1. Accueil
  2. Accueil
  3. L’association « La vie devant soi » arrive sur Valenciennes
AccueilValenciennois

L’association « La vie devant soi » arrive sur Valenciennes

Annoncée sur la page Facebook du maire de Valenciennes, la venue de l’association « La vie devant soi » sur la ville de Valenciennes, accompagnée par le département du Nord depuis plusieurs années, constitue une opportunité pour des personnes, et des familles, victimes d’une lésion cérébrale.

Stéphanie Fleuroux : « C’est le Département du Nord qui a fléché ce territoire avec des besoins (Le Valenciennois) »

Sur les fonts baptismaux en 2005, l’association « La vie devant soi » basée sur la région lilloise a pour objectif de proposer un soutien aux accidentés de la vie, de santé suite à un AVC, avec des séquelles irréversibles qu’elles soient cognitives et/ou motrices. Dès 2010, cette association a ouvert un foyer d’accueil médicalisé sur Lomme. « Cela nous donne une véritable expérience dans l’accompagnement, la coordination, et le suivi des personnes victimes d’une lésion cérébrale », commente Stéphanie Fleuroux, la présidente de l’association.

Chemin faisant, cette entité voulait se développer sur d’autres sites que sur la commune de Lomme, mais pas seulement… « Nous voulions élargir le champ de travail de l’association », souligne la Présidente. Ainsi, l’idée de la création d’un habitat partagé a cheminé compte tenu que le besoin d’une phase intermédiaire « à 60 ans entre le foyer médicalisé et l’EHPAD est une véritable réalité en France. C’est pourquoi, l’idée d’un habitat partagé, voire indépendant avec des espaces communs, a émergé dès 2019 », souligne la Présidente.

« Geneviève Mannarino connaît très bien nos projets », Stéphanie Fleuroux

« L’Etat a une politique inclusive en la matière et le Département du Nord relaye parfaitement cette ligne. Pourtant, à un moment donné, nous étions tentés d’aller sur le Pas-de-Calais, mais le Département du Nord a fléché des zones blanches avec des besoins (Le Valenciennois) sur ce sujet. Geneviève Mannarino connaît très bien ces projets, elle est très solidaire et nous soutient depuis longtemps ». L’expérience d’une colocation, voire de vivre dans un espace partagé, d’une étape où une structure de soutien « permet de coordonner les aides du bénéficiaire, le suivi de santé et social pour un retour à l’autonomie », poursuit Stéphanie Fleuroux. Sur ce profil de structure, le Département du Nord finance un coordonateur. Plus globalement, on retrouve le plus souvent des financements croisés entre l’ARS et le Conseil départemental sur ce type de dossiers structurants.

Jardin attenant à la bâtisse du “Little Rock Café”

Ensuite, comme souvent, l’implantation dépend d’une réalité foncière, d’une chance qui se présente. « Nous avons saisi l’opportunité de ce site à vendre Boulevard Pater à Valenciennes. Par contre, nous savions d’entrée que ce dossier serait long (négociation, projet…). Ensuite, comme nous voulions nous implanter véritablement sur cette ville pour imprimer notre dynamique, nous collaborons sur un autre projet avec le bailleur social SIGH dans le cadre de la construction d’un immeuble neuf (proche Gare SNCF de Valenciennes). Nous disposerons de 8 appartements où nous serons le relais locatif de SIGH. Ce projet devrait aboutir au dernier trimestre 2021 », indique Stéphanie Fleuroux.

« Très bon accueil des services de la ville de Valenciennes », Stéphanie Fleuroux

Dans les finances récurrentes d’un projet au long cours comme celui-ci, vous avez un maillage incontournable entre le Conseil départemental, la ville hôte, voire l’agglo en l’occurrence Valenciennes Métropole. « Nous avons reçu un très bon accueil des services de la ville de Valenciennes. J’ai rencontré Guy Marchant (ex adjoint en charge) afin de présenter ce dossier », commente Stéphanie Fleuroux.

Ensuite, sur le site historique du 1 BD Pater, l’ex « Little Rock Café », voire la discothèque « Le Cercle » pour les plus anciens, le dossier était plus étoffé. En effet, la partie patrimoine bâti va connaître une réhabilitation lourde afin d’accueillir des logements de standing. Par contre, dans le jardin (en friche) attenant, l’association « La vie devant soi » va bénéficier d’une construction neuve avec un logement pour 8 colocataires, puis 3 autres T2. « Le plus grand logement permet à des personnes souffrant de la solitude, avec des troubles du comportement, de franchir une étape. Ensuite, nous mettons en place un service d’accompagnement à l’autonomie, sur la coordination des aides administratives, sur le suivi de santé, et le partage social », indique la Présidente.

Assurément, cette association arrive en force sur la commune de Valenciennes à travers, d’entrée de jeu, deux projets en cours. C’est pas banal, mais diablement utile pour les personnes concernées sur le Valenciennois.

 Vous pouvez vous inscrire pour une demande de location sur ces sites à Valenciennes au :

03 20 00 25 25/ Mail : contact@assolaviedevantsoi.fr, site internet : http://www.assolaviedevantsoi.fr

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu