conditionnement des emballages et papiers issus des collectes sélectives ) en cours de marché sur cet EPCI, puis cette dernière abondera au nouveau Centre de tri public au 01 janvier 2023.

Enfin, le train est en marche au niveau du respect d’un calendrier, déjà serré, afin de rester dans les clous des obligations légales sur les déchets. Certes, ce type de projet a moins de lumière que d’autres sujets du moment, mais dès que la facture chez l’habitant, directement ou indirectement, va impacter le contribuable…, les autres EPCI du Grand Hainaut pourraient réfléchir. A ce stade, plusieurs EPCI observent le projet suivre son chemin.  Qui montera à temps dans le train en marche ?

Le BP 2021

Sur le Budget primitif, on peut flécher quelques réalisations à venir très importantes, des autorisations de programme, comme la nouvelle déchetterie sur Saint-Amand-les-Eaux, la rénovation de celle de Denain et de Mortagne du Nord, le Centre SIAVED logistique II, mais également les travaux du CVE la DASRI, les process… le tout pour 20 243 794 euros.

A noter également, le conventionnement entre le SIAVED et Valenciennes Métropole afin que les Raismois puissent déposer leurs déchets sur la déchetterie située à Beuvrages. Quand le bon sens géographique vous indique le chemin à suivre, cela pourrait être source d’inspiration pour d’autres coopérations tout aussi naturelles… !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu