1. Accueil
  2. Accueil
  3. Béatrice Descamps : « L’urgence sanitaire ne justifie pas tout ! »
AccueilValenciennois

Béatrice Descamps : « L’urgence sanitaire ne justifie pas tout ! »

Achevée à 5H40 du matin, la très médiatisée première lecture de la loi relative au « Pass Sanitaire » amène des réflexions sur le fond et la forme. Entretien avec Béatrice Descamps présente tout le long des débats, entre deux trains, puisque le Sénat devrait débattre dans la foulée pour une dernière lecture ce week-end… peut-être !

On le subodorait depuis un mois à la lecture des informations en Angleterre concernant le variant Delta voire en Israël, ce nouveau variant transgresse les paramètres connus de La Covid. En effet, son excrétion par notre organisme implique une prolifération bien plus massive du virus, et par suite la contamination des tierces personnes en mode exponentielle. Ce fait sanitaire est inévitable dans les prochaines semaines, la question est l’impact hospitalier réel de cette 4ème vague durant le mois d’août ? Dernières infos sur https://www.va-infos.fr/2021/07/23/vaccination-en-mode-nocturne-au-centre-jean-mineur-a-valenciennes/

Cette fulgurance épidémique imposait une réactivité de l’exécutif pour légiférer sur un nouveau texte de loi sanitaire, un de plus. Le point central était jusqu’à quel point le curseur du législateur pouvait-il être poussé afin de composer réactivité du législateur et débat démocratique.

Sur la forme

« Ce n’était pas un texte à examiner avec une telle précipitation », Béatrice Descamps

A chaud, la député de la 21ème circonscription est choquée par la méthode. « Ce n’était pas un texte à examiner avec une telle précipitation. Nous avons eu le texte final à la dernière minute, certes avec un avant projet, mais un texte proposé de cette manière pour un tel enjeu. Nous devions même finir la nuit précédente pour examiner 1 000 amendements, mission impossible même s’il y a eu, notamment le jeudi, un jeu politique opposition/gouvernement compte tenu de la Présidentielle. Ce point était très marqué », commente Béatrice Descamps, la députée de la 21ème circonscription.

 « L’urgence sanitaire ne justifie pas tout ! On ne peut pas légiférer avec une telle précipitation. J’ai des regrets par l’absence de réponses à mes questions, à nos questions. Les citoyens ont besoin de repères, de précisions…. Nous avons soutenu une grande majorité des amendements de l’opposition, enfin tous ceux qui concernaient le débat sanitaire et pas le jeu politique », poursuit-elle.

Sur le ressenti, indépendamment du fond, la député s’interroge « sur quoi allons-nous voter exactement ? »

Sur le fond

« le pass sanitaire pourquoi pas ! », Béatrice Descamps

En réflexion liminaire, on s’interroge tout de même sur ce couac « intervenu juste avant le vote définitif », précise-t-elle où l’Assemblée nationale a refusé le Pass sanitaire dans les hôpitaux et les EHPAD. « Le Ministre (comme le permet la loi) a (re) convoqué les parlementaires pour revoter sur deux amendements (et ainsi boucler cette première lecture )», explique Béatrice Descamps.

Chaque jour où le soleil se lève, des critiques font lumière sur la norme administrative, très française, étouffante pour nos concitoyens. Et en l’espèce, vous avez un Gouvernement et une opposition dans son immense majorité qui s’écharpent sur le Pass sanitaire, obligatoire ou pas, dans les établissements de santé et les EHPAD. A quel moment, nos élu.e.s politiques vont-ils faire confiance au bon sens d’un Directeur d’Hôpital Public, d’un EHPAD… afin de laisser une famille voir un proche en fin de vie… ! Par quelle fatalité faut-il mettre un amendement pour préciser ce qui humainement n’est plus acceptable comme durant le Confinement 1, et tout le monde le sait ! « Il faut réinstaller un système de confiance naturelle dans ce cas de figure », explique Béatrice Descamps

Pour autant, sur le fond de cette loi, Béatrice Descamps s’est abstenue. Elle convient être « à 200 % pour la vaccination. Si ce Pass sanitaire évite un nouveau confinement, des nouvelles fermetures. Nous avons un retard sur la vaccination (comme tous les pays européens hors UK), et nous devons anticiper cette 4ème vague. Le pass sanitaire pourquoi pas ! ».

Elle remonte le temps où une député de l’UDI, Valérie Six, avait fait une ébauche de proposition d’un Pass sanitaire en 2020 avec un tollé à la clé… « Face à cette proposition de Valérie Six, j’étais totalement contre, privation de libertés…, mais j’ai beaucoup évolué sur le sujet du Pass sanitaire », ajoute-t-elle.

Pour autant, certains points dans ce texte d’urgence sanitaire ne passent pas du tout…

« Je ne peux admettre la possibilité de mettre en balance un emploi », Béatrice Descamps

Bien sûr, face à l’urgence, de nombreux points de ce texte de loi étaient peu lisibles par les parlementaires. « On sentait que derrière chaque question posée à un Ministre, la réponse était hésitante. Ensuite, je ne peux admettre la possibilité de mettre en balance un emploi. Je respecte le choix d’une personne ne voulant pas se faire vacciner. De l’autre coté, la liberté de ne pas se vacciner n’est pas celle de contaminer également d’autres concitoyens », déclare Béatrice Descamps. Nous sommes véritablement sur une crête où d’un coté une pandémie inédite revisite les rouages de notre démocratie et de l’autre une exécution législative ramenant la République à un stade oublié de notre histoire.

D’ailleurs, face à cette urgence parlementaire, on se demande quelle démocratie est prête face au temps laissé par le virus, les modalités les plus élémentaires du débat parlementaire sont foulées au pied. C’est compliqué, et ne rien faire serait tout aussi impardonnable compte tenu du retard de l’Europe des 27 dans le processus de vaccination même si la France regagne du terrain. L’histoire n’est pas finie, car lorsque cette immunité collective en Europe sera en vue, et autres pays développés, le monde sera face à une moitié de planète non vaccinée avec des débats démocratiques qui promettent !

Le monde sous Covid apprend à vivre autrement, la démocratie en paye le prix !

Daniel Carlier

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email
Articles Similaires
Menu